Le croup, une nouvelle complication du variant Omicron chez les enfants

Le variant Omicron, qui préfère infecter les voies respiratoires supérieures, peut provoquer un croup chez les jeunes enfants. © Teeradej, Adobe Stock
Written by admin

Alors que l’épidémie de Covid-19 s’accélère à nouveau après plusieurs semaines de baisse, des médecins de Boston avertissent que les très jeunes enfants infectés peuvent déclarer un croup. Qu’est-ce que le croup et comment est-il soigné ?

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] Coronavirus : les enfants ont-ils un meilleur système immunitaire face à la Covid-19 ?
Une nouvelle étude de cas suggère que les enfants seraient capables de développer des anticorps solides contre le coronavirus sans contracter une forme grave de la maladie.

L’infection des très jeunes enfants par la variante Omicron est lié à l’apparition d’une nouvelle complication : le croup. Entre mars 2020 et janvier 2022, les médecins de l’hôpital pédiatrique de Boston, dans le Massachusetts (USA), ont soigné 75 enfants, essentiellement des garçons de moins de 2 ans, pour cette affection. Ils ont observé que la plupart des cas (80 %) se sont déclarés pendant la vague Omicron.

Si aucun enfant suivi par les médecins américains n’est décédé du croup, l’état de santé de 12 % d’entre eux a justifié une hospitalisation dont presque la moitié en soins s’intensifie.

« Il y avait une délimitation très claire entre le moment où Omicron est devenu le variant dominant et le moment où nous avons commencé à voir une augmentation du nombre de patients atteints de croup », explique Ryan Brewster, médecin de Boston et premier auteur de l’étude parue dans Pédiatrie. Une explication possible est la « préférence » de la variante Omicron pour les voies respiratoires supérieures.

Le croup, une complication fréquente des infections virales

Le croup, ou laryngo-trachéo-bronchite, est une affection qui apparaît généralement après une infection virale, comme le rhume ou dans ce cas-ci la Covid-19chez les enfants âgés de 6 mois à 6 ans. Elle est caractérisée par un gonflement au niveau du larynx qui gêne le passage de l’air. La respiration sifflante, ou stridor, ainsi qu’une toux « aboyante » sont typiques du croup. Dans les cas les plus graves, l’inflammation de la gorge peut entraîner des difficultés respiratoires. Le score de Westley permet de déterminer la gravité de la maladie.

Le traitement du croup se compose de stéroïdede la dexaméthasone, combiné à l’adrénaline dans les cas les plus préoccupants. Lorsque les enfants risquent d’une insuffisance respiratoire, une oxygénothérapie, voire une intubation dans les cas extrêmes, peut être susceptible. Le pronostique vital est bon en général ; avec la bonne prise en charge et du repos, la maladie se résorbe en quelques jours. Les jeunes patients admis à l’hôpital pédiatrique de Boston sont restés entre 1 à 3 jours maximum.

Les cas modérés de croup peuvent être soignés à la maison. Les médecins de Boston conseillent de garder les enfants au calme et de leur faire respirer la vapeur d’une douche chaude.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

.

Leave a Comment