You are currently viewing Sony lance Inzone, Blizzard rachète un studio… les actus business de la semaine

Sony lance Inzone, Blizzard rachète un studio… les actus business de la semaine

News business Sony lance Inzone, Blizzard rachète un studio… les actus business de la semaine

Chiffres de ventes, rachats de studios, bilans financiers, mercato des développeurs, investissements… si ces sujets vous intéressent, vous êtes au bon endroit. Nous vous proposons un point sur l’actualité business de la semaine écoulée.

Sommaire

  • Blizzard rachète le studio Proletariat pour soutenir World of Warcraft
  • Niantic (Pokémon GO) annule quatre projets et taille dans ses effectifs
  • Sony vise le marché PC et l’Asie avec sa nouvelle gamme Inzone
  • Valve double la production du Steam Deck
  • En bref dans l’actualité business de la semaine

Blizzard rachète le studio Proletariat pour soutenir World of Warcraft

Mardi dernier, le studio Proletariat annonçait la fin de Spellbreak. Lancé en free-to-play sur PC et consoles en septembre 2020, le battle royale basé sur l’utilisation de pouvoirs magiques fermera définitivement ses portes début 2023. La nouvelle a été communiquée dans un court billet qui n’évoque à aucun moment l’avenir de cette équipe indépendante fondée à Boston en 2012… pourtant déjà tracé depuis plusieurs semaines.

Le site GamesBeat rapporte en effet que Proletariat a été racheté par Blizzard pour une somme non précisée. Les quelque 100 employés du studio ont en réalité déjà commencé à travailler avec la firme californienne depuis mai dernier, plus précisément sur World of Warcraft. L’objectif de cette acquisition est de renforcer l’équipe dédiée au MMO, notamment en vue de la sortie de l’extension Dragonflight prévue pour cette année.

Sony lance Inzone, Blizzard rachète un studio... les actus business de la semaine

Interrogé par GamesBeat, John Hight, directeur général de World of Warcraft, reconnaît que le suivi de l’extension
Shadowlands a été compliqué et que la fréquence des mises à jour était trop faible pour tenir les joueurs en haleine. “Comme vous le savez sans doute, les joueurs de World of Warcraft ont un appétit vorace pour le contenu. Et ce que nous avons constaté l’année dernière, c’est que nous devons augmenter la quantité de contenu que nous pouvons créer, et la fréquence à laquelle nous le mettons entre les mains de nos joueurs”, a-t-il commenté.

De son côté, le PDG de Proletariat Seth Sivak indique avoir eu une “conversation très ouverte et transparente” avec Blizzard au sujet des problèmes de culture toxique, de harcèlement et de discrimination au sein du studio. “Je pense que l’équipe de Blizzard a reconnu certains des défis qu’ils ont rencontrés. Nous avons discuté de la manière dont ils envisageaient de continuer à créer un lieu de travail idéal pour les développeurs. C’était encourageant. De toute évidence, il y a beaucoup de travail à faire pour continuer à créer un endroit formidable pour les développeurs. Mais nous étions plutôt heureux et satisfaits de la direction que prennent les équipes”, a-t-il déclaré. Comme Vicarious Visions l’an passé, Proletariat sera pleinement absorbé par Blizzard dans les prochains mois.

Niantic (Pokémon GO) annule quatre projets et taille dans ses effectifs

Sony lance Inzone, Blizzard rachète un studio... les actus business de la semaine

Quand bien même Pokémon GO a généré six milliards de dollars en six ans (d’après les données de Sensor Tower), tout ne va pas si bien chez Niantic. Ce n’est pas un secret, le studio californien peine à établir un autre jeu à succès. La principale déception est sans doute Harry Potter : Wizards Unite, lancé en juin 2019 et fermé définitivement en janvier dernier. Pikmin Bloom n’a pas non plus déchaîné les foules, tandis que Catan : World Explorer a été abandonné avant même sa sortie officielle.

Sony lance Inzone, Blizzard rachète un studio... les actus business de la semaine

Cette semaine, Bloomberg a rapporté que Niantic va licencier 85 à 90 employés, soit 8 % de ses effectifs. Dans un mail envoyé à ses équipes, le directeur général John Hanke a expliqué que le studio “fait face à une période de troubles économiques” et que l’entreprise a déjà “réduit ses coûts dans divers secteurs”. Il a également indiqué qu’il faudrait “davantage rationaliser (nos) opérations afin de positionner au mieux l’entreprise pour résister à toutes les tempêtes économiques qui pourraient venir”. Dans cette optique, quatre projets ont été annulés, dont le jeu Transformer : Heavy Metal qui avait été annoncé l’année dernière et Hamlet, une collaboration avec Punchdrunk. Niantic travaille toujours sur deux nouveaux jeux en réalité augmentée : Peridot, attendu d’ici la fin d’année 2022, et NBA All-World, fraîchement annoncé le 28 juin.

