You are currently viewing plus d’un millier de corps ont été découverts « à ce jour » dans la région de Kiev, annonce la procureure générale d’Ukraine

plus d’un millier de corps ont été découverts « à ce jour » dans la région de Kiev, annonce la procureure générale d’Ukraine

Manifestations prorusses en Allemagne

Plusieurs rassemblements prorusses se sont tenus ce week-end en Allemagne à l’initiative de l’importante communauté russophone du pays, qui s’estime victime de discriminations depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine.

Dimanche, environ 600 personnes, brandissant une marée de drapeaux tricolores russes, se sont réunies dans le centre de Francfort sous le mot d’ordre « contre la haine et le harcèlement », a constaté l’AFP. Autant de personnes étaient regroupées au même moment à Hanovre, dans le nord du pays, à l’appel des membres de la communauté russophone, a fait savoir la police locale à l’AFP. La veille, des manifestations du même type s’étaient tenues à Lübeck, dans le nord de l’Allemagne, comptant 150 participants, selon la police, ainsi qu’à Stuttgart.

A Francfort, les protestataires se sont d’abord retrouvés près du quartier des banques de la ville, faisant face à une contre-manifestation pro-Ukraine d’une centaine de personnes, les deux camps étant séparés par un important cordon de police.

Une contre-manifestation pro-Ukraine a eu lieu dimanche 10 avril à Francfort, en Allemagne.

La manifestation prorusse s’est mise en mouvement pour gagner, selon les organisateurs, le cimetière principal de la ville et y dépose des fleurs sur des tombes de soldats soviétiques tombés durant la seconde guerre mondiale. En tête du cortège on pouvait lire sur une banderole : « Vérité et Diversité d’opinion plutôt que PROPAGANDE ».

A Hanovre, où les protestataires proruses ont organisé un convoi de voitures, sous surveillance étroite policière, une contre-manifestation a rassemblé 3 500 personnes sous le slogan « Soutenir l’Ukraine ! »selon la police.

La veille, à Lübeck la police avait fini par stopper un convoi similaire d’une soixantaine de véhicules en raison « d’infractions à la législation »en particulier « le soutien affiché à la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine ainsi que l’utilisation de symboles interdits »un fait savoir la police locale.

Les autorités allemandes craignent une importation du conflit russo-ukrainien sur le territoire de l’Allemagne.

L’Allemagne compte 1,2 million de personnes originaires, elles ou leurs familles, de Russie, et 325 000 d’Ukraine, auxquelles s’ajoute l’arrivée depuis un mois de plus de 316 000 réfugiés ukrainiens.

La multiplication des manifestations dénonçant la « russophobie » qui aurait gagné l’Allemagne à provoquer un vif débat dans le pays, car les autorités y ont vu un danger d’instrumentalisation au profit des thèses défendues par Moscou dans cette guerre. Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, la police a répertorié 383 délits antirusses et 181 délits anti-ukrainiens.

Leave a Reply