le Kremlin rejette “catégoriquement” toute accusation de massacre à Boutcha

BFMTV
Written by admin

Guerre en Ukraine : ce que l’on sait du massacre de Boutcha

Alors que les autorités ukrainiennes évoquent le chiffre de 410 corps de civils découverts dans la région de Kiev libérée des Russes au cours du week-end, la ville de Boutcha est devenue le symbole des exactions perpétuées par l’envahisseur. Plus d’informations dans notre papier >>

La Haute commissaire aux droits de l’homme de l’ONU “horrifiée” par les images de Boutcha

La Haute-commissaire aux droits de l’homme s’est déclarée “horrifiée” ce lundi par les images des corps ukrainiens dans la villene de Boutcha, découvertes après le retrait des troupes russes, évoquant de possibles crimes de guerre.

“Les informations qui se font jour de cette zone et soulèvent ailleurs des questions graves et préoccupantes sur de possibles crimes de guerres et développent des graves au droit humanitaire international et des violations graves des droits de l’homme”, a souligné Michelle Bachelet dans un communiqué , appelant aussi “à respecter toutes les preuves”.

Le chef de la diplomatie japonaise dénonce “les actes de violence exceptionnellement cruels” près de Kiev

Le ministre japonais des Affaires étrangères s’est dit ce lundi à son tour “profondément choqué” par les informations demandées “des actes de violence exceptionnellement cruels contre des civils ont eu lieu près de Kiev”.

“Le meurtre de civils innocents est une violation du droit humanitaire international et est inacceptable, et je condamne ces actions”, a déclaré Yoshimasa Hayashi lors d’une visite à Varsovie.

Le point sur la situation en Ukraine à 12h

Après Kiev, les Européens dénoncent un “génocide” à Boutcha où un grand nombre de cadavres de civils ont été retrouvés. Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a réclamé la comparaison des coupables “devant la Cour pénale internationale”.

La Russie rejette “catégoriquement” toutes les accusations de massacre réalisé par l’armée russe à Boucha. Le Kremlin préfère parler de “falsifications vidéo” et de “faux” créés par les Occidentaux.

L’UE discute en “urgence” ce lundi de nouvelles sanctions contre Moscouréclamées notamment par la France et l’Allemagne, en lien avec les cadavres retrouvés à Boutcha.

Huit personnes ont été tuées et 34 blessées dans des bombardements des forces russes dimanche sur les villes d’Otchakiv et de Mykolaïv, dans le sud de l’Ukraine, où se concentrent essentiellement les forces russes, comme dans l’est du pays.

Poutine félicite Orban pour sa victoire et appelle à un renforcement du “partenariat” avec la Hongrie

Le président russe Vladimir Poutine a félicité ce lundi le dirigeant hongrois Viktor Orban pour sa victoire aux législatives, a indiqué le Kremlin, annonçant l’espoir d’un renforcement des liens entre Moscou et Budapest.

“Le chef de l’Etat russe s’est dit certain que, malgré une situation internationale difficile, le développement futur des liens fournis et de partenariat (entre Moscou et Budapest, ndlr) correspondra aux intérêts des peuples de Russie et de Hongrie”, a affirmé la présidence russe dans un communiqué.

Boutcha : la Russie rejette “catégoriquement” toutes les accusations

La Russie rejette “catégoriquement” toutes les accusations liées à la découverte d’un grand nombre de cadavres de civils à Boutcha, près de Kiev, a déclaré ce lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

“Nous rejetons catégoriquement toutes les accusations”, at-il indiqué à la presse, assurant que les experts du ministère russe de la Défense avaient découvert des signes de “falsifications vidéo” et des “fakes” dans les images portées par les autorités ukrainiennes comme preuves d’un massacre dont elles accusent la Russie.

Boucha : Moscou va enquêter sur une “provocation” contre l’armée russe

La Russie a annoncé ce lundi qu’elle allait enquêter sur une “provocation” visant à “discréditer” les forces russes en Ukraine, après la découverte d’un grand nombre de cadavres de civils à Boutcha, près de Kiev.

