You are currently viewing Ronan O’Gara (La Rochelle) après la défaite contre Toulouse : « Il n’y avait pas photo »

Ronan O’Gara (La Rochelle) après la défaite contre Toulouse : « Il n’y avait pas photo »

Ronan O’Gara, entraîneur du Stade Rochelais, battu par Toulouse (33-28) : « On ne peut pas cacher notre déception. C’était une grande déception ce (même) soir de donner une performance comme ça. La préparation était bien. Tout le monde était venu ici pour gagner, c’était le but. Mais on a pris une leçon dans la combativité et l’agressivité dans les rucks. La meilleure équipe a gagné. Il n’y avait pas de photo, félicitations à Toulouse. Ils étaient bien meilleurs que nous ce soir.

Peut-être que c’était le match de trop pour nous, mais pour moi c’est une faible excuse. L’envie était là mais pas la précision. La tactique était de détourner Toulouse mais on a négligé le combat contre eux. Je lève la main, ça, c’est ma faute.

« J’ai le sentiment qu’en première période, on n’était pas loin de la honte »

Sur un manque de précision. Il faut tenir le ballon contre Toulouse parce qu’on savait que leur banc allait finir plus fort et plus vite, c’était certain. L’écart entre les équipes était trop grand, il y avait un étage. C’est la septième défaite d’affilée contre eux. C’est quelque chose qu’on doit accepter et trouver une solution rapide, sinon, ça reste pareil.

J’ai le sentiment qu’en première période, on n’était pas loin de la honte. Et c’est difficile de dire ça parce que j’entraîne des champions. Pendant quarante minutes, le jeu produit ne nous ressemblait pas. On était indisciplinés et on a manqué d’agressivité. Le rugby est un sport de combat avant tout, après il ya un peu de stratégie. Mais on n’a pas réussi à jouer comme on le voulait.

« On est en train de créer quelque chose. On souffre ensemble mais on prend aussi du plaisir ensemble »

On est un peu frustré et triste. Mais le plus grand souvenir que je garde de cette saison, c’est le rapport entre les supporters et cette équipe. On est en train de créer quelque chose. On souffre ensemble mais on prend aussi du plaisir ensemble. Ce (même) soir, tous les Rochelais ont souffert mais ce n’est pas la fin, c’est une autre étape pour être meilleur dans l’avenir.

Sur un vu un grand (Antoine) Dupont, un magnifique numéro 9, en grande forme. Il est capable de tuer notre équipe avec une moitié d’opportunité. Et il a fait ça deux ou trois fois ce (même) soir. On n’avait personne proche de son niveau sur le terrain. »

Thomas Lavault, deuxième-ligne du Stade Rochelais : « Sur la première période, chaque joueur a fait sa petite faute. Au final, on se retrouve à 21-7 à la mi-temps. Il n’y avait pas de photo sur la première mi-temps. Après, on a réussi à combler un peu l’écart, mais on a repris des points dans la foulée. C’est compliqué contre une équipe de ce niveau.

Contre Toulouse, il n’y a pas forcément de plan de jeu, c’est l’engagement avant tout. Et aujourd’hui, ça a péché sur l’engagement. On peut regretter ça. Il faut arrêter de trouver des excuses. Sur 80 minutes, quand tu en loupes 40, tu le payes cash.

« Quoi qu’il arrive, on retiendra ce groupe. On a été les premiers à faire quelque chose dans ce club. On ne peut pas dire que ça a été une mauvaise saison, c’est sûr »

Ils ont emballé, je pense qu’ils ont senti qu’on était en dedans en première mi-temps et ils ont très bien joué. Leurs leaders de jeu ont pris le match à leur main, ils nous ont maintenus sous pression et on n’a pas réussi à sortir de notre camp proprement. On savait qu’ils allaient vouloir nous mettre un gros rythme, qu’on serait dans un chaudron. Sur la stratégie et l’engagement, on n’a pas été bon.

Quoi qu’il arrive, on retiendra ce groupe. On a été les premiers à faire quelque chose dans ce club. On ne peut pas dire que ça a été une mauvaise saison, c’est sûr. »

.

Leave a Reply