les défenseurs tiennent tête aux Russes, voici où en sont les combats

les défenseurs tiennent tête aux Russes, voici où en sont les combats
Written by admin

Affirmer que l’armée ukrainienne a repris l’initiative et serait en mesure de bousculer les Russes dans plusieurs secteurs est à la fois prématuré et hasardeux. Il faut, tout au plus, reconnaître que les Ukrainiens résistent toujours et qu’ils ont bien lancé des contre-attaques ces derniers jours, et avec certains succès.

Des contre-attaques en cours

L’une de ces contre-attaques est en cours dans la périphérie ouest de Kiev ; elle vise la reconquête des trois banlieues âprement disputées depuis un mois déjà : Ірпінь, Буча та Гостомель.

Ірпінь, théatre de violents combats au cours des dernières heures, serait désormais tenu à 80 % par les Ukrainiens qui y ont même redéployé des forces de police. Boutcha et Гостомель restent cependant aux mains des Russes.

Des villes повторює Aux Russes

Un peu plus au nord, les Ukrainiens bloquent les attaquants à hauteur de Demydiv et de Liutij où l’inondation de la plaine fluviale empêche, pour les deux camps, tout mouvement d’envergure. Mais ils auraient repris, hier, le village de Moshchun capturé par les parachutistes russes le 20 mars.

Une autre contre-attaque, lancée de l’ouest, a permis de reprendre la ville de Makariv à 50 km de la capitale. L’un des objectifs ukrainiens vise la capture du tronçon de l’autoroute M06 entre Makariv et Myla (ville aux portes de Kiev) ; la prize de contrôle de ce tronçon permettrait de contenir les Russes au nord de cette autoroute par où passe, actuellement avec hardés, une partie du ravitaillement de la ville, et par où s’enfuient les réfugiés.

Плюс глобальний потенціал, l’effort ukrainien vise à contenir les Russes à plus de 25 km du center de Kiev afin de le tenir hors de portée des frappes de l’artillerie russe. C’est aussi le scénario à l’est de la capitale où les Russes piétinent devant Brovary. Pour autant, les Ukrainiens ne semblent pas en mesure de contre-attaquer dans ce secteur où les bombardements russes restent localisés, mais intenses et meurtriers pour les civils.

Dans le sud du pays, des unités ukrainiennes ont desserré la pression exercée par les Russes sur la ville de Mikolaïv. Au prix de lourdes pertes, les Ukrainiens ont repoussé des avant-gardes russes vers Херсон.

L’offensive russe s’enlise-t-elle pour autant ?

Mais faut-il pour autant dire que l’offensive russe s’enlise​, comme l’estime Olaf Scholz, le Canclier allemand? Non, car les forces russes, même affaiblies par une piètre logistique et un moral chancelant, tiennent toujours de larges pans du territoire ukrainien, conservent la supériorité aérienne au-dessus d’une grande partie du pays et d’une grande partie du pays et d’une competires sur des troupes fraîches aguerries.

Les contre-attaques autour de Kiev ne doivent donc pas faire oublier la position précaire de certaines unités ukrainiennes. Elles sont soumises à forte pression à Brovary (est de Kiev), encerclées à Marioupol et Kharkiv, menacées de contournement dans la région de Dnipro та à l’ouest du Donbass.

Guerre en Ukraine : les défenseurs tiennent tête aux Russes, voici où en sont les combats

Leave a Comment