Guerre en Ukraine : Poutine s’en prend aux “traîtres nationaux” et évoque “une purification nécessaire de la société”

Guerre en Ukraine : Poutine s'en prend aux "traîtres nationaux" et évoque "une purification nécessaire de la société"
Written by admin

l’essentiel
Dans un discours filmé, mercredi 16 mars, Vladimir Poutine a vivement demandé à ceux qu’ils qualifient de “traîtres nationaux”, appelant le peuple russe à distinguer “les vrais patriotes” et évoque “une autopurification” de la société.

“Cinquième colonne”, “traîtres nationaux”, “moucheron” à “recracher”… Le président russe Vladimir Poutine a vivement critiqué, lors d’une réunion filmée, mercredi 16 mars, l’Occident ainsi que les Russes “qui gagnent leur argent ici, avec [nous] mais qui vivent là-bas”, les qualificatifs de “traîtres”. Un discours retranscrit sur le site du Kremlin.

Le langage de Poutine dans son discours télévisé décousu d’aujourd’hui sur « les racailles et les traîtres » et sur la façon de les traiter commence à se rapprocher du langage de l’époque des purges de Staline. Cela ne finira pas bien. pic.twitter.com/cnSnwtiwyS

—Carl Bildt (@carlbildt) 16 mars 2022

“Ils parieront sur la fameuse cinquième colonne (élément travaillant sur un territoire au profit de l’adversaire selon Larousse, NDLR), sur les traîtres nationaux, sur ceux qui gagnent leur argent ici mais qui vivent là-bas. Qui y vivent, même pas au sens géographique du terme, mais selon leurs pensées, dans leur conscience servile”, at-il déclaré. Avant de préciser son propos : “Je ne juge pas du tout ceux qui ont une villa à Miami ou sur la French Riviera, qui ne peut pas vivre sans foie gras, huîtres ou les soi-disant libertés de genres. Le problème n’est pas ici mais dans le fait que beaucoup de ces personnes sont mentalement là-bas, et pas ici, ni avec notre peuple, ni avec la Russie.”

Vladimir Poutine accuse également l’Occident de vouloir “diviser” [la] société” russe, “provoquer une confrontation civile” et “utiliser cette cinquième colonne pour parvenir à son objectif : la destruction de la Russie”.

Face à la menace qu’il évoque, il en brandit une autre, celle d’une “autopurification nécessaire de la société”. “Tout peuple, en particulier le peuple russe, est capable de distinguer les vrais patriotes des racailles et des traîtres, et de les recracher comme un moucheron qui serait accidentellement entré dans leur bouche.”

Leave a Comment