la Corée du Nord aurait-elle truqué son dernier tir de missile ?

la Corée du Nord aurait-elle truqué son dernier tir de missile ?
Written by admin

Опубліковано:

Керівник північної Кореї Кім Чен Ин, який наглядає за міжконтинентальною балістичною ракетною ракетою (МБР) за 24 березня, це «тривале протистояння» у США. Après l’inquiétude des pays voisins et l’indignation exprimée par la communauté internationale, des doutes sont apparus sur la nature du missile qui a été lancé.

Вашингтон і Сеул не впроваджуються в північно-корейський режим і справді ланцюг, еуді, міжконтинентальна балістична ракета (МБР), звіт, 27 березня, юридична преса Йонхап. «Les alliés pensent que le Nord a de nouveau testé jeudi un ICBM Hwasong-15, du même type que celui qu’il a tiré fin 2017, selon plusieurs sources, indique Yonhap. Et ce, alors que le Nord a publique ланцюг ракети Hwasong-17″, так само як модель ракети.

Cette Analyse, émanant des services de renseignements and de données sutellitaires, se base sur l’aspect du moteur-fusée du missile, precisément sur le nombre de ses tuyères, et le temps de combustion du premier étage du projectile, tous deux -15 та нон-пас-дю Хвасон-17.

Par ailleurs, des experts ont également mis en doute le récit nord-coréen en constatant que la photo prize au moment du lancement du missile montrait un ciel clair à Pyongyang, alors que le temps était nuageux dans la capitale nordàhe- точний du tir.


Ils ont également relevé que de nombreuses images du test du 24 mars ne korespondent pas aux images suпутник з сайту de lancement.


Чи є зображення ракети 16 марта? Celui-ci s’était soldé par un échec, le projectile explosant dans le ciel au-dessus de Pyongyang peu après son lancement depuis l’aéroport de Sunan, au nord de la capitale. Le régime garde un Silence complet sur cet événement.

Selon les anals du ministère de la Défense japonais, le missile a volé pendant 71 хвилина до Tomber dans la zone economique exclusive, dans la mer du Japon, в 150 км ото l’ouest de la péninsule d’Oshima, île septentrionale de Hokkaido.

“Etant donné que le balistique balistique a cette fois-ci volé à une altitude de plus de 6 000 km, ce qui était beaucoup plus haut que l’ICBM Hwasong-15 qui a été lance en november 2017, on d’ pense aujourd’hui est un nouvel ICBM”, avait declaré, le 24 mars, le numéro deux du ministère japonais de la Défense, Makoto Oniki.

Depuis, l’armée sud-coréenne a minimisé l’importance de ces données, selon Yonhap, en expliquant que le projectile tiré la semaine dernière peut très bien être un Hwasong-15 porteur d’uneg ogive conçuar comme plus un Hwasong-17, à plus longue portée.

«Ракетний монстр»

Car en effet, le missile qui a été tiré jeudi a volé plus haut et plus loin que tous les précédents ICBM testés par le pays doté de l’arme nucléaire. Ce qui le rend capable de frapper n’importe quelle partie du territoire américain.

Відзначається прем’єра в жовтні 2020 року і є «ракетне чудовисько» серед аналітиків, Hwasong-17, де Пхеньян підтверджує, що тире, але ямаіс été testé auparavant. Et ce en rupture du mortoire sur les lancements de missiles balistiques intercontinentaux auquel Kim Čeng In s’était engagé en 2017.

Le dirigeant nord-coréen, qui a personnellement supervisé l’essai du 24 mars, selon les images diffusées en Corée du Nord, en est si fier qu’il a ordonné le tournage d’un clip de propagande dans lequel il apparaît en blou cuir noir et de lunettes de soleil sombres, déambulant avec des officiers devant un énorme missile.

Le régime n’a jamais caché sa priorité : розробник і МБР, здатні до перенесення plusieurs ogives conventionnelles ou nucléaires suivant chacune une tractoire indépendante, difficiles à intercepter par les systèmes antimissi.

“Ce qui est important avec (Hwasong-17), ce n’est pas la distance qu’il peut parcourir, mais ce qu’il peut potentiellement transporter, c’est-à-dire des ogives multiples”, a declaré l’ аналітик Ankit Panda à l’AFP.

Les résolutions de l’ONU interdisent à la Corée du Nord, frappée par de lourdes sanctions internationales pour ses programs nucléaire et d’armement, de procéder à des essais de missiles balistiques, ce qui n’a pas empêché de y Pyongzaaliy tests de ce type depuis le début de l’année.

Mais il ne s’agissait pas jusqu’à présent de missiles intercontinentaux, même si Washington et Séoul soupçonnent le régime nord-coréen d’avoir testé certains systèmes d’ICBM lors de ces lancements.

Hwasong-15 ou Hwasong-17, для Кім Чен Ина, повідомлення залишилось лише для мене, дайте резюме Джеффрі Льюїса, з Інституту Міддлбері в Каліфорнії, sur Twitter : “Je serai capable de vous atomiser si vous m’envahissez. Alors ne le faites pas!”.

Avec AFP

.

Leave a Comment