You are currently viewing Covid : vagues successives, formes graves chez les enfants, nouvelle variante… ces 5 scénarios sur l’avenir de la pandémie

Covid : vagues successives, formes graves chez les enfants, nouvelle variante… ces 5 scénarios sur l’avenir de la pandémie

La pandémie de Covid et l’émergence de nouvelles variantes notamment BA.5 ont posé la question de la stratégie à adopter dans les mois et années à venir. Dans ce contexte, le Haut Conseil de Santé Publique a retenu cinq scénarios sur l’avenir de la pandémie d’ici 3 à 5 ans.

On le sait, “la pandémie n’est pas terminée”, comme le rappelait le Conseil scientifique ce 20 juillet qui livrait à cette occasion trois possibilités concernant la sortie de crise. Ce lundi 25 juillet, c’est au tour du Haut Conseil de Santé Publique d’envisager l’avenir du Covid d’ici 3 à 5 ans, via cinq scénarios que Midi Libre vous dévoile.

Scénario numéro 1 : “Vivre avec le virus”

Sans doute le scénario le plus optimiste. Dans ce cas, la vaccination et les traitements auraient réduit les risques de formes sévères nécessitant une prise en charge hospitalière.

Les symptômes seraient alors banals, de type rhinite.

Scénario numéro 2 : “La crise pédiatrique”

Un scénario redouté. Ici, une nouvelle variante viendrait “mettre la pagaille” chez les enfants de moins de 12 ans et provoquaient des formes graves de la maladie au sein de cette population. La transmissibilité y serait importante du fait de la faible couverture vaccinale des enfants et d’un minimum de respect des gestes barrières, précise dans son communiqué le HCSP.

Scénario numéro 3 : “La normalité de la crise”

Le virus deviendra ici endémique, c’est-à-dire qu’il “sévirait constamment” et serait susceptible de se réactiver occasionnellement, notamment par saison et via une souche mutante extraterritoriale. Comme pour la grippe, des campagnes de vaccination annuelles seraient mises en place et protégeraient les populations les plus vulnérables.

Scénario numéro 4 : “Retour à une situation épidémique similaire à celle de mars 2020”

Dans ce scénario, la population et les infrastructures seraient “épuisées par plusieurs années de tensions et restrictions”. La France serait confrontée à plusieurs vagues successives de Covid et ce chaque année. Une forte vague serait susceptible d’émerger, portée par un nouvelle variante. Les gestes barrières seraient mal respectés, par lassitude la population et une baisse de l’immunité vaccinale serait constatée.

Le système de soins, déjà fragilisé, serait d’autant plus dégradé avec un pourcentage d’occupation des lits supérieur à 100 % très rapidement après le début de la vague.

Scénario numéro 5 : “L’ultra-crise”

Le scénario le plus redouté : “Suite à plusieurs vagues successives la France fait face à une nouvelle vague épidémique liée à un variant ayant une transmissibilité forte et une sévérité majeure, touchant toutes les tranches d’âge de la population”.

Ici, vaccin et traitement perdraient en efficacité. Les services de soins seraient à l’agonie avec un fort désengagement des personnels de santé. Le vaccin et les traitements sont moins efficaces. L’impact de cette vague est amplifié par la déstructuration très importante du système de santé et un désengagement des personnels de santé.

Toutes les pathologies seraient beaucoup moins bien prises en charge, Covid comme non Covid, à en croire l’HCSP, avec des choix
difficultés à faire au sein des hôpitaux selon l’âge des patients, les comorbidités, et selon l’accessibilité aux plateaux techniques.

À noter : cette réflexion a été menée par un groupe de travail pluridisciplinaire composé d’une grande diversité d’experts du HCSP également mais d’experts issus d’agences nationales et de spécialistes reconnus pour leurs travaux dans le champ de la saisine.

Leave a Reply