You are currently viewing L’aéroport de Francfort va réduire la cadence de ses vols

L’aéroport de Francfort va réduire la cadence de ses vols

L’aéroport allemand de Francfort a voulu annoncer alléger la cadence des vols transitant par son hub en passant de 96 à 88 décollages et atterrissages par jour. Adobe Stock / Tupungato

Le gestionnaire de l’aéroport allemand a annoncé qu’il allégerait son planning de vols pour l’été 2022 en raison du manque de personnels.

Après Heathrow et Schiphol, c’est l’aéroport de Francfort, dont le gestionnaire est Fraport, qui a annoncé vouloir alléger la cadence des vols transitant par son hub. Cette décision fait suite aux annulations en cascade annulées par la compagnie allemande Lufthansa, qui a fait supprimer près de 6000 vols au départ de Francfort et Munich pour cet été : «L’objectif est de stabiliser davantage les opérations aériennes» de l’aéroport, a indiqué une porte-parole de Fraport à l’AFP.

Dans cette optique, le gestionnaire «va déposer en début de semaine prochaine une demande au ministère fédéral des transports pour réduire les rotations horaires à l’aéroport de Francfort de 96 à 88 décollages et atterrissages». Une décision prise par Jens Ritter, directeur de Lufthansa, qui a qualifié de «juste» la décision de Fraport, dans un communiqué publié par la compagnie.

À VOIR AUSSI – Grève à Roissy : des dizaines de vols annulés ce samedi

Allègements en cascade en Europe

Francfort n’est pas le premier aéroport européen à l’origine d’une telle décision : alors que le gouvernement néerlandais a annoncé le 4 juillet vouloir réduire les vols transitant par l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol pour des raisons de lutte contre la pollution sonore, c’est l’aéroport d’Heathrow (Royaume-Uni) qui communiquait il y a quelques jours son intention de limiter le nombre de passagers quotidiens. En cause : une pénurie de personnels dans les aéroports, dans un contexte de reprise économique post-covid. Si Heathrow a annoncé une vague de nouveaux recrutements pour novembre, rien n’est moins sûr pour Francfort, qui a indiqué qu’elle souhaite obtenir «de nouvelles mesures d’allègement de la part d’autres compagnies aériennes» d’après la porte-parole de Fraport. Ce n’est pas prêt de s’arranger : pénalisés par le manque de personnel et les appels à la grève, les compagnies aériennes dans le monde ont déjà retiré de leurs programmes de vol d’août 2022 plus de 25.000 vols, dont près de 60% en Europe

.

Leave a Reply