You are currently viewing Un modèle théorique suggère que la salinité des océans d’Encelade pourrait avoir raison de maintenir la vie

Un modèle théorique suggère que la salinité des océans d’Encelade pourrait avoir raison de maintenir la vie

glace et le noyau de silicate ℋnoyau, le flux de chaleur de l’océan vers le glace ℋocn, et la perte de chaleur conductrice vers l’espace ℋcond. Le transport de chaleur océanique est représenté par la flèche horizontale. (B) Épaisseur de la coquille de glace observée d’Encelade (18) (courbe solide noire, axe y gauche). La suppression du point de congélation de l’eau par ces variations d’épaisseur, par rapport à celle à pression nulle, est indiquée par l’axe y extérieur gauche. La courbe en pointillés gris montre le taux de congélation (positif) et de fonte (négatif) nécessaire pour maintenir un état stable basé sur un modèle inversé d’écoulement de glace peu profonde (axe y à droite). (C) La densité de l’eau varie avec la température près du point de congélation (marqué par des cercles) pour différentes salinités supposées. Passer des couleurs froides aux couleurs chaudes dénote une augmentation de la salinité. Les courbes pleines (en pointillés) sont calculées en supposant la pression sous les 26,5 km (5,6 km) de glace à l’équateur (pôle sud). (D) Magnitudes et profils typiques de ℋice, ℋcore, ℋcond et ℋlatent. Crédit : Progrès scientifiques (2022). DOI : 10.1126/sciadv.abm4665″ width=”800″ height=”396″/>

Prise en compte des sources/puits de chaleur et des forçages salinité/température dans nos expériences sur Encelade. (A) Sources de chaleur primaires et flux de chaleur, y compris l’échauffement dû à la dissipation des marées dans la glace ℋla glace et le noyau de silicate ℋcœurle flux de chaleur de l’océan vers la glace ℋocn, et la perte de chaleur par conduction dans l’espace ℋcond. Le transport de chaleur océanique est représenté par la flèche horizontale. (B) Épaisseur de la coquille de glace observée d’Encelade (18) (courbe solide noire, axe y gauche). La suppression du point de congélation de l’eau par ces variations d’épaisseur, par rapport à celle à pression nulle, est indiquée par l’axe y extérieur gauche. La courbe en pointillés gris montre le taux de congélation (positif) et de fonte (négatif) nécessaire pour maintenir un état stable basé sur un modèle inversé d’écoulement de glace peu profonde (axe y à droite). (C) La densité de l’eau varie avec la température près du point de congélation (marqué par des cercles) pour différentes salinités supposées. Passer des couleurs froides aux couleurs chaudes dénote une augmentation de la salinité. Les courbes pleines (en pointillés) sont calculées en supposant la pression sous les 26,5 km (5,6 km) de glace à l’équateur (pôle sud). (D) Amplitudes et profils typiques de ℋla glacecœurconditionet ℋlatent. Le crédit: Avancées scientifiques (2022). DOI : 10.1126/sciadv.abm4665

Une équipe de chercheurs du MIT a découvert via une modélisation théorique que la salinité des océans sur la lune de Saturne, Encelade, peut être le bon niveau pour maintenir la vie. Dans leur article publié dans la revue Les avancées scientifiques, le groupe décrit les facteurs qui ont contribué à la construction de leur modèle et les caractéristiques d’Encelade qui ont été utilisées pour mesurer la salinité de ses océans.

Les données combinées des missions Cassini et Galileo ont montré qu’Encelade, la lune de Saturne, et Europe, la lune de Jupiter, ont toutes deux le potentiel de satisfaire trois des principales caractéristiques jugées nécessaires pour soutenir la vie sur d’autres corps célestes : elles ont une source d’énergie, elles ont du liquide l’eau et ils contiennent un mélange de produits chimiques qui, selon des recherches antérieures, sont probablement nécessaires à la vie. Des pulvérisations de type geyser provenant de fissures près du pôle sud d’Encelade devraient fournir l’occasion d’en savoir plus sur la chimie et la dynamique de l’océan qui existerait sous la coquille glacée de la lune. En attendant, les scientifiques de l’espace continuent d’examiner les données des sondes qui sont passées près des deux lunes pour déterminer si l’une ou l’autre pourrait éventuellement héberger la vie. Dans ce nouvel effort, les chercheurs ont utilisé les données des deux sondes pour mieux comprendre la nature des océans piégés sous des coquilles glacées.

Encelade apparaît d’un blanc presque pur sur les photographies en raison d’une couche de glace recouvrant toute sa surface. Mais la glace a des fissures et des fissures, certaines avec des jets d’eau s’échappant à la surface. Des chercheurs antérieurs ont suggéré qu’une telle eau pourrait contenir de la matière organique qui pourrait soutenir la vie. Pour en savoir plus sur l’océan sous la glace, les chercheurs ont créé un modèle théorique basé sur les données de Cassini et des travaux antérieurs qui impliquaient l’étude de la formation de glace sur les orbes à l’aide de données concernant les courants océaniques, la géométrie des glaces et la salinité des océans.






Le modèle a suggéré que des océans plus salés devraient correspondre à une glace plus épaisse aux pôles et des océans moins salés à une glace plus fine aux pôles. Les données de Cassini ont déjà montré que la glace au-dessus de l’équateur d’Encelade est plus mince que la glace à son équateur, ce qui suggère que la salinité de l’océan sous la glace sur la lune est faible, peut-être aussi faible que 30 grammes par kilogramme d’eau. À titre de comparaison, la salinité des océans de la Terre est d’environ 35 grammes par kilogramme d’eau. Le modèle a également montré des modèles possibles de flux de courant sous la glace en fonction des variations de température et des preuves possibles de bouches de chaleur sur le fond de l’océan.


Courants océaniques prévus sur Encelade


Plus d’information:
Wanying Kang et al, Comment la salinité façonne-t-elle la circulation océanique et la géométrie des glaces sur Encelade et d’autres satellites glacés ?, Avancées scientifiques (2022). DOI : 10.1126/sciadv.abm4665

© 2022 Réseau Science X

Citation: Un modèle théorique suggère que la salinité des océans d’Encelade pourrait être juste pour maintenir la vie (2022, 25 juillet) récupéré le 25 juillet 2022 sur https://phys.org/news/2022-07-theoretical-saltiness-enceladus-oceans-sustain.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation loyale à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.

Leave a Reply