roi du slalom, Arthur Bauchet décroche son 3e titre à Pékin et clôt le bilan français à 12 médailles

roi du slalom, Arthur Bauchet décroche son 3e titre à Pékin et clôt le bilan français à 12 médailles
Written by admin

Le skieur de 21 ans a impressionné, dimanche à Yanqing, pour s’offrir une quatrième médaille en Chine.

Article rédigé par

Publié

Mis à jour

Temps de lecture : 1 minute.

Une fin en beauté. Le leader de l’équipe de France sur ces Jeux paralympiques de Pékin s’est offert un troisième sacre à Pékin. Dimanche 13 mars, Arthur Bauchet est venu conclure de la plus belle des manières les 10 de compétition en s’imposant sur le slalom, sa quatrième médaille dans la capitale chinoise.

Premier à l’issue de la première manche, le skieur de Serre-Chevalier a survolé la deuxième pour glaner le 7e titre de la délégation tricolore. Les Bleus terminent avec 12 breloques au tableau des médailles.

Le passage de témoin a bien eu lieu en équipe de France de ski alpin. La “Reine des neiges” Marie Bochet, nonuple médaillée paralympique, a transmis le flambeau à un jeune homme de 21 ans au large sourire et au patronyme très proche du sien.

Quadruple médaillé d’argent à Pyeongchang en 2018 à tout juste 17 ans, Arthur Bauchet voulait croquer dans ces Jeux de Pékin avec la faim d’un outsider prêt à devenir le roi. À la lumière de cette ultime journée de compétition dans la capitale chinoise, le Varois n’a jamais manqué d’appétit : après ses deux titres en descente et sur le super-combiné, il a remporté sa troisième médaille d’or sur le slalom , déclenche la concurrence à plus de deux secondes dans le rétroviseur.

Dans l'épreuve du slalom, Arthur Bauchet a remporté la première place et l'instantané sa troisième médaille d'or de ces Jeux paralympiques.  Avec un temps défiant toutes concurrences, le Français devance ses principaux concurrents, le Chinois Liang (13:32'27) et le Néozélandais Hall (1:33'21).

Arthur Bauchet avait placé ses pions dès la première manche en accrochant la première position. Il était exténué après être allé chercher le bronze sur le slalom géant il y a deux jours. Mais la récupération a été rapide pour celui qui est atteint de paraparésie spastique, qui provoque des tremblements dans ses membres inférieurs.

Encore plein d’énergie en deuxième manche, le Français est un cours assuré pour terminer devant le Chinois Liang et le Néo-Zélandais Hall. Chez les autres skieurs tricolores engagés, le Lyonnais Jordan Broisin a signé son premier top 10 paralympique (7e), tandis qu’Oscar Burnham (16e), Jules Segers (17e) et Manoël Bourdenx (20e) terminent plus longe.

Leave a Comment