POINT MARCHÉS-Une nouvelle séance prudente se profile en Europe (actualisé) – 25/03/2022 à 08:46

POINT MARCHÉS-Une nouvelle séance prudente se profile en Europe (actualisé) - 25/03/2022 à 08:46
Written by admin


(Crédits photos : Adobe Stock – )

(Actualisé avec contrat à terme, commentaire de Saxo Banque, clôture des marchés chinois, ouverture du marché obligataire en Europe)

  • Pas de tendance claire en vue pour les grands indices européens
  • Wall Street a gagné entre 1% et 1,9% jeudi
  • Le rendement du 10 ans US reste en hausse

par Laetitia Volga

PARIS, 25 mars (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement vendredi à l’ouverture, la prudence restant de mise sur la situation en Ukraine à l’orée du week-end.

Les contrats à terme indiquent une hausse de 0,11% pour le CAC 40 parisien .FCHI dans les premiers échanges, de -0,04% pour le Dax à Francfort .GDAXI et en baisse de -0,2% pour le FTSE à Londres .FTSE .

Les actions européennes ont fini jeudi en ordre dispersé mais sur de faibles variations alors que la guerre en Ukraine entrait dans son deuxième mois et que les pays s’engageaient à Bruxelles à renforcé leur aide à l’Ukraine tout en imposant de nouvelles sanctions contre la Russie.

A lire aussi : L’Occident uni derrière Kyiv, rejette la demande de Moscou sur le rouble

“Le marché est indécis et cela va perdurer. Le marché manque de catalyseur à la hausse (…) Les derniers indicateurs économiques (en particulier le climat des affaires publié par l’Insee) confirment que la croissance en Europe est en train de ralentir. Les États-Unis ne sont pas épargnés. Le ralentissement à l’œuvre n’est pas encore intégré dans les cours. Par conséquent, il convient d’être très prudent à court terme et d’opter pour des valeurs qui pourraient résister en période de baisse”, un écrit Saxo Banque dans une note.


Bourse : les valeurs à suivre à Paris et en Europe


UN MUR DE RUE

La Bourse de New York a fini en hausse jeudi, profitant des gains des fabricants de puces et des valeurs à forte croissance pour effectuer un nouveau rebond, en marge du recul des prix du pétrole.

L’indice Dow Jones .DJI a gagné 1,02% à 34.707,94 points, le S&P-500 .SPX a pris 1,43%, à 4.520,16 points et le Nasdaq Composite .IXIC a avancé de 1,93% à 14.191,84 points.

Les contrats à terme préfigurent une séance stable pour finir la semaine.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, le Nikkei .N225 a grappillé 0,14%, enchaînait sa neuvième séance consécutive dans le vert, sa plus longue série de gains depuis septembre 2019. Sur la semaine, l’indice a pris 4,9%.

Les Bourses chinoises ont été plombées par des inquiétudes sur la cotation des entreprises chinoises à Wall Street.

L’autorité américaine chargée de superviser la comptabilité des sociétés cotées a déclaré jeudi qu’il n’était pas certain d’obtenir de Pékin les documents d’audit requis par une nouvelle loi américaine sur les entreprises étrangères.

L’indice CSI 300 .CSI300 des grandes capitalisations chinoises a reculé de -1,8% et le Hang Seng .HSI à Hong Kong de -2,53%.

TAUX

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans US10YT=RR prend 2,5 points de base à 2,3648%.

Dans les premiers échanges, le rendement du Bund allemand à dix ans DE10YT=RR est stable à 0,527% après un pic de plus de plus de trois ans jeudi à 0,555%.

CHANGEMENTS

Le dollar cède -0,22% face à un panier de devises internationales .DXY et l’euro remonte à 1,1026 dollar EUR= .

Le yen reprend -0,49% contre le dollar après avoir atteint un creux depuis décembre 2015 en début de séance. JPY=

Malgré le rebond du jour, la devise nippone perd plus de 2 % pour le moment sur l’ensemble de la semaine, pénalisée par la flambée des prix de l’énergie, qui fait grimper les coûts d’importation, et par la divergence croissante entre la politique monétaire du Japon et celle des États-Unis où la Réserve fédérale semble s’acheminer vers une tendance de plus en plus restrictive.

Le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, a réaffirmé vendredi qu’un yen faible est un avantage pour l’économie, balayant d’un revers de main la crainte que la dépréciation de la monnaie ne fasse plus de mal que de bien à ce pays pauvre en ressources et dépendant des importations.

ESSENCE

Les variations sont limitées sur le marché pétrolier après l’absence d’annonce européenne sur un embargo des hydrocarbures russes en raison de la dépendance de certains pays aux énergies fossiles de Russie.

Le Brent LCOc1 abandonné -0,3% à 118,67 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) CLc1 -0,36% à 111,93 dollars.

PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 25 MARS
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 DE      09h00  Indice Ifo du climat des       mars        94,2          98,9
                affaires                                                 
 EZ      09h00  Masse monétaire M3             février     +6,3%         +6,4%
                - crédit aux entreprises                   +4,6%         +4,4%
                - crédit aux ménages                       n.d.          +4,3%
 US      14h00  Indice de confiance du         mars        59,7          59,7
                Michigan définitif                                       
 

 (édité par Myriam Rivet)
 ((Rédaction de Paris; +33 1 49 49 50 00;))
 
((Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris et en Europe  WATCH/LFR ))

.

Leave a Comment