Montpellier obtient le nul chez le FC Porto en 8es de finale aller de la Ligue des champions

Montpellier obtient le nul chez le FC Porto en 8es de finale aller de la Ligue des champions
Written by admin

Le suspense reste entier pour les deux clubs français en 8es de finale de la Ligue des champions. Jeudi, Montpellier a fait match nul au match aller sur le parquet du FC Porto (29-29), comme le Paris-SG la veille à Elverum (30-30) au bout d’un scénario très similaire et assez frustrant, symbolisé par le penalty manqué d’Hugo Descat à la dernière seconde.

Ce nul à l’extérieur, chez un adversaire redoutable, est un bon résultat en soi, avant de recevoir au retour dans son antre du stade FDI (ex-Bougnol), mercredi. Mais il garde un goût mitigé pour des Héraultais qui semblaient avoir pris le dessus. Avec quatre buts d’avance en fin de match (24-28, 55e), ils pouvaient déjà faire un pas vers les quarts de finale.

Dans les cinq dernières minutes, ils ont cependant dilapidé leur avance, enchaînant pertes de balle et mauvais shoots pendant que Pedro Cruz, euphorique, ramenait Porto à hauteur en marquant trois fois de suite. À la sirène finale, les hommes au fameux maillot rayé bleu et blanc bondissaient comme des vainqueurs et les Montpelliérains baissaient la tête.

Le MHB n’a toujours pas battu Porto en Coupe d’Europe

Tout reste ouvert désormais. Si elle n’a jamais dépassé les 8es de finale en douze campagnes de Ligue des champions, la formation portugaise s’y est déjà montrée capable de grosses performances hors de ses bases, notamment à… Montpellier il y a deux ans (victoire 27 -23). En trois confrontations européennes, le MHB n’a toujours pas battu Porto (deux nuls et une défaite).

Les hommes de Patrice Canayer peuvent cependant s’appuyer sur les belles ressources affichées pendant une bonne partie de la rencontre. Contrairement à celui du PSG, ce 8e de finale s’annonce particulièrement équilibré, face à une formation très physique et difficile à jouer avec sa maîtrise du jeu à 7 contre 6 (en sortant le gardien de but). Privés de leur meilleur buteur Julien Bos (pectoraux), les Montpelliérains ont vacillé en début de match, à la peine en défense face aux pivots adverses et nerveux en attaque (8-4, 14e).

Simonet, retour en grande forme

Mais ils ont vite refait surface, sur les ailes de Diego Simonet, qui confirme son retour en grande forme (5 buts et 6 passes décisives !). Conforté également par la bonne entrée en jeu de Kevin Bonnefoi dans la cage, le MHB a perdu un 8-2 à son hôte (10-12, 24e).

Les Montpelliérains ont continué à mener les débats (19-22, 45e), avec la puissance de Karl Wallinius (5 buts) et de Gilberto Duarte (3 buts), l’ancien de la maison portiste. « Jouez avec votre tête », insistait Patrice Canayer lors d’un temps mort. Le technicien a été entendu par ses hommes… jusqu’à la 55e minute. Pour voir les quarts de finale, il faudra se montrer concentré jusqu’au bout du match retour.

Dans l’autre match du jour, Veszprem et Kentin Mahé (3 buts) ont mis un pied et quatre orteils en quarts de finale en écrasant le Vardar Skopje chez lui (22-30). Les quatre Bleus du club macédonien, Kévynn Nyokas (2 buts), son jumeau Olivier, Jérémy Toto (2 buts) et Bakary Diallo (1 but) ont passé une soirée très difficile.

.

Leave a Comment