Une équipe découvre le médicament “le plus actif de l’histoire” contre le cancer du sein

Une équipe découvre le médicament "le plus actif de l'histoire" contre le cancer du sein
Written by admin

Des chercheurs ont testé l’efficacité du médicament “trastuzumab deruxtecan” chez des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique HER2-positif. Les résultats sont prometteurs.

C’est une découverte qui pourrait contribuer à améliorer la lutte contre le cancer du sein. En Espagne, le docteur Javier Cortés, directeur du Centre international du cancer du sein de Barcelone (IBCC) a publié les conclusions de l’étude “la plus positive de l’histoire” du cancer du sein.

Cet essai, paru dans le New England Journal of Medicine, a permis de tester l’innocuité et l’efficacité du médicament “trastuzumab deruxtecan” chez des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique HER2-positif. Objectif ? Prouver que ce médicament apporte une réponse dans la lutte contre ce type de cancer particulièrement agressif, comme le rapport L’Indépendant. “Nous sommes convaincus que le trastuzumab deruxtecan peut apporter un changement profond dans le traitement des cancers du sein et gastriques dits HER2 positif“, une mutation génétique engendrée une protéine qui dope la prolifération des cellules cancéreuses, a souligné le patron du groupe AstraZeneca, Pascal Soriot.

De quoi s’agit-il ? Ce médicament combine un médicament ciblé à un autre médicament de supplément (deruxtecan). “Parmi les patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique HER2-positif précédemment traités par le trastuzumab et un taxane, le risque de progression de la maladie ou de décès était plus faible chez celles ayant reçu du trastuzumab deruxtecan que chez celles ayant reçu du trastuzumab emtansine“, résume l’étude.

VIDÉO – Carnet de Santé – Dr Christian Recchia : “Le cancer du sein chez la femme, c’est 12 000 décès par an en France”

Un traitement en deuxième intention

Cette étude a été menée auprès de 524 personnes. Parmi ce panneau, “le pourcentage de ceux qui étaient en vie sans progression de la maladie à 12 mois était de 75,8% avec le trastuzumab deruxtecan et de 34,1% avec le trastuzumab emtansine (le traitement standard“, rapporte le New England Journal of Medicine. De plus, le pourcentage de patients vivants à 12 mois était de 94,1 % avec le trastuzumab deruxtecan et de 85,9 % avec le trastuzumab emtansine.

Ce médicament est tellement innovant et améliore tellement le pronostic par rapport au traitement standard actuel que nous devons être en présence du médicament le plus actif de l’histoire du cancer du sein“, a annoncé le Dr Cortés. Selon lui, il pourrait “guérir la maladie chez certaines patientes, car la tumeur disparaît dans 16 % des cas“.

Ainsi, les résultats obtenus avec ce médicament ont été “si positifs“que le trastuzumab deruxtecan s’impose maintenant comme la nouvelle norme de traitement en deuxième intention pour les patientes atteintes d’un cancer du sein HER2-positif.

VIDÉO – “J’avais un peu peur que ma poitrine dégoûte” : Alice Detollenaere se confie après son ablation du sein

Leave a Comment