84% en France, quels symptômes ?

84% en France, quels symptômes ?
Written by admin

NOUVELLE VARIANTE. La variante BA.2 (sous-variante d’Omicron) est majoritaire en France avec 84 % des tests positifs au covid analysés par Santé Publique France. Quels sont ses symptômes ? Est-il possible d’être réinfecté ? Est-il plus dangereux ?

[Mis à jour le 1er avril 2022 à 11h10] BA.2 est un sous-variante d’Omicron, lui-même une variante du Covid-19. Il est plus contagieux que ne l’était la sous-variante BA1 Omicron qui circulait jusqu’ici en France. Le sous-lignage BA.2 est majoritaire en Francereprésentant 84% des tests positifs au covid analysés par Santé Publique France selon le point épidémiologique de l’agence de santé du 31 mars. “La transmissibilité de BA.2 pose la question de son rôle dans l’inversement des tendances épidémiologiques au cours des dernières semaines, marqués par un rebond de l’incidenceavertit Santé publique France dans son analyse de risque sur les variantes émergentes mise à jour le 25 mars. “Cependant BA.2 ne peut pas à lui seul expliquer ces tendances” nuance l’organisme qui s’est mis en avant la diminution des gestes barrières en France (abandon du masque…). Une hausse des réinfections se produit en France. Plusieurs études récentes ont mis en évidence la possibilité de survenue d’une réinfection par BA.2 suite à une infection par BA.1, y compris dans un délai très court (inférieur à 60 jours (2 mois)). “Néanmoins elles se réjouissent sur le fait qu’il s’agite vraisemblablement d’évènements rares” souligne Santé Publique France. C’est quoi cette nouvelle mutation du Covid-19 ? Est-elle plus contagieuse, plus dangereuse, qu’Omicron ? Le vaccin est-il efficace contre ce nouveau variant ? Quels sont les symptômes de BA.2 ? Le point à date.

Définition : c’est quoi le nouveau variant BA.2 ?

Le BA.2 est un sous-variante d’Omicron. C’est un “petit cousin” du variant Omicron” expliquait Jean-François Delfraissy, président du Conseil Scientifique Covid, au micro de Franceinfo en janvier. Nommé BA.2, c’est un sous-lignage d’Omicron comme le BA.1 (qui circulait jusqu’ici) ou le BA .3. “Les données les plus récentes semblent confirmer que BA.1 et BA.2 présentent une sévérité et un échappement à la réponse immunitaire similaires, et BA.2 n’est donc pas considéré comme un variant distinct mais bien comme inclus dans le VOC Omicron” Précise Santé Publique France. Une étude danoise menée par l’institut de recherche Statens Serum Institut (Copenhague) annoncé il dès janvier 2022 que “l’analyse initiale ne montre aucune différence dans les hospitalisations pour BA.2 par rapport à BA.1″. Cependant BA.2 “est le variante le plus contagieux du virus SARS-CoV-2 que nous avons vu jusqu’à maintenant», a alerté Maria Van Kerkhove de l’OMS, le 19 mars en conférence de presse.

Quel est le taux de la variante BA.2 en France ?

La variante BA.2 Omicron est désormais plus présente que la variante BA.1 qui circule majoritairement depuis fin 2021 en France. Au 31 mars, selon Santé Publique France, BA.2 représente 84% des séquences Omicron analysées sur la semaine du 21 au 27 mars. “La progression de BA.2 au détriment de BA.1 se manifeste sur l’ensemble du territoire métropolitain, mais à des niveaux différents selon les régions. Dans les DROM, BA.2 semble aussi en augmentation mais les données deviennent consolidées” ajoute l’organisme.

Quels sont les symptômes de la variante BA.2 ?

Pour l’instant, il n’y a pas de symptômes spécifiques désignés sur les cas de sous-variantes BA.2. En revanche pour la variante Omicron”les investigations épidémiologiques indiquent une présentation clinique spécifique avec plus de symptômes respiratoires hauts et moins de perte de goutte et d’odorat, ainsi qu’une sévérité moindre (risque d’hospitalisation et d’admission en soins s’intensifie jusqu’à 80 % plus faible)” a rapporté Santé Publique France le 26 janvier. Les symptômes du variant BA.2 (comme de l’Omicron en général) peuvent être :

  • Grosse fatigue ;
  • Toux ;
  • Fièvre ;
  • Maux de tête
  • Douleurs musculaires ou courbatures ;
  • Maux de gorge ;
  • Ecoulement nasal ;
  • Nausées et vomissements
  • Respiration désagréable (plus rarement)
  • Perte de goût et d’odorat (plus rarement)

Le variant BA.2 est-il plus contagieux qu’Omicron ?