“Afin de discréditer les militaires russes, le ministère de la Défense ukrainien a diffusé auprès des médias fournissant des images tournées à Boutcha, dans la région de Kiev, comme preuve d’une tuerie de masse des civils”, accuse un communiqué du Comité d ‘enquête russe.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé dimanche la Russie d’avoir commis un “génocide” en Ukraine, au lendemain de cette découverte.

Huit morts dans des bombardements dans le sud de l’Ukraine

Huit personnes ont été tuées et 34 blessées dans des bombardements des forces russes dimanche sur les villes d’Otchakiv et de Mykolaïv, dans le sud de l’Ukraine, a indiqué ce lundi le parquet ukrainien.

“Du fait des bombardements de l’ennemi, sept habitants de la ville d’Otchakiv ont été tués et 20 autres blessés. Dans la ville de Mykolaïv, une personne a été tuée et 14 autres blessés, dont un enfant”, a indiqué le parquet dans un communiqué.

L’UE discute “en urgence” de nouvelles sanctions contre Moscou

L’UE discute en “urgence” de nouvelles sanctions contre Moscou, réclamées notamment par la France et l’Allemagne, après la découverte d’un grand nombre de corps de civils dans la région de Kiev, notamment à Boutcha, a indiqué lundi le haut représentant de l’UE Josep Borrell.

L’UE “condamne dans les termes les plus forts les atrocités rapportées commises par les forces armées russes dans plusieurs villes ukrainiennes occupées, qui ont maintenant été libérées”, ajoute Josep Borrell dans un communiqué.

Réélu triomphalement, le Premier ministre hongrois Orban qualifie Zelensky d'”adversaire”

Réélu avec 53,35 % des voix lors d’élections législatives marquées par la guerre en Ukraine, le Premier ministre hongrois Viktor Orban a listé dans son discours de victoire les “adversaires” dont il a eu à triompher pour s’imposer. Et parmi eux, un nom : celui du président ukrainien Volodymyr Zelensky.

“Nous n’oublierons jamais cette victoire car nous avons eu à nous battre contre un grand nombre d’adversaires : les bureaucrates de Bruxelles, les médias internationaux ou encore le président ukrainien”, at-il lancé à ses partisans.

Europhobe et “poutinophile” notoire, Viktor Orban s’est illustré depuis le début de l’invasion russe par sa frilosité à condamner les décisions de Vladimir Poutine, refusant ainsi de livrer ou de faire transiter des livraisons d’armes à l’Ukraine voisine par fils paie. Membre de l’Union européenne, la Hongrie a toutefois appuyé la plupart des sanctions économiques contre la Russie décidées par Bruxelles.

Varsovie propose une commission d’enquête internationale sur “le génocide” en Ukraine

Varsovie propose une commission d’enquête internationale sur “le génocide” en Ukraine.

>> Plus d’informations à suivre sur BFMTV.com

Le Premier ministre espagnol parle à son tour d’un possible “génocide”

Après les propos de Volodymyr Zelensky dimache, c’est au tour du Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, d’évoquer un possible “génocide”, après le massacre attribué à l’armée russe à Boutcha, lors de la Guerre en Ukraine.

“Nous allons faire tout notre possible pour que ceux qui ont perpétré ces crimes de guerre ne restent pas impunis et puissent être comparés devant les tribunaux, dans ce cas précis devant la Cour pénale internationale, pour répondre de ces cas présumés de crimes contre l’humanité , de crimes de guerre et, pourquoi ne pas le dire également, de génocide”, a déclaré Pedro Sánchez lors d’un forum économique.

Emmanuel Macron se dit favorable aux nouvelles sanctions contre la Russie

Emmanuel Macron s’est déclaré lundi “favorable” à ce que l’Union européenne décide de nouvelles sanctions vis-à-vis de la Russie, en évoquant le pétrole et le charbon, après la découverte de centaines de corps de civils dans la région de Kiev.

“Il y a des indices très clairs de crimes de guerre” dans la petite ville de Boutcha, et il est “à peu près établi que c’est l’armée russe” qui y était présente, a ajouté le président français sur la radio France Inter.

