You are currently viewing Thor Love and Thunder (Chris Hemsworth, Nathalie Portman) : fun et sombre à la fois, un grand écart pour le meilleur ?

Thor Love and Thunder (Chris Hemsworth, Nathalie Portman) : fun et sombre à la fois, un grand écart pour le meilleur ?

Nouvelles culturelles Thor Love and Thunder (Chris Hemsworth, Nathalie Portman) : fun et sombre à la fois, un grand écart pour le meilleur ?

L’équilibre est difficile à obtenir et le maintenir s’avère être encore plus complexe. Une véritable prouesse que tente le réalisateur Taika Waititi (Thor Ragnarok, Jojo Rabbit) tout au long de cette nouvelle aventure du dieu du tonnerre au cinéma, Thor : Love and Thunder.

Sommaire

  • Un équilibre à Thor
  • Quelques “Tourments”…
  • Un “Thorrent” de bons acteurs
  • Un générique du tonnerre !

Comment résumer simplement Thor : Love and Thunder tant qu’il a emprunté aux différents films précédents du MCU. Pour simplifier, il s’agit à la fois d‘une oeuvre dramatique et décalée. Avec des thématiques aussi larges que la maladie, l’amour, le désespoir, l’horreur ou la tristesse, le tout avec un humour omniprésent qui permet à ne pas faire tomber le propos du moment à l’eau, Thor 4 surprend. Pourtant, l’ensemble est rythmé, assez souvent drôle et offre sa dose d’action grandiose.


Un équilibre à Thor

Entre drame et œuvre humoristique, à l’image du rendu visuel, extrêmement coloré au début et beaucoup plus proche du noir et blanc à la fin, Thor : Love And Thunder va étonner. Avant tout, il parle aux fans de la bande dessinée (comics) et la maladie, le désespoir ou encore certaines scènes très sombres peuvent impressionner dans un film de pur divertissement. Alors que la légèreté globale du scénario et le côté presque burlesque de plusieurs passages font sourire, la némésis du film, Gorr, magistralement incarnée par un Christian Bale en maitrise parfaite du personnage, détone vraiment par sa noirceur et sa tristesse. Oui, il s’agit d’un grand écart, tant sur le fond que sur la forme.

Thor Love and Thunder (Chris Hemsworth, Nathalie Portman) : fun et sombre à la fois, un grand écart pour le meilleur ?

Quelques “Tourments”…

Si nous trouvons que le résultat final ne manque pas de force et profite même d’un certain équilibre, il y a pourtant bien quelques discordances surprenantes : on pense d’abord à l’amour entre Jane Foster et Thor, pas toujours convainquant, qui tranche avec l’incarnation de celle-ci en The Mighty Thor (la divinité en possession de Mjolnir, le mythique marteau asgardien) pour le meilleur. Il y a aussi, évidemment, la manière dont l’ensemble des êtres divins sont montrés face à ces vénus d’Asgard. Leur écart de puissance est étrangemais l’histoire entre eux ne s’arrêtera pas là… Enfin, autre élément d’importance, il s’agit d’un film de divertissement qui aborde des thématiques parfois peu innocentes et ce décalage pourra interloquer un certain type de public, même si, au final, il est logique de voir ces sujets s’entrechoquer si vous connaissez la BD.

Thor Love and Thunder (Chris Hemsworth, Nathalie Portman) : fun et sombre à la fois, un grand écart pour le meilleur ?

Un “Thorrent” de bons acteurs

Impossible, quoi qu’on en pense, de ne pas saluer la prestation de Chris Hemsworthsouvent décalée pour servir l’humour et saissante dans les instants où Thor, le super héros, doit briller. Il en va de même pour Christian Bale, étonnemment vraisemblable en Gorr, le dieu boucher (et sa nécrolame corruptrice qui lui apporte ses pouvoirs) qui passe son temps à exploser les dieux et déesses. Évidemment, celle que tout le monde attendait au tournant, Nathalie Portman dans The Mighty Thor, héritière des pouvoirs du fils d’Odin, fait, pas tout le temps, mais souvent, des merveilles dans ce rôle. Efficace, même dans les scènes de combat, sa prestation devrait séduire. Enfin, n’oublions pas Matt Damon (acteur de théâtre dans le film), Russel Crowe (Zeus) ou encore Chris Pratt (Star-Lord), toujours amusants et pour certains, prometteurs pour l’avenir du MCU. Bref, ce casting de stars et leur alchimie ne décoivent pas !


Un générique du tonnerre !

Comme à l’accoutumée, les scènes post génériques sont attendues. Si nous nous garderons bien de les dévoiler, précisons qu’il y en a deux et qu’elles abordent, à leur manière, deux choses différentes. D’abord, sachez que la première permet d’avoir une vision de l’avenir qui devrait séduire les fans en ce qui concerne l’avenir de la franchise. Enfin, la dernière scène est un hommage, mais aussi une promesse qui saura, à n’en pas douter, vous donner envie de mieux comprendre l’univers de Thor.

Thor Love and Thunder (Chris Hemsworth, Nathalie Portman) : fun et sombre à la fois, un grand écart pour le meilleur ?Thor Love and Thunder (Chris Hemsworth, Nathalie Portman) : fun et sombre à la fois, un grand écart pour le meilleur ?

En résumé, Thor pourra diviser tant ses thématiques passent d’un extrême à l’autre. Les plus jeunes vont rigoler à un moment et seront finalement apeurés, un peu, ensuite. Tandis que certains adultes, eux, pourraient être surpris. Versez autant, le film est particulièrement bien rythmé et le talent des acteurs permet de profiter d’une œuvre finalement équilibrée et même audacieuse sur la forme. Un grand écart pour les fans du dieu nordique et de son univers qui devait y trouver, à n’en pas douter, leur compte.


En savoir + sur l’univers cinématographique Marvel

Leave a Reply