Test Aspirateur-robot Xiaomi Mi Robot Vacuum-Mop 2 Pro : l’heure du pro !

Test Aspirateur-robot Xiaomi Mi Robot Vacuum-Mop 2 Pro : l'heure du pro !
Written by admin

Le Mi Robot Vacuum-Mop 2 Pro aspire convenablement sur sol dur et moquette fine. En revanche, sur moquette épaisse, il n’est pas assez puissant pour bien aspirer un sol jonché de déchets.

En effet, sur cette zone de test, placé en mode standard, il n’a pu aspirer que 24 % des détritus en 4 min. En activant le mode Turbo, il fait encore moins bien puisqu’il passe superficiellement sur la moquette et n’aspire que 21 % de la matière en 3 min 55 s. En comparaison, l’Ecovacs Deebot T9+ est parvenu à aspirer 84 % des déchets sur cette même zone de test.

Sur sol dur, en revanche, le robot de Xiaomi, aspire 90 % des déchets en 3 min 46 s sur le mode standard et 97 % sur le mode Turbo dans le même temps, et les résultats sont très similaire sur moquette fine. Il récupère 96 % de la matière en 5 min 22 s avec le mode standard et 94 % des détritus en 3 min avec le mode Turbo.

Efficacité de lavage

Nous ne testons pas systématiquement tous les aspirateurs-robots équipés d’une serpillière pour proposer un mode lavage. Néanmoins, le Mi Robot Vacuum-Mop 2 Pro est doté d’un système à vibration sonique — comme le Roborock S7 MaxV Ultra — censé mieux décrasser les taches sur le sol.

Nous avons donc décidé de reproduire le protocole que nous réservons habituellement aux robots laveurs de sol afin de voir si cette fonction serpillière était efficace. Et force est de constater que ce n’est pas vraiment le cas.

Nous avons répandu sur le sol de notre laboratoire du soda, de l’huile, du rouge à lèvres et du noir de carbone, puis nous avons laissé sécher ces taches une nuit entière.

Le lendemain matin, par le biais de l’application, nous avons donc lancé le mode lavage de notre robot. Ce dernier a eu beau passer et repasser sur les taches au sol, celles-ci ont peiné à disparaître. Après trois passages, nous avons remarqué que seule une petite tâche de noir de carbone avait disparu, mais que la serpillière avait laissé des traînées noires un peu partout sur le sol à la place. Le rouge à lèvres, lui, n’a pas bougé d’un iota malgré les passages répétés du robot. Seule la tache de graisse a finalement disparu.

Leave a Comment