Jimmy Butler (41 points !) lance idéalement Miami face à Boston

Jimmy Butler (41 points !) lance idéalement Miami face à Boston
Written by admin

Pas le temps de traîner pour les Celtics, sur le pont dimanche soir pour leur Game 7 face aux Bucks et qui repartaient déjà au combat face au Heat, deux jours plus tard.

À l’extérieur, avec un super Jayson Tatum (21 points, 4 rebonds et 5 passes avant la pause), ça s’est d’abord très bien passé pour Boston, qui a livré une excellente première période, afin de s’installer confortablement et logiquement aux commandes (62-54). Sauf que le retour des vestiaires a été sanglant pour les hommes d’Ime Udoka, mangés dans tous les compartiments du jeu par Miami, au cours du troisième quart-temps (39-14).

Et c’est l’inévitable Jimmy Butler (17 points dans le quart-temps et 27 en seconde période) qui a joué les bourreaux des C’s. En état de grâce, l’ailier All-Star a proposé une prestation XXL de chaque côté du terrain, pour terminer ce Game 1 avec une incroyable ligne de stats : 41 points, 9 rebonds, 5 passes, 4 interceptions et 3 contres ! !! Le tout à 12/19 aux tirs et 17/18 aux lancers-francs, en 41 minutes…

Suffisant pour que la franchise floridienne, toujours invaincue à domicile dans ces playoffs, prenne les commandes de cette série et engage sereinement le Game 2, prévu jeudi soir.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Un troisième quart-temps à sens unique. Quel incroyable retournement de situation. En tête 62-54 à la pause, les Celtics se sont effondrés au retour des vestiaires, concédant un… 39-14 en douze minutes ! Revenu avec de meilleures intentions, le Heat a marché sur ses visiteurs des deux côtés du parquet, leur infligeant d’entrée un « run » de 22-2 et les limitant à 0 panier durant… sept minutes ! Porté par Jimmy Butler, Gabe Vincent et Bam Adebayo, Miami a complètement inversé la tendance, accumulant des contres, des interceptions et des paniers, de loin ou de près. Sans envie, Boston a perdu pied et n’a jamais réussi à se relancer derrière.

Jimmy Butler est en mission. « Bulle » ou pas « bulle », l’ailier All-Star fait partie de la catégorie des très grands, capable de se sublimer dans les gros rendez-vous. Il n’y a qu’à observer sa performance de cette nuit pour s’en convaincre. Omniprésent, au scoring, en défense, à la création ou au rebond, il a martyrisé n’importe lequel de ses vis-à-vis, de chaque côté du terrain. Le genre de prestation qui marque les esprits, et dont on retiendra surtout son très gros troisième quart-temps (17 points), qui a permis à Miami de renverser le Game 1. En pleine confiance, « Jimmy Buckets » est un vrai plaisir pour les yeux.

Un Jayson Tatum aux deux visages. Statistiquement, l’ailier All-Star a clairement fait le job (29 points, 8 rebonds, 6 passes, 4 interceptions). Le problème, c’est qu’il a compilé les trois quarts de ses statistiques avant la pause et qu’il a disparu au retour des vestiaires. À l’image, finalement, de presque toute son équipe. Rayonnant en première mi-temps, alternant à merveille entre scoring et distribution, tout en agressivité vers le cercle, il s’est ensuite éteint. Sans énergie et incapable de calmer le jeu, il a réussi les pertes de balle stupides et évitables (7 au total !), relançant Miami, qui a ainsi pu réussir son jeu en transition.

Les absences. Kyle Lowry d’un côté, mais aussi (et surtout) Marcus Smart et Al Horford de l’autre. Aucune des deux équipes n’était au complet dans ce Game 1, entre les soucis aux ischio-jambiers de Lowry à Miami, et les problèmes de pied ou de Covid-19 pour Smart et Horford à Boston. Ça n’a pas empêché Heat et Celtics de proposer le spectacle au public de la FTX Arena, mais il serait appréciable de voir les deux meilleures formations de la conférence Est se défier au complet, dans cette finale de conférence. Ce qui ne devrait pas non plus être le cas durant le Game 2…

TOPS/FLOPS

Gabe Vincent. Si Miami n’a toujours pas perdu le moindre match sans Kyle Lowry dans cette campagne de playoffs, c’est notamment parce que Vincent assure parfaitement l’intérim sur les lignes arrières floridiennes. Véritable boule d’énergie, prête à se jeter sur tous les ballons et à donner son corps à la science, pour le bien de son équipe, il est également capable de faire très mal en attaque, avec sa qualité de tir. En témoigne ses 17 points plantés cette nuit (à 5/10 aux tirs, dont 3/7 de loin), qui sont surtout intervenus après la pause, pour assommer les Celtics au moment où ils étaient dans le dur et dans les cordes.

