You are currently viewing L’homme d’affaires américain David Blitzer a-t-il renoncé à racheter le club stéphanois ?

L’homme d’affaires américain David Blitzer a-t-il renoncé à racheter le club stéphanois ?

Le communiqué équilibré par le duo présidentiel Roland Romeyer-Bernard Caïazzo, juste après l’officialisation de la relégation en Ligue 2 de l’AS Saint-Etienne, le 29 mai, n’était-il qu’un pare-feu visant à calmer les supporteurs ? « Nous annoncerons une nouvelle importante concernant l’avenir du club et le nôtre », indiquaient alors les deux dirigeants stéphanois, officialisant à demi-mot une vente du club attendue depuis déjà quatre ans et l’échec des négociations exclusives avec l’investisseur américain Pic6. Sauf que le risque de rebelote est bien là en 2022, seulement un mois après l’envoi de ce communiqué se voulant confiant sur une issue (enfin) positive.

La négociation engagée entre les actionnaires de l’ASSE et l’homme d’affaires américain David Blitzer pour le rachat du club aurait ainsi échoué, à-on appris ce vendredi dans l’entourage des actionnaires. « La période de négociation exclusive, qui avait démarré voici 45 jours, a pris fin à minuit dans la nuit de jeudi à vendredi sans aboutir à un accord, et elle n’a pas été prolongée », déclare un proche de Bernard Caïazzo et de Roland Romeyer, qui détient le club stéphanois depuis plus d’une quinzaine d’années.

Olivier Markarian n’est plus candidat non plus à une reprise du club

« Le processus de vente se poursuit et le club communiquera sur ce sujet lundi », précise la même source, à propos de l’opération menée depuis plus d’un an avec le concours du cabinet d’audit KPMG, chargé de sélectionner les candidats . David Blitzer, qui détient des participations dans plusieurs clubs de football européens, comme Crystal Palace (Angleterre), le FC Augsburg (Allemagne), ADO Den Haag (Pays-Bas) et Waasland-Beveren (Belgique), tout en étant copropriétaire des Philadelphia Sixers en NBA, at-il donc renoncé à racheter l’ASSE, après avoir cherché à revoir le prix de son rachat à la baisse, comme l’évoquait L’Équipe mercredi ? De son côté, Le Progrès fait part ce vendredi soir d’un « statu quo », David Blitzer attendant toujours une réponse du duo Romeyer-Caïazzo.

Un candidat temporaire au club ayant effectué cette semaine sa reprise de l’entraînement avant sa saison en Ligue 2, le chef d’entreprise drômois Olivier Markarian, membre du conseil de surveillance de l’AS Saint-Etienne, qui s’est réuni jeudi , un quant à lui récemment annoncé au projet. « Je ne suis absolument pas dans la situation de faire un nouveau dossier pour le rachat du club. Mon offre a été refusée en novembre 2021 et j’ai tourné la page de ce projet », at-il écrit sur son compte Twitter. Les prochains mois s’annoncent décidément encore pénibles pour les supporteurs des Verts.

Leave a Reply