You are currently viewing Et si une seule application remplaçait toutes celles utiles à votre quotidien ?

Et si une seule application remplaçait toutes celles utiles à votre quotidien ?

Il ne peut en rester qu’une. Après une phase particulièrement concluante auprès de particuliers et de commerçants lillois, l’application Dailyn part officiellement à la conquête du territoire national. Son fondateur, Arnaud Przybylski, a l’ambition d’en faire l’app des apps, le couteau suisse version mobile de vos besoins quotidiens. Il s’en est d’ailleurs donné les moyens en parvenant à lever, notamment auprès de la famille Mulliez (Auchan), 11 millions d’euros.

Certes, Dailyn ne va pas vous faire le café, il ne faut pas exagérer. Pour autant, cette petite application pour smartphones réunit au cœur de son code cinq des fonctionnalités les plus utilisées au quotidien par les Français. « En Europe, on a plutôt une application par fonction. Une pour la messagerie, une pour son coiffeur, une pour payer… Nous, on pense qu’une application du quotidien doit répondre à tous des besoins du quotidien », explique Arnaud Przybylski, président fondateur de Dailyn.

WhatsApp, PayLib, Le Bon Coin…

Les développeurs de Dailyn ont ainsi bossé pour faire du 5 en 1. « En premier lieu, on a Dailyn chat, une messagerie chiffrée. Ce sera d’ailleurs la première messagerie de type WhatsApp hébergée en France, assure le PDG. En termes de souveraineté de la data, c’est une garantie de ne pas voir les données utilisateurs partir on ne sait où. »

La « super-app », comme l’appelle son fondateur, propose aussi une fonction de paiement entre amis ou pour effectuer des achats chez les commerçants partenaires à l’image de Paylib ou Apple Pay. « Il s’agit d’un portefeuille électronique que l’on peut créditer en temps réel avec sa carte bancaire », précise Arnaud Przybylski.

Autre fonction intéressante, le Dailyn shop, qui permet d’acheter directement les produits de commerçants ou de professionnels partenaires de l’application. Sans s’avancer sur une échéance de mise en œuvre, le patron de Dailyn ajoute que ses équipes « travaillent aussi à étendre cette fonction à l’achat-vente entre particuliers comme on peut le faire sur Le Bon Coin ».

L’application comporte encore une fonction de création et de partage de contenus avec une communauté et une dernière permettant d’organiser ou de découvrir des événements autour de soi.

Alors, bien entendu, avoir autant de données concentrées en une seule application peut inquiéter à plusieurs titres. Sur la revente d’informations personnelles, le PDG est clair : c’est non. « On est à cheval sur le RGPD et jamais l’on ne revendra les données utilisateurs à des tiers », affirme-t-il. Côté piratage, il garantit une sécurité maximale, notamment en raison du chiffrage de son application.

Lors de la phase de test, ce sont plus de 30.000 utilisateurs et 2.000 commerçants qui se sont inscrits. Largement de quoi améliorer la dernière version grâce à leurs retours avant de se lancer sur le marché national dès le mois de septembre. C’est en partie à cela que serviront les 11 millions d’euros récemment levés, notamment auprès de l’AFM, association de la famille Mulliez. « Nous sommes déjà 50 collaborateurs et il nous faudra recruter davantage », annonce le PDG. Une autre partie de cette cagnotte sera consacrée à l’ouverture de nouveaux « Dailyn house », des tiers lieux où les utilisateurs pourront se retrouver « dans la vraie vie ».

Leave a Reply