ZFE la peur d’une révolte sociale !

ZFE la peur d'une révolte sociale !
Written by admin

Selon Europe 1, « la mise en place des zones à faible émission est un sujet hautement inflammable. Plus d’un tiers d’automobilistes n’auront pas les moyens de passer à un véhicule propre selon un récent sondage réalisé par l’Institut CSA. En Île-de-France, le maire de Gennevilliers Patrice Leclerc n’exclut pas une crise de type “Gilets jaunes” émerger en 2023, lorsque les verbalisations commenceront.
Le Grand Paris franchira le pas en premier : en 2023, les vignettes Crit’Air 3, 4, 5 ne pourraient plus rouler sous peine d’une contravention. Et en 2024, seuls les véhicules Crit’Air 1 seront autorisés. De plus en plus d’édiles d’Île-de-France alertent sur le risque de révolte sociale qui pourrait en découler, comme Patrice Leclerc. Il est maire communiste de Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine.

D’après lui, si dans un an, la Zone à faible émission voit le jour, la majorité des automobilistes de sa ville ne pourra plus circulaire, affirme-t-il. « Nous avons 8 000 véhicules en Crit’Air 3, 4, 5. On a l’une des populations les plus pauvres d’Île-de-France, donc ce sont celles et ceux qui ne peuvent pas épargner, et il y a aussi les personnes âgées qui refusent d’emprunter sur plusieurs années pour s’acheter une nouvelle voiture, et c’est vrai aussi pour les petits entrepreneurs », explicite l’élu ».

Dans ses propositions de campagne, Macron propose un service public de leasing de voitures électriques.

L’idée est très bonne car sinon les gens ne pourraient jamais « supporter » les ZFE et autres délires écologistes. Encore une fois, ne pas polluer c’est très bien. Avoir de l’air pur c’est super et il est impossible d’être contre. Le problème c’est que propose-t-on aux gens pour pouvoir gérer et supporter la transition d’un modèle vers un autre. Quel accompagnement ?

C’est là où il y a de nombreux trous dans la raquette.

Enfin, si la « démondialisation » s’en mêle, il est fort probable que cela ait grandement ralenti la transition écologique.

La transition énergétique vers la misère, elle, se fera automatiquement.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Europe 1.fr ici

Leave a Comment