You are currently viewing Les sorties cinéma du 27 juillet : Krypto et les Super-Animaux, Marcel !, Le Rapport Auschwitz… – Actus Ciné

Les sorties cinéma du 27 juillet : Krypto et les Super-Animaux, Marcel !, Le Rapport Auschwitz… – Actus Ciné

Anecdotes de tournage, notes d’intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties cinéma.

Krypto et les Super-Animaux de Jared Stern, Sam Levine

Avec Dwayne Johnson, Kevin Hart, Soprano…

De quoi ça parle ? Krypto, le super-chien de Superman, se trouve face à un immense défi : sauver son maître, enlevé par Lex Luthor et son maléfique cochon d’inde Lulu. Pour cela, il devra faire équipe avec une bande d’animaux au grand cœur mais plutôt maladroits.

Le saviez-vous ? Dwayne Johnson et Kevin Hart se connaissent bien, puisqu’ils ont joué ensemble dans Jumanji : Bienvenue dans la jungle et sa suite, Fast & Furious : Hobbs & Shaw et surtout Agents presque secrets.

Marcel ! de Jasmine Trinca Avec Alba Rohrwacher, Maayane Conti, Giovanna Ralli…

De quoi ça parle ? La petite fille est insomniaque. La mère est une artiste. Le chien s’appelle Marcel. La petite fille aime passionnément sa mère, mais sa mère aime Marcel plus que tout. Un événement imprévu permettra-t-il à ces chaînes d’amour de se reconnecter ?

Le saviez-vous ? L’actrice italienne Jasmine Trinca signe son premier long-métrage en tant que réalisatrice avec Marcel ! : “J’ai été devant la caméra pendante plus de vingt ans et je ressentais de plus en plus le besoin de changer de perspective. Après avoir été l’objet pendant si longtemps, je voulais essayer d’être le sujet.”

Le Rapport Auschwitz de Peter Bebjak

Avec Noël Czuczor, Peter Ondrejička, John Hannah…

De quoi ça parle ? Déportés à Auschwitz en 1942, deux jeunes Juifs slovaques ont réussi à s’enfuir le 10 avril 1944. Leur but : révélé au monde ce qui se passe dans les camps de la mort, et tenter de sauver des milliers de vies. Mais leur récit paraît tellement invraisemblable que les Alliés pensent de ne pas y croire.

Le saviez-vous ? Pour Peter Bebjak, Le Rapport Auschwitz participe, à l’instar de films comme La Liste de Schindler et Le Fils de Saul, à ne pas oublier les horreurs provoquées par la montée du fascisme : “Il y a plusieurs années, la situation sociopolitique en Slovaquie a conduit à l’extrême-droite jusqu’au Parlement. Et, hélas, ce problème dépasse la Slovaquie.”

Le coucher du soleil de Michel Franco

Avec Tim Roth, Charlotte Gainsbourg, Iazua Larios…

De quoi ça parle ? Une riche famille anglaise passe de luxueuses vacances à Acapulco quand l’annonce d’un décès les force à rentrer d’urgence à Londres. Au moment d’embarquer, Neil affirme qu’il a oublié son passeport dans sa chambre d’hôtel. En rentrant de l’aéroport, il demande à son taxi de le déposer dans une modeste pension d’Acapulco…

Le saviez-vous ? Michel Franco retrouve Tim Roth après Chronique (2015). Le réalisateur a d’ailleurs écrit le personnage central de Sundown spécialement pour le comédien. Il explique : “Nos sensibilités sont similaires, et je me suis dit qu’il serait réceptif à cette histoire. J’ai écrit le scénario en quelques semaines, différent à Nouvel Ordre, qui m’avait pris des années.”

Mi jubita mon amour de Noémie Merlant

De quoi ça parle ? Avec Gimi Covaci, Noémie Merlant, Sanda Codreanu… Jeanne part fêter son enterrement de vie de jeune fille en Roumanie avec des amies. Elle y rencontre Nino et sa famille. Tout les sépare. C’est le début d’un été passionnel et hors du temps.

Le saviez-vous ? Gimi Covaci est un jeune Rom qui a commencé le cinéma dans Shakira et a co-écrit Mi iubita mon amour avec la réalisatrice Noémie Merlant. De 8 à 13 ans, il a grandi dans la rue à Paris, place de la République. Il se rappelle : “J’ai vu la méchanceté des gens envers les Gitans alors que dans ma famille, personne n’a jamais fait de mal, personne n’a volé.”

Un été comme ça de Denis Côté

Avec Larissa Corriveau, Aude Mathieu, Laure Giappiconi…

De quoi ça parle ? Invitées en maison de repos pour explorer leurs malaises sexuels, trois jeunes femmes occupent les jours et les nuits à apprivoiser les démons intimes. Sous la supervision tranquille d’une thérapeute allemande et d’un travailleur social bienveillant, le groupe tente de garder un équilibre fragile.

Le saviez-vous ? Denis Côté a tout d’abord remarqué que le cinéma québécois filme assez rarement la sexualité frontalement. Cependant, il ne se sentait pas le cinéaste idéal pour s’attaquer au sujet. Puis, il a lu un ouvrage autour du mot nymphomanie, écrit par Carol Groneman, une historienne new-yorkaise.

Costa Brava, Liban de Mounia Akl

Avec Nadine Labaki, Saleh Bakri, Nadia Charbel…

De quoi ça parle ? Liban, dans un futur proche. Soraya et Walid se sont construits une vie idyllique dans les montagnes, loin du désordre et de la pollution de Beyrouth. La vie paisible de la famille est brutalement remise en question par l’installation d’une décharge prétendument écologique.

Le saviez-vous ? Costa Brava, Liban renvoyée à une plage située près de Beyrouth et baptisée Costa Brava en référence aux plages d’Espagne. En 2015, elle est devenue une gigantesque décharge pour les déchets de toute la région.

Devenir Père de Tetsuya Mariko

Avec Yû Aoi, Tokio Emoto, Kanji Furutachi…

De quoi ça parle ? Maladroit et naïf, Miyamoto, jeune salarié d’une entreprise de papeterie, tombe amoureux de l’énigmatique Yasuko. Celle-ci utilise Miyamoto pour se débarrasser d’un petit ami indésirable, mais fini par s’attacher au zèle de son admirateur.

Le saviez-vous ? Becoming Father est l’adaptation d’un manga culte au Japon, Miyamoto kara kimi e de Hideki Arai, sorti à la fin des années 1990. Tetsuya Mariko a été marqué par sa lecture, quand il avait 20 ans.

Destruction Babies de Tetsuya Mariko

Avec Yûya Yagira, Masaki Suda, Nana Komatsu…

De quoi ça parle ? Mitsuhama, port du Shikoku, sud le plus rural du Japon. Là vivent deux frères orphelins, Taira et Shota Ashiwara. L’aîné, Taira, est obsédé par l’idée de se battre. Un jour où il a été passé à tabac par un groupe, il a rejoint Matsuyama, la grande ville la plus proche, à la recherche d’adversaires forts à qui se mesure.

Le saviez-vous ? Dans Destruction Babies, les personnages sont enfermés dans des spirales d’ultra-violence, avec une représentation très brutale de celle-ci. Alors qu’il écrivait le film, Tetsuya Mariko s’est rendu à Matsuyama, une ville dans la préfecture de Ehime, et a rencontré un homme du même âge que lui qui lui a raconté sa jeunesse violente.

Leave a Reply