You are currently viewing le parquet suisse a déposé une « annonce d’appel » après l’acquittement de Platini et Blatter

le parquet suisse a déposé une « annonce d’appel » après l’acquittement de Platini et Blatter

Acquittés en première instance, le 8 juillet, Michel Platini et Sepp Blatter seront-ils rejugés par la cour d’appel du Tribunal pénal fédéral suisse (TPF) de Bellinzone ? Le ministère public de la Confédération (MPC) helvétique a en tout cas confirmé au Monde avoir déposé « une annonce d’appel »le 15 juillet, auprès du TPF, à la suite de la relaxe de l’ex-président de l’Union des associations européennes de football (UEFA) et de l’ancien patron de la Fédération internationale de football (FIFA) dans l ‘affaire du paiement présumé déloyal de 2 millions de francs suisses (1,9 million d’euros) reçu de la part de M. Blatter, en février 2011, par l’ex-joueur.

Lire aussi : Soupçons d’escroquerie à la FIFA : Sepp Blatter et Michel Platini acquittés par la justice suisse

Le MPC avait dix jours pour déposer une telle demande de recours. Il esquisse ainsi son intention. Après la notification du jugement motivé, dans plusieurs mois, le parquet aura vingt jours pour confirmer par écrit cet appel ou y renoncer. « Le jugement qui sera motivé par écrit par le tribunal servira de base d’examen pour la suite de la procédure du MPC »indique le parquet.

Le 8 juillet, le TPF avait accordé le bénéfice du doute aux prévenus, a continué pour « soupçons d’escroquerie, gestion déloyale, abus de confiance et faux dans les titres ». Estimant que les « les faits de l’accusation ne peuvent pas être prouvés avec une probabilité proche de la certitude », le tribunal s’était basé sur « la version la plus favorable aux accusés » et considérait « comme probable » que le versement fait à M. Platini « représente un solde pour son activité de consultant »entre 1998 et 2002, auprès de M. Blatter.

Ce jugement constitue un désaveu pour le MPC, qui avait requis contre les deux prévenus une « peine privative de liberté » d’un an et huit mois avec sursis.

Un dossier sensible pour Gianni Infantino

Partie civile dans cette procédure, la FIFA at-elle également déposé une annonce d’appel ? Contactée sur ce point par Le Mondel’avocate de la FIFA, Catherine Hohl-Chirazi, indique que « la FIFA a demandé la notification du jugement écrit et motivé et attendra celui-ci avant de faire d’autres commentaires ».

Le dossier est sensé pour son président, Gianni Infantino, ex-bras droit de M. Platini à l’UEFA. En guerre ouverte avec MM. Platini et Blatter, le patron du football mondial fait lui-même l’objet d’une procédure pénale en Suisse, depuis juillet 2020, en raison de ses rencontres secrètes (sans procès-verbal) avec l’ex-procureur général suisse Michael Lauber , en 2016 et en 2017.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Procès Platini-Blatter : avant le jugement, la bataille politique fait rage

Invité par le TPF à agir « par la voie civile », la FIFA a déjà déposé plainte au civil contre MM. Platini et Blatter, en décembre 2019, auprès de la chambre patrimoniale cantonale du tribunal de Lausanne afin de se voir restituer la somme donnée au Français.

Si le MPC confirme son appel dans plusieurs mois, les avocats de M. Platini ne manqueront pas de pointer le cas problématique du magistrat Olivier Thormann, actuel président de la cour d’appel du TPF. Ce dernier est le procureur qui a ouvert, en 2015, la procédure pénale concernant le paiement fait en 2011 à l’ex-joueur. Mais il fait partie des six prévenus visés par l’enquête pénale menée au sujet des rencontres secrètes entre MM. Infantino et Lauber.

En juin, les avocats de M. Platini ont déposé une plainte pour « faux témoignage » contre M. Thormann après l’audition de ce dernier par le TPF quant aux circonstances dans lesquelles le MPC a identifié le versement fait au Français.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Procès Platini-Blatter : le témoignage intrigant de l’ex-directeur financier de la FIFA

Leave a Reply