l’armée russe continue de bombarder autour de Kiev ; Moscou affirme que les négociations n’ont donné lieu à rien de « très prometteur »

l'armée russe continue de bombarder autour de Kiev ;  Moscou affirme que les négociations n'ont donné lieu à rien de « très prometteur »
Written by admin

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
30
La situation à la carte
Agrandir

Le contexte

Live animé par Pierre Bouvier et Anne Guillard

  • Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a appelé, lors d’une allocution, mardi soir, les Ukrainiens à la vigilance, malgré « les suggestions positives » que représentent, selon lui, les pourparlers qui se sont tenus à Istanbul, en Turquie. « L’ennemi est toujours sur notre territoire. Le bombardement de nos villes continue. Marioupol est assiégé », a précisé M. Zelensky. Mercredi, la Russie a d’ailleurs douché les espoirs de progrès décisifs et affirmé que les pourparlers n’avaient donné lieu à rien de « très prometteuse ».
  • Lors de ces pourparlers tenus mardi entre Russes et Ukrainiens, l’Ukraine s’était dite prête à adopter un statut neutreen échange de garanties sur sa sécurité – une proposition apparemment bien accueillie par Moscou, qui a été annoncée « réduire radicalement » son activité militaire sur Kiev.
  • Washington a signalé mardi son scepticisme quant aux annonces russes. « On verra s’ils tiennent parole »a dit le président américain, Joe Biden, avant d’appeler à maintenir la pression sur la Russie à travers les sanctions.
  • Dans un entretien au Monde, Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), s’exprime au sujet des risques que la guerre en Ukraine fait peser sur l’Alliance atlantique et annonce que la France aura le commandement des troupes en Roumanie. Il évoque également la crainte du recours par la Russie à l’arme chimique, qui « aurait des conséquences massives ».
  • Au moins douze personnes sont mortes, et 33 autres ont été blessées, lors d’une frappe russe sur le bâtiment de l’administration régionale de Mykolaïv (sud), ville qui connaissait un répit, en ce qui concerne les bombardements, lors des derniers jours, a annoncé mardi ukrainien après-midi le président, Volodymyr Zelensky.
  • Les autorités ukrainiennes s’inquiètent de la situation toujours dramatique dans le port assiégé de Marioupol. Selon une conseillère de la présidence ukrainienne, Tetiana Lomakina, « il pourrait y avoir autour de dix mille morts » dans la ville.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine :

Décryptages. Dans les négociations comme sur le terrain, Kiev tente de reprendre la main

Factuel. Après des pourparlers « substantiels » à Istanbul, Moscou promet de « réduire radicalement » son offensive vers Kiev

Témoignages. Le journal de deux sœurs séparées par la guerre en Ukraine : « On a envie de rentrer dans un profond sommeil et de se réveiller quand l’Ukraine aura gagné la guerre »

Factuel. Sur les réseaux sociaux, ces comptes en français qui relaient la propagande du Kremlin

Vous pouvez retrouver notre live d’hier sur ce lien

« Pourquoi ma question n’est pas publiée ? » : commentaire « Le Monde » gère les contributions dans les suivis en direct

Leave a Comment