You are currently viewing Kiev se prépare à perdre Marioupol et s’attend à un nouvel assaut de la Russie dans l’Est

Kiev se prépare à perdre Marioupol et s’attend à un nouvel assaut de la Russie dans l’Est

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
30
La situation à la carte
Agrandir

Le contexte

Live animé par Solène L’Hénoret et Eléa Pommiers

  • L’Ukraine a annoncé dimanche que plus de 1 200 corps avaient été découverts à ce jour dans la région de Kiev, lieu d’atrocités commises lors de l’occupation russe le mois dernier. La procureure générale d’Ukraine, Iryna Venediktova, a également fait état de 5 600 enquêtes ouvertes pour crimes de guerre présumés.
  • Les frappes aériennes et les bombardements ont continué sur l’Ukraine : dimanche, ils ont fait au moins deux morts à Kharkiv et sa banlieue, a annoncé le gouverneur régional, Oleh Synehoubov. Samedi, dix civils ont été tués et au moins onze blessés dans des frappes autour et au sud-est de Kharkiv.
  • UN Dnipro, grande cité industrielle d’un million d’habitants, une pluie de missiles a ananti l’aéroport local, déjà frappé le 15 mars, ont annoncé les autorités locales. Le nombre de victimes est encore inconnu.
  • Dans la nuit de samedi à dimanche, c’est sur la région de Mykolaïvà une centaine de kilomètres au nord-est d’Odessa, troisième ville du pays et grand port stratégique sur la mer Noire, que s’étaient abattus sept missiles, selon le commandement militaire local.
  • Un couvre-feu est en vigueur depuis samedi soir et jusqu’à lundi matin à Odessale grand port ukrainien de l’ouest du pays, au bord de la mer Noire, face à la « menacer » de frappes de missiles, ont annoncé les autorités locales.
  • Lundi, le chancelier autrichien, Karl Nehammer, sera le premier dirigeant européen à se rendre à Moscou depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le 24 février, pour y rencontrer le président Vladimir Poutine.
  • La Banque mondiale a publié, dimanche soir, des escompte économiques catastrophiques pour l’Ukraine et a mis en garde contre un scénario encore plus sombre si le conflit s’enlisait. En 2022, le produit intérieur brut (PIB) de l’Ukraine va plonger de 45,1 % – bien pire que les 10 % à 35 % projetés il y a un mois par le Fonds monétaire international –, celui de la Russie de 11, 2 %, selon les dernières projections de l’institution de Washington.
  • Dimanche, le pape François a appelé de la place Saint-Pierre à une « tréve de Pâques » verser « arriver à la paix » en Ukraine et mettre fin à « une guerre qui chaque jour met devant nos yeux d’odieux massacres et des cruautés atroces commis contre des civils sans défense ». Comme en réponse, le patriarche de l’Eglise orthodoxe russe, Kirill, a appelé à « faire corps » autour du Kremlin pour combattre les « ennemis extérieurs et intérieurs » de la Russie.
  • Plus de 4,4 millions d’Ukrainiens ont fui leur pays depuis le début de l’invasion de leur pays par la Russie, le 24 février, selon les chiffres du Haut-Commissariat aux réfugiés. L’Organisation des Nations unies estime, par ailleurs, à 7,1 millions le nombre de déplacés à l’intérieur du pays.
  • Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme fait état, le 9 avril, de 4 149 victimes civiles en Ukraine, dont 1 766 tuésprécisant que « les chiffres réels sont conséquents plus étant engendrés, étant donné que la réception d’informations en provenance de certains endroits où se déroulent des hostilités intenses a été retardée, et que de nombreux rapports doivent encore être corroborés », notamment à Marioupol.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Décryptages. Dans le Donbass, les civils continuent de fuir face à de nouvelles menaces russes

Tribune. « Les Américains doivent prendre plus de risques sur le plan militaire, les Européens sur le plan énergétique »

Analyser. Entre la Russie et l’Occident, les ambiguïtés d’une partie du monde

Portrait. Le monde selon Poutine : la croix et la bannière

Décryptage. Le massacre de Kramatorsk soulève l’indignation internationale

Tribune. « Une des premières victimes collatérales de la guerre en Ukraine est le groupe de Visegrad »

Reportage. « Dans ma valise, j’ai entassé nos quatre vies et, coincées entre les chaussettes, les âmes aimées de ceux qui sont restés en Ukraine, dans l’enfer »

Chronique. Le « Donbass » dans « Le Monde », une région figée dans la guerre

Factuel. Les armes qui ont fait la différence

Vidéo. A Borodianka, une situation « bien plus horrible » qu’à Boutcha

Vous pouvez retrouver notre live d’hier sur ce lien.

« Pourquoi ma question n’est pas publiée ? » : commentaire « Le Monde » gère les contributions dans les suivis en direct

Leave a Reply