Un atelier Hermès et 250 emplois à L’Isle-d’Espagnac

Un atelier Hermès et 250 emplois à L'Isle-d'Espagnac
Written by admin

Avec cette implantation, Hermès renforce son implantation en Charente. Le groupe y est arrivé en 2012, à Montbron, où il a ouvert la Maroquinerie de la Tardoire. Aujourd’hui, 260 salariés travaillent sur le site. En novembre, Hermès ya aussi ouvert son propre centre de formation, l’école Hermès des savoir-faire. Cent apprentis y sont formés pour les besoins spécifiques de la maison. D’ici trois ans, le maroquinier comptera donc 500 salariés et 100 apprentis dans le département. Un développement météoritique, en un tout petit peu plus de 10 ans.

La rédaction vous conseille

Montbron : Hermès mise sur l’apprentissage

Ce matin, les quinze premiers apprentis du centre de formation d’Hermès à Montbron font leur rentrée. La marque de luxe veut s’appuyer sur cette école pour assurer les besoins en recrutement.

« C’est une excellente nouvelle pour le territoire de GrandAngoulêmesavoure Xavier Bonnefont, le président de l’Agglo. Nous travaillions dessus depuis assez longtemps. L’agglomération les intéressait grâce à sa position centrale, à 30 minutes de Montbron, pas trop loin de Nontron.»

Un investissement massif

Pendant de longs mois, les services de l’Agglo ont fait visiter aux dirigeants d’Hermès plusieurs sites susceptibles d’accueillir le nouvel atelier. La zone de Bel-Air, autorisée réservée aux activités tertiaires, s’est finalement imposée. « Hermès apporte une attention particulière à la qualité environnementale et paysagère de son implantation. C’est une sanction que l’on pouvait se permettre », indique Xavier Bonnefont. D’autant qu’Hermès privilégiait un site proche de la nature, avec vue. À deux pas des bois de L’Isle-d’Espagnac et de Soyaux, facilement accessible grâce à la D1000, cette zone d’activité cochait en effet toutes les cases.

Le maroquinier va ainsi racheter à l’Agglo plusieurs lots de la zone, pour une superficie totale de 4,1 hectares. Un bâtiment de 6.000 mètres carrés de plain-pied sera construit, pour une ouverture de l’atelier en 2025. « Le calendrier est serré, mais c’est une opportunité magnifiqueestime Xavier Bonnefont. Ce choix confirme la forte attractivité de l’agglomération. Sur mesure chaque jour. Parfois, nous ne pouvons d’ailleurs pas répondre aux demandes d’entreprises qui souhaitent s’installer en région.»

Hermès n’a pas précisé le montant de son investissement sur L’Isle-d’Espagnac. Mais eu risque à la taille du bâtiment, à l’ambition environnementale de la construction, puis à son aménagement, l’investissement sera demandé supérieur à 10 millions d’euros.

D’ici l’ouverture, les besoins de recrutement et de formation s’annoncent massifs. Outre sa propre école de Montbron, Hermès met sur ses partenariats avec Pôle emploi, les Greta et le rectorat de Poitiers.

Le site de L’Isle-d’Espagnac sera associé aux maroquineries de Montbron, Nontron en Dordogne et à la ganterie de Saint-Junien en Haute-Vienne. Avec celui annoncé en Gironde, il s’agira des 23e et 24e ateliers d’Hermès en France.

Leave a Comment