BA.2 est plus transmissible que BA.1 (taux d’attaque secondaire de 39% pour BA.2 contre 29% pour BA.1). Une étude estime aussi que l’intervalle de génération (délai entre deux cas) de BA.2 est inférieur de 15 % à celui de BA.1. Ces différences de transmissibilité expliquent le remplacement progressif de BA.1 par BA.2 observé à l’échelle mondiale» souligne Santé Publique France le 25 mars. BA.2 “est le variante le plus contagieux du virus SARS-CoV-2 que nous avons vu jusqu’à maintenant», a indiqué Maria Van Kerkhove, épidémiologiste à l’OMS, le 19 mars.

Proportion des cas de BA.2 parmi le nombre total de séquences déposées sur GISAID, par pays au 21 février 2022 © Santé Publique France

Quels sont les risques de réinfection par BA2 ?

La fréquence des réinfections possibles par le SARS-CoV-2 a considérablement augmenté depuis l’introduction et la diffusion en France du variant Omicron, début décembre 2021, constate Santé Publique France. “La reprise à la hausse de la circulation du SARS-CoV-2 s’est manifestée depuis plusieurs semaines en France et l‘émergence du sous-lignage d’Omicron BA.2, majoritaire depuis la semaine 09-2022 sont deux facteurs pouvant jouer un rôle dans la tendance actuelle à l’augmentation du nombre de réinfections” confirme l’agence. Plusieurs études récentes ont mis en évidence la possibilité de survenue d’une réinfection par BA.2 suite à une infection par BA.1, y compris dans un délai très court (inférieur à 60 jours). “Néanmoins elles se réjouissent sur le fait qu’il s’agit vraisemblablement d’évènements rares.”

La variante BA.2 est-il plus dangereux qu’Omicron ?

Le sous-variant d’Omicron BA2 ne “provoque pas de forme plus grave” du Covid que BA1, selon Maria Van Kerkhove, épidémiologiste en charge de l’unité des maladies émergentes à l’OMS, le 19 mars. Cependant, avec un grand nombre de cas, vous verrez une augmentation des hospitalisations et cela se transformera en hausse des décès...”. Elle a précise qu’il n’y a pas “de différence en terme de gravité entre BA1 et BA2“.

En France, la stratégie de criblage permet de détecter tous les Omicron sans distinction, qu’ils soient BA.1 ou BA.2 et donc de connaître de manière réactive le niveau de circulation du variant” indique Santé Publique France. Dans un deuxième temps, un séquençage permet de faire la différence entre les sous-variantes, BA.1 et BA.2 Le criblage permet de suivre de manière réactive les Omicron dans leur ensemble et le séquençage permet une analyse plus fine des différents sous-lignages [BA.1 ou BA.2]“.

Les vaccins sont-ils efficaces contre le variant BA.2 ?

“L’efficacité du vaccin contre la maladie symptomatique provoquée par BA.1 et BA.2 est similaire : après deux doses l’efficacité est de 10% pour BA.1 et 18% pour BA.2, après trois doses l’efficacité contre la maladie symptomatique est de 69% pour BA.1 et 74% pour BA.2. L’efficacité tombe à près de 50% deux mois et demi après la 3e dose pour BA.1 et BA.2” selon l’étude de l’agence sanitaire britannique publiée le 25 février. “Cela suggère que la vaccination est au moins aussi efficace pour prévenir l’acquisition du BA.2 et pourrait être plus efficace pour prévenir la transmission du BA.2 que du BA.1“, a remarqué l’OMS. “Ll’efficacité vaccinale est conservée contre Omicron après l’administration d’une dose de rappel, en particulier contre les formes sévères” avait confirmé Santé Publique France le 26 janvier.

Sources :

– “SARS-CoV-2 variants of concern and variants under investigation in England”, Agence sanitaire britannique, 25 février 2022

– “Coronavirus : circulation des variants du SARS-CoV-2”, mis à jour le 25 février 2022, Santé Publique France

-“BA.2 est plus transmissible que BA.1 mais les personnes vaccinées sont moins susceptibles d’être infectées et de transmettre l’infection”, 31 janvier, Statens Serum Institut.

– COVID-19 : point épidémiologique du 27 janvier 2022, Santé Publique France

– “Analyse de risque sur les variants émergents du SARS-CoV-2”, 26 janvier 2022, Santé publique France.

-“Maintenant, une variante d’Omicron, BA.2, représente près de la moitié de tous les cas d’Omicron danois” 20 janvier 2022, Statens Serum Institut.

Leave a Comment