You are currently viewing La mort du jeu vidéo ?

La mort du jeu vidéo ?

News jeu La mort du jeu vidéo ?

En 2022, l’industrie du jeu vidéo se porte très bien et génère énormément d’argent ! Metaverse, plateforme sociale, eSport, free to play, jeux sur smartphone, jeux service : le gaming évolue toujours plus vite. Mais tout ça a failli disparaître en quelques semaines, il y a pile-poil 40 ans. Aujourd’hui, nous vous racontons comment Atari a failli détruire l’industrie du jeu vidéo.

Le jeu vidéo est un jeu électronique possédant une interface utilisateur qui permet d’avoir une interaction humaine ludique avec un retour visuel sur un écran vidéo. Lorsque l’on parle des origines du jeu vidéo, le premier nom qui revient souvent à l’esprit est Pong, le célèbre jeu de tennis sorti en 1972. Deux barres blanches de chaque côté de l’écran représentent les joueurs. Un carré blanc fait office de balle. Cependant, il ne s’agit pas réellement du premier jeu vidéo de l’Histoire. Cette place revient à OXO, un jeu de morpions créé en 1952, sur un ordinateur primitif à tubes électroniques EDSAC. Il faut attendre 1958 pour avoir la création d’un autre jeu de tennis : Tennis for Two sur oscilloscope et 1962 pour la sortie de Spacewar! sur mini-ordinateur. Sa création va marquer un tournant dans l’histoire vidéoludique en débutant l’âge d’or de l’arcade avec son adaptation, Galaxy Game en 1971.


Le Krach de 1983

À partir de cet instant, le jeu vidéo connaît un grand succès avec Donkey Kong,
Space Invaders ou encore Pac-Man. Il va même s’installer dans les foyers avec la première console grand public, l’Atari 2600, d’Atari, sortie en 1977. Malgré le succès naissant de ce nouveau média, le jeu vidéo va rapidement faire face à une crise financière. C’est ce que l’on appellera le Krach du jeu vidéo de 1983. Il est dû à la concurrence avec les ordinateurs personnels, mais aussi du manque d’originalité et de qualité des jeux proposés sur les plateformes. Les jeux d’arcade connaissent une telle réussite, que tous les producteurs de jeux copient et recopient leurs principes, au point que l’offre devienne supérieure à la demande. Ces reproductions sont souvent bâclées et truffées de bugs. Le public commence à se désintéresser et délaisse le jeu vidéo. Le Krach a été tel, qu’Atari, ne sachant que faire de tous ces jeux, a dû enterrer des milliers de cartouches dans le désert du Mexique.


Nintendo, le sauveur

Cependant, Nintendo va rebattre les cartes en 1985 avec la sortie de Super Mario Bros.. sur NES (Nintendo Entertainment System). La firme japonaise va proposer une nouvelle vision du média avec d’autres façons de l’aborder grâce à des licences comme The Legend of Zelda,
Metroid ou Dragon Quest. Avec cette redynamisation du marché, des concurrents apparaissent comme Sega proposant, à leur tour, de nouvelles idées, créant ainsi un marché stable et durable.

Leave a Reply