suivez la conférence de presse de Deschamps

suivez la conférence de presse de Deschamps
Written by admin

Encore 5 000 places à vendre au stade Vélodrome pour le match face à la Côte d’Ivoire vendredi

La Fédération française de football annonce ce lundi avoir passé les 5 000 dernières places disponibles au stade Vélodrome pour le match entre la France et la Côte d’Ivoire à 29 euros.

Le match, qui aura lieu vendredi à 21 heures 15, devrait donc accueillir au moins 60 000 personnes. La FFF cherche à faire le plein alors que le Vélodrome va retrouver les Bleus pour la première fois depuis la demi-finale de l’Euro 2016 contre l’Allemagne.

Pour le deuxième match amical de l’équipe de France face à l’Afrique du Sud mardi prochain, toutes les places du stade Pierre-Mauroy ont été vendues. Les Bleus jouent donc devant 50 000 supporters tricolores.

Quentin Merlin forfait avec les Espoirs

Béni samedi contre Lille, le latéral du FC Nantes est forfait et ne connaîtra donc pas sa première sélection avec les espoirs. Sylvain Ripoll a essayé de faire venir Bard, mais le Niçois est blessé, et Ait-Nouri, qui n’est pas disponible à cause de problèmes familiaux. Les Espoirs réfléchissent à un remplacement.

LT

Sur Christopher Nkunku

“Il a évolué en termes de poste et d’utilisation sur le terrain pour arriver à avoir une très bonne efficacité, que ça soit sur les buts qu’il marque ou les buts qu’il fait marquer. Il possède un niveau de performance très haut, déjà depuis la dernière saison. Il aurait pu être appelé avant. Il a une marge de progression mais il a une constance au plus haut niveau.”

Sur Antoine Griezmann

“Il représente beaucoup, avec tout ce qu’il a apporté, sur le terrain et humainement, c’est une personne attachée. Beaucoup de personnes apprécient sa généreuse. Il est attaché à l’équipe de France et il fait partie du noyau dur qui a connu beaucoup de succès.”

Sur l’absence d’Ousmane Dembélé

“Il a joué un match ce week-end et il a été bon… Tant mieux pour Ousmane. Comme je l’ai dit jeudi avant qu’il joue le Clasico, il est en reprise. Il est déjà venu avec nous, je sais ce qu’il est capable de faire. On verra en juin.”

Des matchs sans valeur ?

“Le plaisir de se retrouver est là. Ca fait quatre mois, c’est la rentrée de l’équipe de France. J’essaye d’être réaliste, beaucoup de joueurs ont eu des matchs très importants avant le rassemblement et en auront des plus importants après. Mais c’est l’équipe de France, les stades seront pleins à Marseille et à Lille. On peut dire que les matchs n’ont pas de valeur, mais je sais très bien qu’il faut qu’on gagne ces matchs, sinon ils vont très vite prendre de la valeur… Je préfère être à ma place et avoir des amicaux qu’être à la place de mes homologues portugais ou italiens.”

Sur la difficulté de trouver des matchs amicaux contre des sélections africaines

“La préparation pour le Mondial ne va pas être tronquée, il n’y en aura pas. Comme je l’ai déjà dit, les matchs de Nations League serviront de préparation. C’est de plus en plus difficile, car les calendriers ne ne sont pas compatibles. Ce n’est que pour nous. C’est plus compliqué de trouver des matchs amicaux depuis quatre ou cinq ans.”

Des conseils aux petits nouveaux ?

“Ce n’est pas des conseils. Déjà, il faut les mettre à l’aise. C’est un contexte nouveau, un moment émotionnellement fort. Qu’il soit le plus naturel possible. Il faut anticiper les lendemains. Lorsqu’ils deviennent internationaux, les regards sur eux changent. Il y a plus de critiques. Il faut en avoir conscience. Il y a une exigence, il faut se préparer à ça.”

Sur Kylian Mbappé

“C’est quelqu’un qui a toujours eu beaucoup de maturité. C’est un leader offensif. Ses prises de parole ont du poids. Il a une place très importante en équipe de France. Après, ce n’est pas quelqu’un un qui revendique beaucoup de choses en dehors du terrain. Lui, c’est le terrain, le terrain…”

Sur les objectifs des matchs amicaux

“L’objectif commun, c’est que l’équipe de France continue d’être performante et compétitive. Il faudra tenir compte de la situation de certains joueurs, qui ont eu beaucoup de matchs et qui auront des échéances après. Ce ne sera pas la même équipe entre les deux matchs. Il faut concerner tout le monde, ça passera par des changements de joueurs d’un match à l’autre.”

Sur la première convocation de Saliba

“On le suit depuis un moment, il est avec les espoirs. J’échange beaucoup avec Sylvain Ripoll, il était d’ailleurs au courant depuis la fin de semaine. J’aurais pu annoncer sa convocation hier, mais j’ai attendu la fin de son match avec l’OM pour la rendre officielle. Il connaît le système de jeu. Il a un bon jeu de tête et dégage beaucoup de sérenité et de tranquillité, même s’il y a parfois quelques petits excès dans ces situations de relance avec le ballon.”

