le premier équipage entièrement privé s’apprête à rejoindre la Station spatiale internationale

le premier équipage entièrement privé s'apprête à rejoindre la Station spatiale internationale
Written by admin

C’est le tout premier vol entièrement privé vers la Station spatiale internationale. Vendredi 8 avril à 17h17 heure française, une fusée Falcon va quitter la Terre depuis la Floride avec 4 hommes à bord. Si tout se passe bien l’équipage de la mission Ax-1 d’Axiom Space arrivera samedi matin à bord de la Station spatiale internationale (ISS), pour y rester huit jours.

Parmi ces quatre nouveaux passagers, Michael López-Alegría, vétéran de la NASA, passé dans le privé représente le seul astronaute professionnel. Les autres, Larry Connor, Mark Pathy et Eytan Stibbe sont des hommes d’affaires. Ils se sont offert ce voyage pour la modique somme de 50 millions d’euros chacun, selon le chiffre donné par le Washington Post. À bord ils mèneront un certain nombre d’expériences scientifiques mais passeront aussi du temps à simplement ouvrir les yeux depuis la fameuse Cupola, cette paroi vitrée qui offre une vue imprenable sur la Terre.

La mission est initiée par la compagnie américaine privée Axiom, qui envisage à terme de développer sa propre station. D’ici une petite décennie, l’ISS actuelle sera abandonnée, désorbitée et envoyée dans l’atmosphère pour se désintégrer. Voilà qui laisse, côté occidental, de la place pour une station privée inspirée par l’actuelle. Les premiers modules qui la composeront, sorte de cylindres métalliques d’une dizaine de mètres de longs pour quatre mètres de diamètres sont actuellement en construction, chez Thalès Alenia Space dans une usine à Turin. “Les éléments d’Axiom représentent une transition entre l’actuelle station gérée par les États, détaille Anna Maria Piras la responsable de ce programme, et une utilisation à venir de cette partie de l’orbite terrestre comme un endroit accessible à un plus grand nombre d’utilisateurs, notamment ceux venant du privé.”

“Les éléments seront d’abord raccrochés au reste de l’ISS pour lui fournir des espaces supplémentaires. Vers 2026, ils se sépareront pour former une station en orbite basse, totalement autonome et commerciale.”

Anna Maria Piras, responsable du programme

 

Pour le côté chic, et pour attirer les clients privés, Axiom a sorti l’argenterie et a confié l’aménagement intérieur de ces modules au designer français Philippe Starck. “J’ai créé un œuf capitonné très agréable qui les isole du bruit, des chocs et dans lequel ils peuvent avoir une liberté totale de configurations, explique le célèbre designer. S’ils ont besoin de mettre un écran devant eux, ils le font. Quand ils ont besoin d’un filet pour mettre des affaires pour éviter que ça vole, ils le font. C’est un environnement  doux et très humain et qui est totalement adapté à l’absence de gravité. Ils ont été extrêmement satisfaits du projet. 

Si tout fonctionne dans les temps, le premier module de cette future station spatiale quittera la terre en 2024.

Leave a Comment