You are currently viewing Musique.  La chanteuse Dani est morte à 77 ans, Étienne Daho lui rend hommage

Musique. La chanteuse Dani est morte à 77 ans, Étienne Daho lui rend hommage

La chanteuse Dani, qui fut aussi actrice, mannequin ou meneuse de revue dans les années 70 est décédée lundi à 77 ans, a annoncé mardi son manager Lambert Boudier. Elle avait effectué son come-back en 2001 grâce à la chanson Comme un boomerang, écrit pour elle par Serge Gainsbourg en 1975, en duo avec Étienne Daho. Cette année-là, le tube s’était classé à la 6e place des meilleures ventes de célibataires.

L’artiste est décédée des « suites d’un malaise » dans la région de Tours où elle résidait. « Elle venait de finir la tournée de son dernier album “Horizons Dorés” et elle achevait déjà les mixes d’un nouvel album, qu’elle avait malicieusement choisi d’appeler “Attention Départ” », témoigne son manager sur Facebook.

« Nous étions prévenus, elle avait juste oublié de nous dire qu’il serait imminent ». « Rien n’était plus important pour elle que créer, chanter, être encouragé de ceux qu’elle aime », poursuit-il.

Dani fut la reine du « Paris by night » des années 70, aux commandes alors de L’Aventure, night-club branché, version française du mythique Studio 54 de New York. François Truffaut a choisi pour le rôle de Liliane dans La Nuit américaine, Oscar 1974 du meilleur film étranger. En 1987, elle avait raconté sa descente aux enfers dans Drogue la galère.

« Je n’ai jamais eu de plan de carrière »

Son retour sur le Depuis devant la scène en 2001, elle avait retrouvé un statut d’icône, qui l’embarrassait. « Il ya un côté figé alors que j’ai l’impression d’être dans le mouvement », confiait-elle en 2020. Elle préférait parler d’un « parcours atypique » – mannequin, chanteuse, actrice, meneuse de revue, fleuriste …

« Je n’ai jamais eu de plan de carrière. La musique j’en ai fait tout le temps », avait-elle nommée en 2018 au Progrès. « Pour les artistes, il y a des moments où on est dans la lumière. Puis après, vient le temps de l’ombre. Il faut alors trouver de nouvelles chansons, les mettre en jambe, les essayer. Durant ces périodes de création, j’ai besoin de faire autre chose, de m’évader. C’est pour ça que j’ai aussi fait du cinéma ou que j’ai créé des magasins de roses. Ce sont des choses différentes de la musique mais qui me passionnent tout autant. »

Étienne Daho : « ce Boomerang que nous avons porté si haut »

Étienne Daho lui a rendu hommage sur son compte Instagram mardi matin, rappelant « ce Boomerang, comme un signe de Serge et que nous avons porté si haut ». « Tu as tout fait avec l’élégance des dilettantes, surfant, hors des clous, sans te laisser enfermer dans les cases dans lesquelles on voulait t’enfermer, charmant ton monde de ta malice et de ta voix grave, sensible, planquée dans les volutes de fumée de tes cigarettes. Si rock, mais toi pour de vrai. »

Leave a Reply