Insolite. À 38 ans, il est connu pour être “le gars payé à ne rien faire”

Insolite.  À 38 ans, il est connu pour être "le gars payé à ne rien faire"
Written by admin

Louer les services d’un parfait inconnu pour le présenter à ses amis ou sa famille, notamment lors de cérémonies officielles ou de grandes réceptions, c’est une pratique surprenante mais courante au Japon et en Corée du Sud. Shoji Morimoto, un Japonais de 38 ans, a poussé le concept un peu plus loin en proposant ses services pour… ne rien faire.

Une simple présence

Concrètement, les gens font appel à lui pour qu’il soit présent à leurs côtés et c’est tout. Il n’a pas besoin de faire la conversation, il se contente d’être présent pour 10 000 yens, soit 73 euros, rapporte L’indépendant.

Un client lui a par exemple demandé de l’attendre à l’arrivée d’un marathon pour apercevoir un visage familier dans la foule après sa course. Un autre lui a demandé de rester assis avec lui pendant qu’il terminait sa thèse, ne supportant pas de travailler seul. Il s’est aussi déjà rendu à une consultation pour une chirurgie des hémorroïdes ou à la signature des papiers de divorce.

Ce mode de vie convient bien au trentenaire, qui n’est pas très bavard ni très expressif, même lorsqu’il ne travaille pas.

Shoji Morimoto s’est lancé dans cette activité après qu’on lui a reproché, dans ses boulots précédents, de ne pas en faire assez voire de ne rien faire. « J’ai décidé d’en tirer parti et d’en faire une entreprise », explique-t-il.

Un inconnu plutôt qu’un proche

Shoji Morimoto constate que ses clients ne veulent pas imposer leurs besoins aux personnes qui sont chères. Il leur apporte alors le soutien émotionnel dont ils ont besoin mais qu’ils n’osent pas demander à leurs proches. « Ils veulent simplement tendre la main à un étranger sans aucune condition », résume-t-il.

« En interagissant avec des amis et d’autres personnes, il y a toujours des facteurs inconnus qui peuvent entrer en jeu. Mais en faisant appel à un inconnu, il est très facile de savoir quoi s’attendre et d’avoir le plein contrôle de la situation », explique Yasushi Fujii, professeur de psychologie à l’université Meisei de Tokyo.

Après plus de 4000 clients, Shoji Morimoto estime que le succès de son client tient à son absence de jugement et son empathie.

Son succès fait en tout cas des envieux : son activité fait l’objet de trois livres et a même été adaptée en série télévisée.

Leave a Comment