Robert Williams. De retour dans le cinq, le « Time Lord » n’a pas manqué ses retrouvailles avec la compétition. Auteur d’une très bonne première mi-temps, en l’absence d’Al Horford, il a compilé 18 points, 9 rebonds et 2 contres en 28 minutes (à 6/8 aux tirs et 6/7 aux lancers-francs) . Sa taille et sa puissance physique ont d’abord fait souffrir Bam Adebayo et le Heat, incapables de ralentir ou d’empêcher Jayson Tatum et consorts de le servir sous le cercle. Dans le sillage de leur pivot, les Celtics ont d’ailleurs massacré le Heat dans la peinture, avant la pause (42 points !). Jusqu’à ce retour des vestiaires raté et finalement fatal…

Tyler Herro. Dans le dur jusqu’à présent, le Sixième homme de l’année 2022 pourrait bien avoir lancé ses playoffs avec ce Game 1. En sortie de banc, il est celui qui a permis au Heat de ne pas être trop éloigné au tableau d’ affichage, en première mi-temps. Agressif et inspiré au scoring, notamment lorsqu’il devait pousser la balle en contre-attaque ou répondre aux arabesques de Jayson Tatum, Herro (18 points, 8 rebonds, 3 passes) a ainsi livré l’un de ses meilleurs matchs du printemps. À lui de réitérer pareille performance jeudi soir, lors du Game 2.

Payton Prichard. Dans ce rôle de deuxième arrière qui se doit d’être prêt à dégainer dès qu’il reçoit la balle et qu’il a un peu d’espace devant lui, Pritchard excelle. En tout cas bien plus que Dennis Schröder, longtemps appelé à occuper cette fonction avant son départ du Massachusetts. Et Brad Stevens a eu raison de faire de la place à son « combo-guard » de poche, auteur de 18 points, 5 rebonds et 4 passes dans ce Game 1. Sans Marcus Smart, il a passé 30 minutes sur le parquet et, malgré sa taille qui l’expose en défense, il a fait forte impression en attaque, où il joue tout en confiance, grâce notamment à sa qualité de shoot.

Jaylen Brown. Ses quelques paniers à 3-pts réussis dans le dernier acte, quand l’écart était déjà conséquent, ne doivent pas masquer le fait que l’arrière All-Star n’a pas tenu son rang cette nuit. Car, même s’il termine avec 24 points (et 10 rebonds) au compteur, il s’est troué pendant trois quarts-temps. Entre mauvais choix avec la balle, tirs forcés et manque d’agressivité, il ne s’est pas comporté comme le lieutenant de Jayson Tatum qu’il est censé être. Dans le dur, on attend de lui plus de régularité et surtout un visage similaire à celui affiché dans les douze dernières minutes de la rencontre.

Miami et sa protection de la peinture. Avant que tout ne se débloque après la pause, le Heat a longtemps souffert. Forcément quelque chose a choisi de ne pas manquer de rappeler Erik Spoelstra à ses joueurs, car leur première période n’était pas au niveau d’un prétendant aux Finales. Notamment au niveau de leur défense intérieure, car Boston s’est longtemps amusé dans la raquette floridienne. Bam Adebayo envoyé régulièrement au large par ses vis-à-vis, Miami a pris l’eau près du cercle, au point de concéder 42 unités dans cette zone du terrain. Alerte sans gravité, mais alerte tout de même.

LA SUITE

Jeu 2toujours à Miami, dans la nuit de jeudi à vendredi (02h30).

Chaleur / 118 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O J Pd ETP Int pb CT +/- Points Éval
PJ Tucker 31 2/5 1/3 0/2 0 6 6 3 4 1 1 0 +12 5 9
J. Butler 41 12/19 0/2 17/18 5 4 9 5 3 4 2 3 +25 41 52
B.Adebayo 37 3/4 0/0 4/5 0 4 4 1 4 0 2 4 -5 dix 15
G.Vincent 34 5/10 3/7 4/4 0 2 2 3 4 0 1 3 +23 17 19
M. Strus 30 4/9 3/8 0/0 1 3 4 2 3 2 1 0 -12 11 13
C.Martin 13 2/4 1/2 0/0 0 1 1 0 0 0 0 0 -3 5 4
D.Dedmon 11 2/5 0/1 2/2 2 2 4 0 2 0 0 1 +16 6 8
T.Herro 27 7/15 1/5 3/3 1 7 8 3 1 1 4 0 +5 18 18
V.Oladipo 15 2/9 1/2 0/0 0 1 1 1 3 2 1 1 -6 5 2
Total 39/80 10/30 30/34 9 30 39 18 24 dix 12 12 118
Celtics / 107 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O J Pd ETP Int pb CT +/- Points Éval
G.Williams 35 2/5 1/2 2/2 0 1 1 2 5 1 2 0 -14 7 6
J. Tatum 44 21/10 2/9 7/9 1 7 8 6 1 4 7 1 -8 29 28
R.Williams III 28 6/8 0/0 6/7 2 7 9 1 3 0 1 2 +5 18 26
D. Blanc 29 1/4 0/1 1/2 0 0 0 4 4 0 2 1 -11 3 2
J.Brown 43 7/17 4/8 6/10 2 8 dix 3 3 1 2 0 -dix 24 22
A.Nesmith 11 0/3 0/3 0/0 1 0 1 0 3 1 1 3 0 0 1
D. Théis 20 4/5 0/0 0/0 1 3 4 2 2 0 0 1 -16 8 14
P.Pritchard 30 6/16 4/11 2/2 1 4 5 4 2 1 1 0 -1 18 17
Total 36/79 11/34 24/32 8 30 38 22 23 8 16 8 107

Leave a Comment