Nouvelle question sur le statut de Giroud

“Il a eu un statut pendant de longues années. C’est par rapport à son utilisation et à son temps de jeu. Il ya de la concurrence, mais ce n’est pas lié à la présence Mbappé ou Benzema. C’est par rapport à mes choix. Il a eu du temps de jeu sur de très longues années. Tout est possible, ce n’est pas spécifique à Giroud. Je considère qu’un joueur habitué pendant des années à avoir un statut, c’est humainement compliqué d’avoir moins. C’est la réalité aujourd’hui, et ça l’a été de tous temps.”

Sur le secteur offensif

“Renforcer le secteur offensif ? Si c’est pour les accumuler… Je dois faire en sorte d’avoir de la sécurité dans toutes les lignes, avec des joueurs qui peuvent occuper plusieurs postes. La polyvalence permet d’avoir plus de choix . Il ne faut pas surcharger les postes au détriment d’autres postes.”

Sur le statut de Giroud

“Le statut et la hiérarchie, il faut les dissocier. Ce n’est pas lié. Un statut, c’est par rapport au rôle du joueur, au fait de jouer ou de ne pas jouer.”

Un nouveau schéma avec Giroud ?

“Vous lui donnez beaucoup d’importance… Je pars avec une idée, il n’y a pas de souci sur le rôle des uns et des autres, on reste sur ce que je vous ai dit jeudi.”

Des lieux à prendre en défense ?

“Ce sont les circonstances qui font que… Si Saliba est là aujourd’hui, c’est parce qu’il n’y avait pas suffisamment de marge pour Pavard. Ils vont avoir un rôle à jouer. On ne sait pas ce qu’il va se passer.”

Sur Jonathan Clauss

“Je ne suis pas là pour faire des cadeaux. S’il est là, c’est parce que je considère qu’il le mérite. Après, l’histoire est belle, il est arrivé tard au très haut niveau. Ce n’ “est pas son jubilé, il ne doit pas voir ça comme une finalité, mais comme une étape. Il aura du temps de jeu. La seule vérité est celle du terrain, celle qui l’a emmené ici.”

Sur le rôle d’Olivier Giroud

“Je ne le prends pas pour lui dire ‘t’auras 30 ou 40%’ pour voir comment il va réagir. Je ne fais pas un cas à part avec Olivier. Un joueur qui a un statut, c’est compliqué psychologiquement d’ avoir moins. Un joueur qui a un statut a besoin d’avoir un rôle important à jouer”

Nouvelle question sur Giroud et sa concurrence avec Benzema

“Quand il y a un joueur qui a un statut, c’est difficile à vivre s’il est toujours là sans le même statut. Ce n’est pas spécifique à Olivier, il y en eu d’autres avant. C’est humainement difficile à vivre.”

Sur le retour d’Olivier Giroud

“Le plus important pour moi, c’est d’être cohérent et juste par rapport au discours que je peux avoir avec les joueurs. Olivier va nous rejoindre, il n’a pas à faire plus ni moins, il a fait partie de cette équipe de France très performante, qui l’a aussi été sans lui. Je l’ai toujours dit, il fait partie des joueurs sélectionnables. Il est là aujourd’hui, c’est lié à la blessure de Karm Bnemza. Je ne vais pas avoir une attention particulière sur lui, il fait partie d’un groupe qu’il connaît très bien.”

Deschamps face aux journalistes à 14h30

Le sélectionneur des Bleus sera présent devant la presse d’ici quelques minutes. On l’attend notamment sur le retour d’Olivier Giroud et le remplacement de Pavard par Saliba.

Espoirs : Ripoll ne devrait pas remplacer Saliba

Le sélectionneur des Espoirs a déjà trois défenseurs détenus, plus Pierre Kalulu qui peut jouer à ce poste. Il ne devrait donc pas remplacer William Saliba, tout juste appelé chez les A.

Saliba appelé

Lé défenseur de l’OM a été appelé pour la première fois chez les Bleus pour remplacer Pavard, positif au Covid.

Rendez-vous à 14h30 pour la conf de Didier Deschamps

Le coach des Bleus commentera le remplacement de Pavard et le retour de Giroud en Bleu.

Benjamin Pavard va être remplacé

Benjamin Pavard va être remplacé en équipe de France pour le début du rassemblement ce lundi. Le défenseur central, positif asymptomatique à la COVID, doit rester à l’isolement jusqu’à mercredi. Si l’équipe de France a attendu la dernière minute, en discutant des solutions possibles avec le Bayern Munich, le staff des bleus ne pouvait pas attendre plus longtemps.

Bonjour à tous

Bienvenue sur ce live pour suivre les dernières infos concernant l’équipe de France, qui se réunit ce lundi à Clairefontaine pour préparer ses deux matchs amicaux contre la Côte d’Ivoire (25 mars) et l’Afrique du Sud (29 mars).

Leave a Comment