vous pouvez encore avoir des caillots sanguins un an après

vous pouvez encore avoir des caillots sanguins un an après
Written by admin

Selon une étude, le risque de caillots sanguins dans les veines était 33 fois plus élevé au cours de la première semaine après la contamination.

L’infection au Covid-19 laisse des traces dans l’organisme. Une année après la contamination, certains dangers existent toujours. Selon une étude récente, le risque de caillots sanguins potentiellement mortels reste pendant au moins 49 semaines. Cette conclusion, rapportée par EurekAlert, a été faite en observant les données des dossiers de santé de 48 millions d’adultes non vaccinés contre le virus.

D’après cette étude (menée par des chercheurs des universités de Bristol, Cambridge et Édimbourg et l’Université de Swansea), l’épidémie de Covid-19 a nécessité 10 500 cas supplémentaires de crises cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux et d ‘autres complications de caillots sanguins en Angleterre et au Pays de Galles pour l’année 2020. Ces données ont été reportées avant la vaccination massive et la multiplication des variants.

Le risque de caillots sanguins dans les veines était 33 fois plus élevé au cours de la première semaine après un diagnostic de Covid-19. Ce risque est tombé à huit fois après quatre semaines. Lors de cette étude, les chercheurs ont également analysé les problèmes causés par les caillots sanguins dans les veines (comme la thrombose veineuse profonde et l’embolie pulmonaire). Dans le détail, une semaine après le diagnostic de Covid-19, les patients étaient 21 fois plus susceptibles d’avoir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Un chiffre qui est descendu à 3,9 fois après quatre semaines.

VIDÉO – Dr Christian Recchia : “Quand quelqu’un fait un AVC devant vous, vous n’avez que quelques minutes pour le sauver”

Crises cardiaques et AVC

Nous sommes rassurés que le risque baisse assez rapidement – ​​​​en particulier pour les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux – mais la découverte que ce risque reste élevé pendant un certain temps met en évidence les effets à plus long terme du Covid-19 que nous commençons seulement à comprendre», explique Jonathan Sterne, professeur de statistiques médicales et d’épidémiologie à l’Université de Bristol et codirecteur de cette étude.

Entre 26 et 49 semaines après la contamination, le risque plus élevé d’avoir un caillot sanguin était de 1,3 fois dans les artères et de 1,8 fois dans les veines. Ces conclusions ont été publiées dans la revue Circulation.

VIDÉO – Les vaccins bivalents contre le Covid-19 se développent sur le marché européen

Leave a Comment