la Russie accusée de « crimes de guerre », 100 000 réfugiés en vingt-quatre heures…

la Russie accusée de « crimes de guerre », 100 000 réfugiés en vingt-quatre heures…
Written by admin

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
30
La situation à la carte
Agrandir

Le contexte

Live animé par Anne Guillard et Marie Slavicek

  • L’armée russe est entrée sur le territoire ukrainien il y a exactement trois semaines et, après une avancée sur plusieurs fronts, les lignes se sont stabiliséesjeudi 17 mars.
  • Les autorités ukrainiennes ont affirmé que la Russie avait détruit, mercredi, le Théâtre dramatique de Marioupol, dans lesquelles s’étaient réfugiées plus d’un millier de personnes, dont de nombreux enfants. L’abri antibombe dans lequel les civils n’ont pas été détruits, selon deux députés ukrainiens, qui ajoutent que la majorité des personnes qui y étaient réfugiées vont bien.
  • Les attaques meurtrières de l’armée russe se sont poursuivies dans l’ensemble de l’Ukraine. Les débris d’un missile abattu au-dessus de Kiev ont entraîné jeudi la mort d’au moins une personne et fait trois blessés. Les troupes russes tentent toujours d’encercler la capitale et ont multiplié depuis le début de la semaine les bombardements contre des zones résidentielles, au faisant moins six morts.
  • Malgré les bombardements russes et les combats, les pourparlers entre Kiev et Moscou ont continué, mercredi. Plusieurs responsables russes ont avancé l’idée que la neutralité de l’Ukraine, sur le modèle de la Suède ou de l’Autriche, pourraient être un compromis – ce que Kiev a rejeté, car il n’apporterait pas des « garanties de sécurité absolues » à son pays en cas d’attaque.
  • Volodymyr Zelensky reçoit une ovation du Bundestag. Le président de l’Ukraine a exhorté l’Allemagne à abattre le nouveau « mur » imposé en Europe contre la liberté depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Il a regretté les étroites relations économiques tissées ces dernières années entre Berlin et Moscou, en matière énergétique notamment. Ces projets menés par l’Allemagne et la Russie, « c’était le ciment pour le nouveau mur ». Il a rappelé l’hésitation de l’Allemagne lorsqu’il s’agissait d’imposer certaines sanctions les plus sévères à la Russie, de peur que cela ne nuise à l’économie allemande.
  • La Russie dit avoir honoré une créance de 117 millions de dollars. Cette première tranche d’intérêts liés aux obligations d’un montant de 117 millions de dollars (106 millions d’euros) a été payée, a annoncé le ministère des finances russe. La date limite pour le paiement était le 16 mars, et n’a pas été respectée par la Russie, faisant craindre un début de défaut de paiement. Il s’agissait de la première échéance d’une série, dont les autres sont attendus pour mars et pour avril.
  • Joe Biden a dit mercredi du président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, qu’il était un « criminel de guerre ». Le président des États-Unis a confirmé l’envoi de 800 millions de dollars (l’équivalent de 725 millions d’euros) d’aide militaire supplémentaire à l’Ukraine. Un peu plus tôt, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, l’avait interpellé pour lui demander d’instaurer une zone d’exclusion aérienne au-dessus de son pays. M. Biden estime qu’une telle décision constituerait une escalade trop importante.
  • Près de 700 des civils ont été tués depuis le début de la guerre, et plus de 1 110 autres blessés, selon l’ONU. Ces chiffres étant très difficiles à vérifier, notamment lorsque sur le terrain les combats ou les bombardements ont encore lieu, l’ONU insiste sur le fait que ses bilans quotidiens sont probablement très inférieurs à la réalité.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine :

Le live du 16 mars est à retrouver ici.

Reportage. Aujourd’hui, Marioupol est un enfer à ciel ouvert

Analyser. La Russie fait un premier pas vers un défaut de paiement

Vos questions. Les réponses du « Monde » à vos questions les plus performantes

Récit. Interpellé par Volodymyr Zelensky, Joe Biden accentue le soutien militaire à Kiev

Histoire d’une notion. La guerre de siège, une arme pour terroriser les civils

Chronique. « Les pays qui envisagent de se brouiller avec l’alliance occidentale pourraient être enclins à détenir moins de réserves »

Leave a Comment