le pianiste Boris Berezovsky perd son agent après sa défense de l’invasion russe

le pianiste Boris Berezovsky perd son agent après sa défense de l'invasion russe
Written by admin

Le producteur du célèbre pianiste natif de Moscou a décidé de ne plus le représenter à l’étranger après que l’artiste a appelé sur la télévision russe à couper l’électricité de Kiev.

« Notre bureau représente le pianiste Boris Berezovsky, artiste de génie et homme de paradoxe, depuis près de 20 ans, le suivant pas à pas dans sa carrière »ont indiqué les Productions Sarfati dans un communiqué transmis à l’AFP.

«Ce dernier s’est exprimé sur une chaîne de télévision russe lors d’un talk-show de pure propagande et a tenu des propos qui ont choqué, blessé et laissé tous ceux qui connaissent l’artiste et l’homme dans une totale stupéfaction . Cette incompréhension a été également pour nous la plus totale »ont ajouté ces producteurs, qui font tourner depuis 1948 des artistes, dont beaucoup de Russes, en France et à l’international.

« Nous condamnons avec virulence les propos tenus lors de son intervention et sommes, hélas, dans l’obligation de suspendre la représentation de Boris Berezovsky au sein de notre bureau »précisez le texte.

Boris Berezovsky, 53 ans, était un invité régulier dans les festivals et les salles de concert à l’étranger et notamment en France, au Festival international de piano de La Roque-d’Anthéron ou le Théâtre des Champs-Élysées, à Paris.

«Je comprends qu’on ait pitié d’eux, qu’on fasse les choses délicatement. Mais ne pourrait-on pas arrêter de s’en soucier, les assiéger et leur couper l’électricité ? »a déclaré cette star du piano lors d’un talk-show sur la chaîne fédérale pro-Kremlin Pervy Kanal le 10 mars, précisant qu’il parlait de Kiev.

Les propositions de l’artiste ont suscité l’indignation dans le monde classique. Depuis le début de l’invasion, des artistes qualifiés de pro-Poutine, tels que le chef d’orchestre Valery Gergiev ou la soprano Anna Netrebko, ont été déclarés persona non grata dans la majorité des salles occidentales.

Les Productions Sarfati, qui avaient annoncé début mars leur soutien au peuple et condamné l’invasion ukrainienne, ont affirmé dans leur communiqué avoir «toujours eu pour ligne de conduite de ne jamais mélanger politique et culture» mais que la guerre avait actuelle “changer cette direction”.

Sur le site, ils indiquent que le récital prévu le 25 mars au Théâtre des Champs-Élysées du violoniste suédois Daniel Lozakovich et de son partenaire de scène, le pianiste russe Stanislav Soloviev, est annulé car ce dernier «ne peut voyager en dehors de la Russie (…) compte tenu du conflit actuel».

.

Leave a Comment