Dimanche, le président de la République avait déclaré que la Russie devait “rendre des comptes” dans un tweet.

Aux abords de Kiev, l’armée ukrainienne recueille des preuves de potentiels crimes de guerre

Des dizaines et des dizaines de civils ont été massacrés dans les villes situées au Nord de Kiev. Des actes qualifiés de “crimes de guerre” par l’Ukraine et une grande partie de la communauté internationale.

Sur le terrain récemment libéré de l’envahisseur russe, les forces armées ukrainiennes s’affairent à récolter des preuves :

Maire de Boucha : “on se remet tout doucement de l’état de choc”

La ville de Boutcha “se remet tout doucement de l’état de choc” dans lequel elle était au moment de la découverte de centaines de corps de civils tués, selon le maire de la ville.

“On se remet tout doucement de l’état de choc, on retrouve nos esprits et on se remet au travail” a expliqué Anatoly Fedoruk sur BFMTV, ajoutant qu’une “équipe de psychologues, et une équipe de déminage sont actives”.

Le maire de Boutcha a également dénoncé “le pillage” effectué par les troupes russes dans “toutes les maisons” de la ville.

Civils tués à Boutcha : le maire dénonce une “chasse à l’homme”

Au lendemain de la découverte de centaines de corps de civils à Boutcha en banlieue de Kiev, le maire de la ville a dénoncé sur BFMTV une “chasse à l’homme” menée par les soldats russes.

“On peut qualifier l’attitude des troupes russes en Ukraine de chasse à l’homme”, a dénoncé Anatoly Fedoruk.

Les autorités ont démontré 290 corps, parmi lesquels se trouvent des hommes, des femmes et des enfants, “tous des civils”, mais le maire de Boutcha a révélé le nombre total de morts à 350, car tous les endroits n’ont pas encore été “vérifiés”.

Anatoly Fedoruk a confirmé que de nombreux corps portaient les marques de tortures.

La Russie demande une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur Boutcha ce lundi

La Russie a demandé une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU pour statuer sur les “provocations haineuses” commises selon elle par l’Ukraine à Boutcha, où les troupes russes sont accusées d’atrocités contre des civils.

“A la lumière des provocations haineuses des ukrainiens radicaux à Boutcha, la Russie a demandé une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU lundi 4 avril”, a tweeté l’ambassadeur adjoint de la Russie aux Nations unies Dimitri Polianski.

Zelensky s’exprime aux Grammy Awards

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est intervenu dimanche via une allocution enregistrée lors de la 64e édition des Grammy Awards, équivalent des Oscars pour la musique américaine, pour demander le soutien à son pays, en proie à une invasion de la Russie.

“La guerre. Que’est-ce qui est l’exact opposé de la musique ? La silence des villes en ruines et des gens tués”, a lancé le président Zelensky avec son t-shirt habituel kaki, avant une performance de John Legend , rejoint sur scène par des artistes ukrainiens, Mika Newton et Lyuba Yakimchukt.

Pour Zelensky, les dirigeants russes sont responsables des “meurtres” et des “tortures” à Boutcha

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a révélé ce dimanche que les dirigeants russes devaient être tenus pour responsables des “meurtres” et des “tortures” à Boutcha, une ville au nord-ouest de Kiev récemment reprise par les Ukrainiens où de nombreux civils ont été tués .

“Je veux que tous les dirigeants de la Fédération de Russie voient comment leurs ordres sont exécutés. Ce genre d’ordres (…). Et ils ont une responsabilité commune. Pour ces meurtres, pour ces tortures, pour les bras arrachés par des explosifs (…) Pour les balles tirées dans la nuque”, at-il déclaré, passant de l’ukrainien au russe, dans un message vidéo.

Il a ajouté qu’un “mécanisme spécial” devait être créé pour enquêter sur tous les “crimes” russes en Ukraine.

Bonjour à tous.

Bienvenue dans ce direct offert au quarantième jour de la guerre en Ukraine.

Leave a Comment