You are currently viewing Suivez la course avec nous

Suivez la course avec nous

Tour 25 : Du côté de la tête de course, Verstappen a un écart confortable sur Hamilton avec près de 3′, par contre Perez se fait lâcher par le britannique et rattraper par Russel !

Tour 24 : Tête à queue de Schumacher après une collision avec Zhou, qui a perdu sa voiture.

Tour 23 : Abandon de Tsunoda après sa collision avec Ocon. Et tête à queue sans conséquence de Mick Schumacher.

Tour 22 : Et Sainz ne fait qu’une bouchée d’Alonso ! Il est 5e !

Tour 21 : Fin de la voiture de sécurité, Verstappen mène désormais ce Grand Prix, suivi d’Hamilton qui dispute sa 300e course, et de Perez. Russel est toujours derrière le Mexicain tandis que Sainz est déjà 6e !

Tour 20 : « Nooooooooooo », s’est écrié Charles Leclerc dans sa radio. Terrible erreur pour le Monégasque mais ses pneus semblaient à l’agonie… nouvelle faute de Ferrari ?

Tour 19 : Tout le monde en profite pour passer au stand est Sainz n’était pas loin de la catastrophe il a frollé une Alpine au moment de reculé ! Méfi Ferrari !

Tour 18 : Crash de Leclerc et la voiture de sécurité est déployée. C’est terrible pour le Monégasque !

Tour 18 : RedBull demande à Verstappen de pousser : « Push, push »

Circuit 17 : Passage de Verstappen au stand pour chausser des pneus durs. Il ressort 7e. Crainte de l’undercut pour Ferrari !

Tour 15 : Ocon est 8e à 4′ de Norris, mais doit toujours être observé un arrêt de 5 secondes supplémentaires lors de son prochain passage par les stands. Gasly est lui 14e, à 4′ d’Albon.

Tour 14 : Sainz est déjà remonté à la 10e place avec ses pneus durs. Ferrari espère un top 6, qui devrait être atteignable pour l’Espagnol.

Tour 13 : C’est au tour de George Russell de remonter sur Perez visiblement en difficulté sur ce circuit Paul Ricard. IL n’est plus qu’à 1′ du Mexicain.

Tour 12 : L’ingénieur de Leclerc lui propose le plan B, en lui demandant son avis. Pirelli table sur un arrêt entre le 13e et le 20e tour pour les médiums, on va voir ce que fait Ferrari.

Tour 11 : L’écart se situe plus autour de la seconde désormais entre Leclerc et Verstappen pour la tête, Perez est à près de 3′ d’Hamilton.

Tour 10 : Les RedBull ne rattrapent pas leurs adversaires, les gommes de Verstappen et surtout de Perez semblent souffrir derrière Leclerc et Hamilton !

Tour 7 : Les monoplaces de Leclerc et un peu plus pour Verstappen, semblent beaucoup glisser. Les pneus vieillissent cher dans cette bataille.

Tour 6 : Et Verstappen sur Charles Leclerc maintenant que le DRS est autorisé ! Le champion du monde en titre oscille entre 3 et 7 dixième derrière la Ferrari. Tentative de dépassement infructueuse par l’exter dans le Bosset !

Tour 5 : Perez met la pression sur Hamilton pour récupérer la 3e place !

Tour 5 : A noter que seuls Sainz, désormais 14e, Gasly, 16e, et Bottas, 17e, sont partis avec des pneus durs.

Tour 4 : Pénalité de 5 secondes pour Ocon après sa collision, ce n’est pas le week-end des Français !

Tour 3 : Verstappen est dans la zone DRS de Leclerc, à moins d’une seconde quand Hamilton est déjà relégué à plus de 4′.

Tour 2 : Tsunoda est parti en tête à queue après une collision avec Ocon. Le Français est 9e, mais attention à d’éventuels dégats…

Tour 2: Sainz n’a gagné qu’une place, il est 18e, contrairement à Magnussen déjà 13e !

Tour 1 : Tête à queue de Yuki Tsunoda qui dégringole à la dernière place après sa bonne qualification !

Tour 1 : Bon départ des deux premiers, Leclerc et Verstappen, Hamilton fait la bonne opération et prend la place de Perez !

14h53 : Je vais aller guetter le départ depuis les fenêtres de la salle de presse, a tout de suite.

14h52 : Charles Leclerc et sa Ferrari seront bien seuls face aux deux RedBull de Verstappen et Perez. L’ancien pilote Ferrari, Jean Alesi, estime que la Scuderia n’a plus vraiment le droit à l’erreur face à la « Panzerdivision » de RedBull.

14h48 : La stratégie va être capitale ce dimanche après-midi alors que la température de la piste grimpe à près de 60 degrés, ce qui va influencer sur la dégradation des pneus. On part plutôt sur une stratégie à deux arrêts, contre un en temps normal. Vous pouvez lire ce papier sur les conséquences de la chaleur sur les machines, et les pilotes :

14h45 : Profitez bien de ce Grand Prix de France qui pourrait être le dernier avant un moment puisque le contrat avec le circuit Paul Ricard prend fin cette année. Les spectateurs ont répondu présents, les tribunes sont pleines à craquer avec de nombreux drapeaux français et une ambiance de folie au moment où la Marseillaise résonne !

14h43 : Allez on est parti pour suivre ce GP de France ensemble. Les pilotes sont sur la grille, et nous dans les starting-blocks dans la salle de presse du circuit Paul Ricard.

Bonjour à toutes et à tous en ce dimanche de juillet depuis le circuit Paul Ricard, au Castellet, dans le où lede France s’élancera à 15h. Charles Leclerc a décroché samedi le pôle position grâce à l’aspiration offerte par son coéquipier Carlos Sainz. Mais l’Espagnol ne pourra pas répéter cet effort en cours puisqu’il fait partie de la 19e place après avoir changé de moteur. Le Monégasque devra donc se battre seul face aux deux RedBull de Max Verstappen 2e, et de Sergio Perez, 3e. Avec 38 points de retard sur le champion du monde en titre, Charles Leclerc et n’ont plus vraiment le droit à l’erreur.

La stratégie sera très importante sur cette piste du Paul Ricard qui affiche 50.1 degrés au sol, et qui va largement impacter la dégradation des pneus. Si une stratégie à un arrêt semble la plus efficace en temps normal, beaucoup d’écuries devraient opter pour un second arrêt. Mais la voie des stands fait perdre près de 30 secondes par pit-stop. Côté français on espère une remontée d’Esteban Ocon, qui partira de la 10e place sur la grille et surtout de Pierre Gasly, extrêmement déçu après les qualifications samedi, qui partira, lui, 14e.

» Rendez-vous vers 14h45 pour suivre ce Grand Prix de France en direct avec nous

Leave a Reply