Joe Biden dénonce des « crimes de guerre majeurs » en Ukraine ; Washington et Londres annoncent de nouvelles sanctions contre la Russie

Joe Biden dénonce des « crimes de guerre majeurs » en Ukraine ;  Washington et Londres annoncent de nouvelles sanctions contre la Russie
Written by admin

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
30
La situation à la carte
Agrandir

Le contexte

Live animé par Clémence Apetogbor, Pierre Bouvier, Fatoumata Sillah et Eléa Pommiers

  • L’une des principales lignes de front du Donbass, dans l’est de l’Ukraine, était stable, mardi 5 avril, mais dans l’attente d’une offensive russe imminente, a constaté l’Agence France-Presse. La Russie se renforce pour « prendre le contrôle de l’ensemble du Donbass » et pour réaliser « un pont terrestre avec la Crimée »annexée par Moscou en 2014, a affirmé le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.
  • Dans les alentours de Kiev dont l’armée russe s’est retirée, les découvertes macabres se multiplient. Selon la procureure générale d’Ukraine, la situation à Borodianka (à 60 kilomètres à l’ouest de Kiev) serait encore pire « en matière de victimes » que celle de Boucha.
  • Selon le dernier rapport du renseignement britanniqueles forces ukrainiennes ont repris une grande partie du nord de l’Ukraine, « forçant les Russes à se retirer des zones autour de Tchernihiv et du nord de Kiev ». Dans la région de Kharkivl’Institute for the Study of War (ISW) prédit le retrait complet des forces russes de l’oblast de Soumy dans les prochains jours.
  • UNE Khersondans le Sud-Ouest, les positions russes se maintiennent, selon l’historien et ancien militaire Michel Goya, bien qu’elles apparaissent amoindries. L’ISW fait état de contre-attaques efficaces accordées par les forces ukrainiennes, qui leur permettraient de regagner du terrain dans la région.
  • Volodymyr Zelenski a accusé, devant le Conseil de sécurité de l’ONU, les forces russes d’avoir envoyé des « des centaines de milliers » d’Ukrainiens en Russie. Par ailleurs, le président ukrainien a demandé que la Russie soit « tenue responsable » dés « pires crimes de guerre » depuis la seconde guerre mondiale, tout en réclamant son exclusion du Conseil de sécurité.
  • Le Parquet national antiterroriste français a annoncé, mardi, avoir ouvert trois nouvelles enquêtes pour « crimes de guerre » pour des faits commis au préjudice des ressortissants français en Ukraine depuis le début de l’invasion par la Russie. La Russie continue de rejeter « catégoriquement » toutes les accusations.
  • Près de 200 diplomates russes ont été expulsés d’Europe en quarante-huit heures. Après l’Allemagne, la France et la Lituanie, l’Italie, l’Espagne, le Danemark et la Slovénie ont, à leur tour, expulsé, mardi, en masse des diplomates russes, marquant une nouvelle dégradation des relations avec Moscou.
  • La Commission européenne a proposé aux Vingt-Sept de durcir les les sanctions contre Moscou, en arrêtant leurs achats de charbon russe (45 % des importations de l’UE) et en fermant les ports européens aux bateaux activés par des Russes. Bruxelles propose également une interdiction totale des transactions pour quatre banques russes clés. Les États-Unis vont fournir à Kiev 100 millions de dollars d’aide sécuritaire supplémentaire.
  • Plus de 4,2 millions d’Ukrainiens ont fui leur pays depuis l’invasion ordonnée par le président russe, Vladimir Poutine, le 24 février, selon les chiffres du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) des Nations unies.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Factuel. Exactions à Boutcha, en Ukraine : de nombreux pays accusent la Russie, qui conteste

Décryptage. Les Européens prêts à un embargo sur le charbon russe

Reportage. A Tbilissi, les exilés russes n’envisagent pas de « retour possible »

Récit. Tour de France des initiatives en faveur des réfugiés ukrainiens

Décryptage. Massacre de Boutcha : sur les réseaux sociaux, l’opération de désinformation de Moscou

Entretien. « En Russie, les crises ne sont pas l’exception, elles sont la règle »

Vidéo. A Boucha, les rues transformées en cimetière à ciel ouvert

Vous pouvez retrouver notre live d’hier sur ce lien

« Pourquoi ma question n’est pas publiée ? » : commentaire « Le Monde » gère les contributions dans les suivis en direct

Leave a Comment