You are currently viewing Variole du singe : quel est ce nouveau symptôme du Monkeypox qui devient “très douloureux” quand vous allez aux toilettes ?

Variole du singe : quel est ce nouveau symptôme du Monkeypox qui devient “très douloureux” quand vous allez aux toilettes ?

Les autorités sanitaires américaines recensent de nouvelles informations sur le Monkeypox qui devraient être transmises aux médecins la semaine prochaine. Parmi elles, ce nouveau symptôme.

Petit à petit, la variole du singe se répandre. La barre des 1 000 cas dans le monde a été dépassée selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Et ces dernières 24 heures, l’armée américaine a annoncé son premier cas.

Petit à petit, la maladie, elle aussi, dévoile ses caractéristiques. En effet, si selon l’OMS, les professionnels de santé ainsi que les habitants d’une même maison semblent plus à mêmes de se contaminer, contacts obligent, le doute subsiste quant à un autre mode de transmission de la maladie. Dés pustules découvertes dans les bouches de certains patients feraient office d’arguments en faveur d’une transmission via les gouttelettes de salive ou les aérosolscomme pour le Covid. Mais pour le moment, les autorités s’en tiennent aux contacts rapprochés.

Au rayon symptômes, le Monkeypox est clairement défini : de la fièvrede la fatigue, des courbatures mais aussi et surtout ces fameuses éruptions cutanées sous formes de pustules qui se répandent sur tout le corps.

A lire aussi :
Variole du singe : les cas continuent d’augmenter ce mardi 7 juin, Santé Publique France fait le point sur l’évolution du virus

“Très douloureux”

Mais ce jeudi, Jennifer McQuiston, de la division des hautes conséquences pathogènes au CDC (Centre pour la prévention et le contrôle des maladies) aux Etats-Unis, fait état d’un nouveau symptôme. “Nous sommes en train de diffuser des informations aux cliniciens, avec raison qu’ils ont constaté de nouveaux symptômes du Monkeypox. Par exemple, je pense que certains patients que nous avons vus aux Etats-Unis ont rapporté un symptôme particulier appelé rectifier qui est, je pense, une prostate enflée. Voilà le genre d’informations que nous voulons transmettre aux médecins afin qu’ils permettent d’établir le lien avec le monkeypox et ses éruptions cutanées”.

La directrice du CDC Rochelle Walensky a ainsi précisé : “Le syndrome clinique de rectite est une sorte de douleur et d’inflammation de la muqueuse du rectum qui peut être très douloureuse lors de la défécation et éventuellement des rapports sexuels”.

Leave a Reply