You are currently viewing The Delicious Last Course sur PC par jeuxvideo.com

The Delicious Last Course sur PC par jeuxvideo.com

Cinq ans après le lancement de Cuphead, la petite équipe de MDHR n’a pas rangé ses pinceaux. Plutôt que de se les emmêler, elle a décidé de prolonger une aventure dont elle maîtrise chaque aspect par l’intermédiaire d’un DLC intitulé “The Delicious Last Course”. Une chose est certaine : les petites tasses sont bien décidées à vous la faire boire une nouvelle fois. Dans cet espace aussi fêlé que déjanté, les toons adoreront vous entendre crier.

Testé sur PC

Nous vous informons que le test de Cuphead in The Delicious Last Course a été effectué intégralement sur PC. Nous n’avions pas accès aux versions consoles au moment du test.

MDHR remet le couvert

Un temps réservé aux joueurs Xbox et PC, Cuphead s’est par la suite frayé un chemin jusqu’aux royaumes PlayStation et Switch. Peu importe la crèmerie, les joueurs du monde entier ont pu profiter des mésaventures de ces deux frangins contraints de servir le Diable. Proposant des combats contre des boss vicelards, du run-and-gun d’une difficulté prodigieuse et des séquences de shoot en avion à s’arracher les hélices, l’épopée brillait par un style graphique original inspiré des dessins animés Disney, Warner, ou encore Fleischer des années 30. Aujourd’hui, les équipes de MDHR livrent enfin le contenu additionnel fiévreusement attendu par les fans de la franchise. Alors, ça cartoon ?

The Delicious Last Course prend la forme d’un add-on vendu à 7,99 euros dont le contenu est accessible via la carte du monde en se rendant dans un mausolée. Si vous n’avez jamais joué à Cuphead de votre vie, il faudra obligatoirement réussir le premier niveau du jeu de base afin d’accéder au personnage de Ms Chalice. Un petit tour en barque suffit pour se rendre sur la nouvelle île et ainsi se confronter aux quelques nouveaux défis tordus, à boucler en facile, en normal, ou en expert (une fois le mode histoire bouclé). À l’instar du soft de base, le mode facile passe sous silence certains patterns d’attaque et empêche des transformations de boss. En outre, les développeurs ont eu l’idée de ne pas donner les ingrédients recherchés par les héros quand un boss a été annihilé autrement qu’en normal. Voilà de quoi motiver les moins téméraires à se surpasser !

Cuphead in The Delicious Last Course : un DLC qui redonne envie de Mickey ?Cuphead in The Delicious Last Course : un DLC qui redonne envie de Mickey ?

Trinquons à l’arrivée de Ms Chalice !

Cuphead in The Delicious Last Course : un DLC qui redonne envie de Mickey ?

Bien que les niveaux du DLC puissent être complétés avec Cuphead ou Mugman, ils sont avant tout pensés pour correspondre aux compétences de Ms Chalice, la nouvelle héroïne du titre. En effet, grâce à son double-saut, sa roulade la rendant invulnérable et son dash capable de parer les projectiles de couleur rose, la protagoniste a plus d’un tour dans sa tasse pour faciliter la progression à quiconque la sélectionnerait. Cependant, rien n’est jamais gratuit dans l’œuvre du studio MDHR : incarner l’habile Ms Chalice ne peut se faire qu’en équipant le charme “Biscuit Astral”. Cela signifie qu’il est impossible de se munir d’une aide supplémentaire (comme le double cœur qui ajoute des points de vie) si l’on décide de bénéficier des talents de l’aventurière, le biscuit occupant l’unique slot d’enchantement.

Cuphead in The Delicious Last Course : un DLC qui redonne envie de Mickey ?Cuphead in The Delicious Last Course : un DLC qui redonne envie de Mickey ?

