You are currently viewing Pour cette édition 2022 des Vieilles Charrues, le festival signe un retour réussi – Vieilles Charrues

Pour cette édition 2022 des Vieilles Charrues, le festival signe un retour réussi – Vieilles Charrues



Les bougies sont soufflées. À 30 ans, comme les Vieilles Charrues, sur des projets. Le Breizh Park, sur lequel Jean-Luc Martin, président de l’association, travaille depuis six ans, se concrétise : une convention a été signée avec les partenaires pour créer la société qui exploite le site de Kerampuilh, à Carhaix. « On commencera à travailler en septembre. Notre défi sera d’avoir une date hors festival en 2024. » À l’heure de tirer le bilan de l’édition 2022, qui s’est tenue du 14 au 17 juillet, les organisateurs ont le sourire.

Un soutien des festivaliers et des partenaires

Rien n’était gagné après deux années de covid. Il fallait « retrouver notre format habituel » et célébrer en grand cet anniversaire « dans un contexte de reprise à risque », pointe le directeur de l’événement, Jérôme Tréhorel. « On a eu un soutien important des festivaliers et des partenaires. On voit l’avenir sereinement ».

Malgré la difficulté de certains festivals à mobiliser le monde bénévole, 7 150 ont participé aux Vieilles Charrues. Pour eux comme pour les associations, « venir ici, ça renoue du lien », prenez Jean-Luc Martin.

Il a fait très chaud lors de cette édition 2022 des Vieilles Charrues. (Juliette Pavy/Le Télégramme)

Folles Charrues

Le montage, d’une durée de dix semaines, que les organisateurs espèrent réduire à trois en s’installant pour de bon sur la plaine, a été laborieux cette année. Des carences de soigner, selon l’organisation, ont rendu la tâche très ardue.

« Les équipes techniques nous ont sauvé la mise, merci Jean-Luc Martin. Vous avez connu Glenmor sans fond, sans les côtés de scène. » Frustrant, mais pas de quoi entamer le plaisir des festivaliers. Ils ont été 280 000, dont 45 000 campeurs, à fouler le sol de Kerampuilh.

Ces moments d’émotion, de partage avec les artistes, les bénévoles et le public, l’expérience complètement folle que sont les Charrues.

La plus belle récompense pour l’événement, qui a cumulé cinq millions de fêtards en trente ans, ce sont « ces moments d’émotion, de partage avec les artistes, les bénévoles et le public, l’expérience complètement folle que sont les Charrues », commente le directeur Jérôme Tréhorel. « Quel bonheur, à l’ouverture des portes, de retrouver ces visages et ces sourires. » La suite, l’organisation la voit déjà : « On retourne au charbon avec beaucoup d’idées en tête », promet Jean-Luc Martin.

-M- Mathieu Chedid Vieilles Charrues
-M-, alias Matthieu Chedid, se produisait pour la huitième fois aux Vieilles Charrues. Nicolas Ollier

Le rap, le rock, la pop

Les Charrues, c’était aussi et bien sûr la musique. Une prog’ aux mille couleurs signée Jean-Jacques Toux et Jeanne Rucet. « On parie sur de jeunes artistes émergents comme Bianca Costa ou Aloïse Sauvage, on vit des moments de poésie intense. »

Il y a aussi eu la demande en mariage en direct sur Rilès sur scène. Le set collector de DJ Snake. Le spectacle exceptionnel de Matmatah. Celui de -M-. Le bal des drones dans la nuit noire. L’électro, le rap, le rock, la pop. Et la promesse de revenir encore plus fort, du 13 au 16 juillet 2023.

Toute l’actu des Vieilles Charrues

Leave a Reply