OM | Vidéos OM : “Nos jeunes joueurs ont la peur au ventre”, Sampaoli regrette la pression des supporters

OM | Vidéos OM : "Nos jeunes joueurs ont la peur au ventre", Sampaoli regrette la pression des supporters
Written by admin

Jorge Sampaoli le reconnaît : “La défaite de la frustration.” Chez les joueurs, les supporters mais aussi chez lui-même. L’entraîneur de l’OM était tendu en début d’après-midi pendant la conférence de presse de veille de match. L’OM reçoit le FC Bâle, demain ( 21h00) au Vélodrome dans une ambiance de plus en plus électrique.

Les Olympiens ont encore perdu dimanche, les choix du coach sont de plus en plus contestés et les associations des virages ont pu l’exprimer hier lors d’une réunion avec Pablo Longoria. Alors qu’il avait toujours fait de cette pression populaire un élément positif, “El Pelado” a appelé à un peu plus de calme, taclé “ceux qui se sentent au-dessus du club” et insisté sur son bilan sportif. “Quand je suis arrivé ici, on était onzième. On est devant Rennes, Lille, Lyon, Lens. C’est quelque chose de bon. On ne veut pas de l’amour que quand on gagne, on a besoin d’être poussés, surtout les jeunes joueurs. On a tendance à perdre notre objectif vers la fin. Il faut vraiment être unis, ne pas penser de manière hâtive. Il faut penser au club, peu importe qui est sur le terrain. Beaucoup de gens attendent l’échec, il faut prouver que cela n’arrivera pas.

Saliba : “Ce n’est pas la fin du monde”

Le coach a également voulu défendre ses”jeunes joueurs“, sur qui cette pression serait devenue un poids.”Dans des moments comme ça, l’exigence leur donne beaucoup de pression et la défaite engendrée de la frustration. On a bien joué la première période contre Monaco mais on a peur de perdre ! Il ne faut pas jouer avec cette peur au ventre.

Juste avant lui, William Saliba s’est montré un peu plus serein, mais très lucide. “On a eu un mois de février difficile, on débute mal le mois de marsconcède le défenseur olympien. C’est une situation délicate, on est moins bien mais on est positifs dans le vestiaire. Ce n’est pas la fin du monde, on fait tout pour revenir avec l’envie et le travail. On va retrouver le goût de la victoire.” S’il a attribué des difficultés sur le plan personnel depuis le mois de février, il estime que les rencontres face à Lyon et Nice, des “concurrents dirige“ont fait mal au groupe.

Sampaoli : “Je veux le bien de l’OM”

Si certains réclament déjà sa tête, Sampaoli a rappelé sa détermination pour faire avancer l’institution. “Je ne joue pas pour les supporters ou le président, je veux le bien de l’OM, ​​que le club arrive le plus haut possible. Je lutte pour qu’on aille de l’avant.” Et ce dès demain contre Bâle, une respiration bienvenue pour le coach qui semble se sentir un peu moins sous pression sur la continentale : “Demain il faut être protagonistes sans peur, c’est un moment dur, de formation pour les jeunes joueurs.

D’autant que cette compétition semble être un vrai objectif pour le club. “On veut la gagner“, a répété Saliba à plusieurs reprises. Tactiquement, Sampaoli qui a observé les Suisses attend des progrès dans la finition et la capacité à se créer des occasions. Encore et toujours…

Leave a Comment