l’entraînement spécifique du XV d’Angleterre pour contrer Antoine Dupont

l'entraînement spécifique du XV d'Angleterre pour contrer Antoine Dupont
Written by admin

DÉCRYPTAGE – Les demis de mêlée du XV de la Rose suivent des séances très intenses pour améliorer leur vitesse de course et encaisser la répétition de ces sprints sans faiblir. Et espère ainsi rivaliser avec le meilleur joueur du monde.

L’information est révélée par The Telegraph. Dans un entretien accordé au quotidien anglais, le demi de mêlée Ben Youngs raconte comment Eddie Jones et son staff ont concocté des entraînements spécifiques et très intenses pour contrer Antoine Dupont. Le meilleur joueur du monde est considéré par le XV de la Rose comme la menace offensive, la plus dangereuse, par sa rapidité et sa couverture de terrain. Ce qui réclame une adaptation de ses adversaires. Plus habitué au jeu au pied qu’aux grandes envolées, les deux numéros 9 anglais, Ben Youngs et Harry Randall ont donc été prix de travailler leur point faible : la vitesse d’exécution tout en maintenant la précision.

«Si vous revenez 12 mois en arrière, dans la façon dont le jeu était arbitré, l’accent était beaucoup plus mis sur une stratégie défensive. Souvent donc vous pensez mieux sans le ballon parce que vous pouviez récolter une pénalité si vous essayez de surjouera expliqué Youngs au Telegraph Sport. Mais il y a eu un changement radical depuis. Les équipes, y compris la nôtre, ont désormais un état d’esprit “attaque d’abord”. Et le rôle du demi de mêlée a totalement changé.»

Le joueur le plus capé de l’histoire du rugby anglais

Le joueur le plus capé de l’histoire du rugby anglais (115 sélections) révèle alors que l’accent est désormais mis sur la répétition des séquences courtes à haute vitesse plutôt que sur l’endurance. Comme il est plus compliqué de fatiguer la défense adverse sur de longues séquences de jeu, il s’agit de faire la différence vite. «Vous avez environ 40 secondes pour cela», précise Ben Youngs qui, après avoir été remplacé depuis le début de ce Tournoi, a été titularisé pour le Crunch face au XV de France ce samedi soir.

«Le jeu est devenu tellement haché que vous devez être capable de jouer en rafales courtes et nettes. Et, quand vous y allez, vous devez apporter un vrai coup d’accélérateur, de l’énergie, déplacer le ballon dans le bon tempo, parce qu’après, vous savez que vous allez obtenir plus de temps de récupération.»

« À la fin ces exercices, vos jambes sont comme de la gelée… »

Ben Young

Pour faire face à la menace des courses fulgurantes d’Antoine Dupont en particulier, le staff du XV de la Rose a adapté son programme d’entraînement. Des exercices courts, intenses où les demis de mêlée doivent répéter les courses et passer le plus rapidement possible. Et de donner un exemple concret. Cinq ballons au sol, deux parcours de dix mètres aller et retour, le tout en moins de trente secondes. «Les passes doivent être spécifiques, pas comme des sacs en papier soufflant dans le vent. Harry et moi, nous le faisons deux fois, avec une minute de pause entre les deux, à la fin des séances d’entraînement. Vos jambes sont comme de la gelée à la fin…»

Mais ces séances “violentes» ont porté leurs fruits. Ben Youngs révèle en effet égaler à 32 ans sa vitesse la plus élevée, soit 9,8 mètres par seconde. Et être capable désormais de parcourir une distance moyenne de 140 mètres par minute, contre environ 80 mètres lors de sa première sélection il y a 12 ans. «Au cours de ce Tournoi, nous avons encore augmenté l’intensité. Avant d’affronter l’Irlande, nous avons réussi à faire six balles au lieu de cinq. Cela peut ne pas sembler beaucoup, mais c’est 20 mètres supplémentaires parcourus en 30 secondes.» Les Bleus, et Antoine Dupont, sont prévenus…

.

Leave a Comment