You are currently viewing le chef du parti au pouvoir, Kaczynski, dénonce un attentat russe

le chef du parti au pouvoir, Kaczynski, dénonce un attentat russe

Le frère jumeau du chef du parti au pouvoir avait trouvé la mort dans un accident d’avion. Jaroslaw Kaczynski a assuré que des preuves «seront présentées au public très prochainement».

Le chef du parti au pouvoir en Pologne Jaroslaw Kaczynski a accusé la Russie d’être derrière la catastrophe aérienne de Smolensk où son frère jumeau, le président Lech Kaczynski, a trouvé la mort en 2010, assurant présenter «très prochainement» des preuves.

L’accident, le 10 avril 2010, avait fait 96 morts, dont le président Kaczynski et son épouse, ainsi que plusieurs hauts responsables polonais, qui se rendaient en Russie pour rendre hommage aux victimes du massacre de Katyn, près de Smolensk, en 1940 .

La Russie refuse la responsabilité

Les causes de la catastrophe ont fait l’objet de vifs débats politiques en Pologne. Les conservateurs ont accusé le gouvernement libéral de l’époque de négligences dans la préparation de la visite et d’insuffisances dans l’enquête. La Russie a rejeté l’entière responsabilité du crash sur la Pologne.

Prenant la parole devant plusieurs milliers de personnes rassemblées devant le palais présidentiel, Jaroslaw Kaczynski a affirmé «avoir une réponse complète et vérifiée par plusieurs sources, y compris à l’étranger» sur les causes de la catastrophe, sans toutefois les détailler. Il est assuré que ces éléments “seront présentés au public très prochainement».

Il a reconnu toutefois qu’il fallait encore identifier, «ceux qui ont pris la décision et ceux qui l’ont exécuté, ici en Pologne, mais surtout en Russie». exigeant «à qui profite le crime», il a évoqué la politique de son frère opposée aux intérêts de Moscou, tant lors du conflit russo-géorgien que dans la stratégie de construction de gazoducs empêchant la Russie.

Dans les jours suivants la catastrophe, certains membres du parti conservateur Droit et Justice (PiS) au pouvoir avaient accusé Vladimir Poutine, alors Premier ministre, d’être derrière cet «attentat». Evoquant l’agression russe en Ukraine, Jaroslaw Kaczynski a affirmé que «le post-communisme en Russie est aussi criminel que le communisme».

«J’appelle toute l’Europe libre à une grande mobilisation pour la défense de l’Ukraine et de la liberté. Cette défense nécessite aussi d’élucider définitivement cette affaire (de Smolensk), y compris les responsabilités personnelles, et de traduire en justice tous ses auteurs», conclut Jaroslaw Kaczynski.

.

Leave a Reply