Mission sur Mars : la NASA rencontre un gros problème

Mission sur Mars : la NASA rencontre un gros problème
Written by admin

News hardware Mission sur Mars : la NASA rencontre un gros problème

Après une mission périlleuse qui a duré près de 4 ans, la mission InSight de la NASA doit suspendre ses activités. Et pour cause, des conditions météorologiques extrêmes ont mis en péril certaines fonctions de la sonde, dont certaines primordiales.

La NASA n’a pas toujours toutes les solutions…

Évidemment, première chose que l’on pourrait se dire : la NASA aurait pu et dû prévoir cette erreur. Du moins si c’en est une. En effet, les conditions climatiques sévères de certaines régions de la planète rouge ont considérablement affaibli les systèmes du robot.

Cerise sur le gâteau, la poussière martienne s’est accumulée sur les panneaux solaires de la sonde qui alimente la sonde, qui est sa principale source d’énergie.

Après 4 ans de mission, la NASA doit mettre fin à leur immense épopée qui marque l’Histoire à jamais. Le rover Persévérance, quant à lui, porte bien son nom, et continuera d’alimenter en données les scientifiques car il est équipé d’un générateur thermoélectrique, qui ne dépend en aucun cas du soleil.

Depuis plus d’un mois, le rover approche du delta où les chercheurs pensent qu’il pourrait y trouver des biosignatures. C’est-à-dire, des preuves, ne serait-ce que des indices sur une potentielle vie sur Mars.

Dans ce périple, le rover Perseverance a été accompagnée par Ingenuity un petit hélicoptère qui sert d’éclaireur dans ces contrées sauvages.

Les poches de sables rouges et les pentes escarpées de la planète Mars ont bien ralenti la mission, mais tout est bien qui finit bien pour la sonde InSight, qui a apporté son lot de données.


Une mission martienne riche en données

En 4 ans de mission, la sonde InSight a su alimenter les scientifiques en données précieuses. D’ici là, la NASA compte bien faire gravir au rover Perseverance le Rocky Top, une pente en amont du delta où ont été faits les premiers prélèvements.

Selon la NASA, cette zone serait la meilleure pour un prélèvement, car elle aurait pu préserver certaines molécules organiques essentielles à la détermination d’une vie antérieure sur la planète rouge.

La dernière ligne droite est tracée pour la petite sonde, qui entame sa dernière phase de vie. Mais les données récoltées ont été plus que surprenantes.

Avant que la mission ne décolle, les scientifiques soupçonnaient le Cratère de Lezero d’être un ancien lac asséché. Et bien, figurez-vous que le petit bijou technologique de la NASA a réussi à le prouver ! En analysant les environs, on a pu constater que la sédimentation de certaines parois rocheuses ont sans doute été jonchées par de longues rivières liquides, et même d’immenses inondations, qui auraient totalement changé le relief de la planète rouge.

Si la dernière étape se passe comme prévu, malgré la batterie quasi à plat de la sonde, les scientifiques pourraient mettre le doigt sur des preuves non négligeables d’une vie sur Mars grâce aux deux rovers, Opportunity et Perseverance qui roulent encore sur la planète rouge. Une découverte historique qui nous ferait changer à jamais notre vision de l’univers.

Leave a Comment