Sony vise le marché PC et l’Asie avec sa nouvelle gamme Inzone

Sony lance Inzone, Blizzard rachète un studio... les actus business de la semaine

Après avoir sorti ses premiers jeux first-party sur Steam et l’Epic Games Store (Horizon Zero Dawn, Days Gone, God of War…), Sony cherche à s’installer un peu plus sur le marché PC. La firme a dévoilé “Inzone”, une nouvelle marque de périphériques destinée avant tout aux joueurs PC, et particulièrement aux amateurs de FPS. Les premiers produits de la gamme, deux moniteurs et trois casques (dont le Inzone H9 que nous avons déjà pu tester) qui sortiront à partir de juillet, n’en restent pas moins compatibles et optimisés pour la PS5. Voici ce que dit le communiqué officiel à propos de cette nouvelle initiative qui vise également les adeptes d’esport, sachant qu’Inzone fera partie des sponsors de plusieurs événements esport dont l’EVO (événement codétenu par Sony), le PGL Dota2 Arlinghton Major et le Valorant Champions Tour.

Le marché s’est étendu : l’expansion des tournois eSport et la diffusion plus large des matchs ont renforcé l’intérêt vis-à-vis du gaming. Sony ayant une longue histoire de produits audio et vidéo technologiquement avancés, cette nouvelle gamme offrira des options supplémentaires à ceux qui souhaitent améliorer leur équipement de jeu actuel. Nous nous engageons pour soutenir la croissance de la culture gaming en fournissant aux joueurs PC et PlayStation une large palette d’options pour enrichir leur expérience gaming.

D’après l’analyste Daniel Ahmad, Inzone devrait également aider Sony à accroître sa présence en Asie, où les joueurs sont majoritairement présents sur PC et mobile, en plus d’être de fervents amateurs d’esport. “Environ 49 % des joueurs en Asie sont des spectateurs et des fans de contenus eSport, ce qui a conduit Sony à s’associer à des ligues de premier plan pour promouvoir sa marque. 59,2 % des joueurs de PC en Asie considèrent les fonctions de jeu dédiées comme un facteur déterminant lors de l’achat d’un nouveau PC et d’accessoires”, a-t-il commenté.

Valve double la production du Steam Deck

Sony lance Inzone, Blizzard rachète un studio... les actus business de la semaine

Lancé officiellement en février dernier, le Steam Deck est toujours difficile à obtenir et soumis à un système de réservation. Les livraisons se font au compte-goutte selon la règle du “premier arrivé, premier servi”. Résultat, si l’on réserve son Steam Deck aujourd’hui sur le site de Valve, on ne peut espérer être livré avant octobre prochain, au mieux.

Les choses vont toutefois en s’améliorant. Sur Twitter, Valve a apporté “de bonnes nouvelles en provenance du front de production” : toutes les livraisons prévues pour le second trimestre ont été honorées et, surtout, la cadence va s’accélérer. L’entreprise est suffisamment confiante pour annoncer qu’elle va désormais expédier “plus du double du nombre de Steam Deck chaque semaine”. En revanche, pas de nouvelles de la station d’accueil Steam Deck officielle qui devait être lancé à la fin du printemps. Sa sortie a été décalée indéfiniment, la raison invoquée étant “la pénurie de pièces et la fermeture des usines en Chine à cause de la pandémie”.

En bref dans l’actualité business de la semaine

  • Joli lancement pour Sunbreak, l’extension de Monster Hunter Rise, qui a réuni plus de 230 000 joueurs simultanés sur Steam aujourd’hui, alors que le jeu de base n’avait jamais dépassé les 135 000.
  • Ancien dirigeant des filiales américaines de Sony Computer Entertainment et Sega, Bernie Stolar est décédé en fin de semaine dernière à l’âge de 75 ans. Nous lui avons consacré un article hommage retraçant son parcours.
  • C’est l’instant chiffre de ventes, avec tout d’abord Football Manager 2022 qui a atteint le million sept mois après sa sortie sachant qu’il est aussi disponible dans le Game Pass. De son côté, NieR Automata en est à 6,5 millions cinq ans après son lancement, soit 500 000 de plus qu’en juin 2021. Un nombre qui va encore grimper avec l’arrivée d’une version Switch le 6 octobre prochain. Belle longévité également pour Kingdom Come : Deliverance, paru en février 2018, qui totalise 5 millions de copies écoulées, contre 4 millions en novembre dernier.
  • L’éditeur 505 Games (Control, Ghostrunner…) a racheté le studio D3 Go, responsable des jeux Alien : Blackout, Marvel Puzzle Quest ou encore Magic The Gathering Puzzle Quest.
  • Fire Emblem Heroes est devenu le premier jeu mobile Nintendo (Pokémon GO étant géré par The Pokémon Company et Niantic) à générer plus d’un milliard de dollars, selon les estimations de Sensor Tower. Porté par son lucratif système de “gacha” (microtransactions au résultat aléatoire), il est en réalité très loin devant les autres, à savoir Mario Kart Tour (282 millions de dollars), Animal Crossing : Pocket Camp (282 millions de dollars), Dragalia Lost (168 millions de dollars), Super Mario Run (87 millions de dollars) et Dr. Mario World (14 millions de dollars).

Leave a Reply