Pour le reste, Delicious Last Course est du pur Cuphead avec des tirs allant dans 8 directions, de l’accroupissement, du dash et de quoi améliorer son personnage grâce aux items vendus par la boutique locale (armes à changer à la volée avec LB, enchantements, etc.). La différence majeure vient surtout de l’absence de niveaux run-and-gun au cours de l’aventure principale comprise dans l’extension, ce qui pourrait décevoir quelques fans. Au rayon des petites mises à jour bienvenues, il est enfin possible de changer d’équipement entre deux tentatives. Le mode coopération en ligne, lui, est encore aux abonnés absents. Dommage.

Court-métrage infernal

Cuphead in The Delicious Last Course : un DLC qui redonne envie de Mickey ?

En ce qui concerne son contenu, le DLC de Cuphead propose un nouveau personnage jouable (Ms Chalice), six nouveaux boss principaux (dont un niveau shoot’em up en avion) et cinq épreuves où les armes sont retirées et où la seule manière de s’en sortir est de parer grâce aux éléments roses plaqués sur les ennemis. Ces défis sont très appréciables puisqu’ils ont la bonne idée de jouer sur plusieurs mécaniques : parfois, il faut éteindre toutes les bougies d’une salle pour rendre le boss attaquable, parfois, il faut se servir de canons pour blesser le boss situé à l’arrière-plan. De nouvelles armes et charmes sont également de la partie. Comme d’habitude, pour sortir victorieux des affrontements, il suffit de retenir les patterns qui varient selon le stade du combat mais aussi la difficulté sélectionnée. Votre dextérité et votre capacité à garder la tête froide restent bien évidemment vos meilleures armes. Le boss final se dévoile une fois les cinq patrons battus en difficulté normale. Sans compter la résolution de la quête secondaire, l’aventure principale de Delicious Last Course se termine entre deux et trois heures, game over inclus. Vous l’aurez compris, en dépit de ses nombreuses années de développement, cette extension vise la qualité plutôt que la quantité.

Une fois de plus, MDHR a fourni un travail d’orfèvre sur la direction artistique de sa création. Les animations des boss, des adversaires et des personnages principaux sont nombreuses en plus d’être extrêmement détaillées. Il se passe toujours quelque chose d’amusant à l’écran, si bien qu’il faut se faire violence pour ne pas se laisser déconcentrer par ce feu d’artifice visuel. Il est bon de voir que les artistes du studio ont multiplié les techniques en remettant un peu de stop motion dans quelques décors. Pendant les affrontements, ce ne sont pas que les boss qui se transforment, mais les stages dans leur entièreté. Les nouveaux thèmes musicaux sont à la fois excellents et plus variés dans leurs genres que précédemment. Que ce soit pour les yeux ou les oreilles, Cuphead in The Delicious Last Course est un enchantement. L’action nous a semblé plus lisible que dans le jeu de base, grâce à des patterns plus aisément identifiables des nouveaux boss, moins de projectiles à l’écran, et des tableaux mieux maîtrisés.

Conclusion

Points forts

  • Ms Chalice est un plaisir à diriger
  • Les niveaux qui retirent les armes et obligent à parer, bien sympathiques
  • Une direction artistique encore plus réussie, et des boss encore plus fous
  • Vendu à moins de 8 euros

Points faibles

  • C’est court ! Trop peu de nouveaux niveaux/boss
  • Toujours pas de coop en ligne

Le Saint Graal vendu par le studio MDHR aurait pu passer pour une simple coupe plaquée or si ses finitions n’avaient pas atteint le niveau légendaire que nous attendions. Grâce à la sophistiquée Ms Chalice et à la nouvelle bande de boss détraqués, Cuphead et Mugman ont de très bons arguments pour nous replonger dans leur destin animé. Bien que son petit prix adoucisse les griefs, nous aurions aimé une expérience plus riche en contenu, surtout après tant d’années d’attente. S’il ne transforme pas l’eau en vin, The Delicious Last Course est un breuvage au goût relevé dont il faut se délecter à chaque gorgée.

L’avis des lecteurs

Donnez votre avis sur le jeu !

Leave a Reply