You are currently viewing Vendée : le centre commercial des Flâneries racheté, les nouveaux propriétaires dévoilent leurs ambitions

Vendée : le centre commercial des Flâneries racheté, les nouveaux propriétaires dévoilent leurs ambitions

Le centre commercial des Flâneries de La Roche-sur-Yon a été racheté par un groupe de trois inevstisseurs vendéens, dont Atom Group. Leurs ambitions est de donner un souffle nouveau à la galerie et attirer d’autres enseignes ©Les Flâneries

Les Flâneries. 600 mètres de galerie commerciale couverte et sinueuse abritant 67 magasins. Le vaste centre commercial de La Roche sur Yonle plus grand de Vendéevient d’être racheté par un groupe d’investisseurs locaux. Le Sablais Groupe Atomeholding spécialisée dans la création et reprise de sociétés agroalimentaires (Boulangery, Pokawa, Pitaya, Golibeur, Gofrino, le Krépier…) représentée par Tugdual Rabreaus’est associé avec Cimea Patrimoinesociété yonnaise créée en 1992 par des entrepreneurs vendéens pour soutenir les chefs d’entreprises régionales dans leurs projets, et la Fonciere Magellanspécialisé dans la gestion immobilière, pour donner un nouveau souffle à ce centre emblématiquemais vieillissant.

Un coup de jeune après 26 ans d’existence

Inauguré en 1996le centre des Flâneries, 35 000 m2 couverts sur un terrain de 125 000 m2brillant de modernité à l’époque avec sa conception atypique, tout en longueur.

Depuis, 26 années se sont écoulées. Pour répondre aux mutations du secteur du commerce et aux nouvelles exigences des consommateurs, enclin à toujours plus de confort, d’offres et de services, le groupe repreneur affiche clairement ses ambitions :

« Redonner tout son attrait à la structure et la faire entrer dans une nouvelle ère ».

Trois associés locaux

Groupe Atom, Cimea Patrimoine et Foncière Magellan ont annoncé, ce jeudi 30 juin, « d’importants travaux » pour séduire toujours plus les chalands, mais aussi « attirer de nouvelles enseignes ».

« L’acquisition des Flâneries est un projet sur lequel nous travaillons depuis novembre 2020 », confie Tugdual Rabreau, patron d’Atom Group. Le groupe sablais commençait déjà à développer une branche immobilière. « On fait déjà de l’immobilier d’opportunité, résidentiel et naturellement, on a eu envie de développer l’immobilier commercial ». Comme des planètes qui s’alignent, au même moment, le patron d’Atom Group est informé par Maxime Brison, dirigeant de BHG Conseil, de la vente du centre emblématique yonnais.

« En novembre, nous avons rencontré Guillaume Bénatier (propriétaire de la galerie, ndlr) et, très vite, nous nous sommes mis d’accord sur le principe de cession, car il était clair pour lui de vouloir vendre à des Vendéens et que l ‘histoire familiale des Flâneries soit respectée’.

Tugdual Rabreau, président du groupe Atom.

L’association avec Ciméa Patrimoine et Foncière Magellan « a donné de la création et de la solidité au projet ». Assez pour embarquer les soutiens financiers historiques, comme CMO et CIC, dans cette nouvelle aventure. « Nous avons été séduits par la volonté d’Atom Group d’offrir une seconde jeunesse aux Flâneries », confie Fabrice Capow, chez Cimea Patrimoine. « Ce projet correspond en tout point à notre vision de ce que doit être l’immobilier commercial de demain », ajoute Steven Perron, président fondateur de Foncière Magellan.

Un projet ralenti par le Covid

Si la crise sanitaire a ralenti le projet, elle ne l’a jamais remis en cause. « Il a fallu du temps pour imaginer l’avenir sans dénaturer ce que sont aujourd’hui les Flâneries, un des deux centres commerciaux majeurs du département, avec Ylium aux Sables-d’Olonne. Et, avouons aussi que nous n’étions pas pourquoi sereins avec le virus qui a bousculé nos manières de consommer ».

Vidéos : en ce moment sur Actu

L’arrivée de sept nouvelles enseignes dernièrement dans la galerie, malgré une crise sanitaire qui s’éternise, a vite rassuré les nouveaux investisseurs. Et, dix-huit mois plus tard, le projet est enfin finalisé et prêt à se dévoiler. Mieux, prêt à se mettre en action.

Une nouvelle entrée et les cellules de Mr Bricolage remplies

cellule m bricolage flanerie
La grande transformation va se jouer au niveau des cellules de l’ancien magasin MR Bricolage. L’espace va être restructuré pour accueillir deux nouvelles enseignes. Mais surtout, la cour matériaux va être entièrement réagencée et devenir l’entrée phare de la galerie ©Les Flâneries

Tout va démarrer par le remplissage de la grande cellule vide de Mr. Bricolage et du réagencement de sa cour Matériaux.

« L’idée est de refaire cette entrée A, l’entrée phare des Flâneries », confie Tugdual Rabreau.

Sans dévoiler de nom « voiture en cours de finalisation de signature », deux nouvelles enseignes sont supposées à l’horizon avril 2023 dans l’espace jadis occupé par l’enseigne de bricolage. Quant à la cour, elle se transformera en porte d’entrée, avec diverses aires aménagées, de restauration. « Elle marquera la nouvelle signature des Flâneries ».

Du mobilier urbain connecté

flâneries intérieures
L’intérieur de la galerie des Flâneries va accueillir du nouveau mobilier urbain, plus moderne et connecté. Premières transformations apportées d’ici la fin d’année 2022. ©JPY

D’ici la fin de l’année 2022, les travaux vont aussi se concentrer sur l’intérieur de la galerie. « Le mobilier urbain va être changé pour du plus moderne et connecté », annonce le patron d’Atom Group qui poursuit : « Début 2023, les travaux au niveau de Mr Bricolage s’achèveront pour une ouverture des deux enseignes en avril 2023. On commencera alors les travaux de la cour ».

L’extérieur sera, lui aussi, retravaillé. Des espaces arborés, des bornes électriques sont utilisées. Quant à la résille métallique qui fait toute l’identité de la galerie yonnaise, « elle reste », assure Tugdual Rabreau. « Mais elle sera retravaillée pour lui apporter de la modernité ».

Et tout cela ne devrait pas prévenir que le début d’une ère nouvelle pour Les Flâneries qui ambitionne des extensions dans les dix prochaines années, mais surtout, une galerie en accord avec le monde de demainavec un impact carbone réduit et une certification environnementale.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Journal du Pays Yonnais dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply