Hogwarts Legacy : gameplay, exploration, histoire, tout ce qu’il faut retenir du jeu Harry Potter !

Hogwarts Legacy : gameplay, exploration, histoire, tout ce qu’il faut retenir du jeu Harry Potter !
Written by admin

News jeu Hogwarts Legacy : gameplay, exploration, histoire, tout ce qu’il faut retenir du jeu Harry Potter !

Hier soir, Warner Bros. a enfin décidé de dévoiler l’un de ses prochains bébés, à savoir Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard. Présenté sur PS5, le jeu d’Avalanche a séduit un large public et à vrai dire, nous comprenons pourquoi. Voici tout ce qui a été détaillé.

Après des mois et des mois de réclamation de la part des joueurs ainsi que des rumeurs et autres étranges indices, l’attente était insoutenable : Sony comme Waner Bros le savaient bien et c’est pour cela que les deux géants, partenaires depuis l’annonce du jeu, se sont attelés hier soir à une belle présentation d’Hogwarts Legacy : l’Héritage de Poudlard.

Pour ce faire, un généreux State of Play d’une vingtaine de minutes : tout d’abord, quatorze minutes d’immersion dans cet open world prometteur, puis six autres ponctuées des commentaires de développeurs.

Ce que l’on sait sur l’histoire d’Hogwarts Legacy

Bien que Hogwarts Legacy soit issu de l’univers établi par J.K. Rowling avec les livres Harry Potter, il convient de préciser que notre cher sorcier à lunettes ne sera absolument pas présent. Et pour cause, le contexte du jeu se déroulant à la fin du XIXe siècle ! Nous incarnerons alors un écolier (ou une écolière) inédit, que l’on devra au préalable créer via un éditeur de personnage.

Par la suite, le joueur aura le luxe de choisir sa maison grâce au Choixpeau magique, parmi lesquelles Gryffondord, Serpentard, Serdaigle ou Poufsouffle. Une direction qui déterminera une partie de l’aventure puisqu’en fonction de cette appartenance, la pièce qui servira de base principale au héros ou à l’héroïne différera.

Le but de notre petit veinard sera donc de suivre les cours traditionnels de Poudlard, de progresser en tant que sorcier mais aussi et surtout de lutter contre la rébellion des gobelins, dont certains semblent bien déterminés à changer le cours des choses à l’aide de la magie noire. De nouveaux visages seront présents en majorité, tout comme quelques figures bien connues à l’instar de Nick Quasi-Sans-Tête. Un parfait prétexte pour plonger corps et âmes dans ce château culte de la pop-culture, minutieusement reproduit.

L’exploration de Poudlard, une composante essentielle

Si de précédents jeux vidéo Harry Potter nous permettaient déjà de nous balader dans certains des endroits iconiques de Poudlard, ceux-ci ne jouent toutefois pas dans la même catégorie que Hogwarts Legacy, définitivement dans la cour des grands. C’est bien simple, le studio Avalanche Software (à ne pas confondre avec les développeurs de Just Cause Avalanche Studios) semble avoir abattu un travail de titan dans la reconstitution des lieux.

Surtout, comme évoqué plus haut, il s’agit d’un monde ouvert dans lequel il sera possible d’aller totalement librement. Cela comprend le Château lui-même, de ses escaliers insolents à la Grande Salle en passant par les différentes pièces servant aux cours de sortilèges, de potions magiques ou encore de botanique (auxquels il sera possible d’assister et de participer). Tout semble être là et naturellement, les frissons se font quelque peu sentir.

Notons que certaines parties cachées ou formellement interdites de l’établissement seront aussi proposées, lesquelles demanderont toutefois de résoudre des puzzles ou de faire preuve de discrétion. Il en sera de même pour l’extérieur de Poudlard, qui tiendra aussi une place très importante puisque l’on pourra enjamber son balai volant (ou même un griffon) pour parcourir les contrées, forêts et autres villages environnants. Ces derniers abriteront notamment des magasins de vêtements ou, parfois, des sorciers un peu douteux qu’il ne vaudra mieux pas croiser.

Bref, l’exploration tiendra une part primordiale dans Hogwarts Legacy et d’ailleurs, la plastique particulièrement léchée et des panoramas dantesques devraient permettre une immersion totale. Les développeurs ont même annoncé tout un système saisonnier et météorologique, avec de la neige ou de la pluie ! L’univers très étoffé et pertinent est sans doute l’un des points les plus séduisants du jeu, de ce qui fut montré hier soir.

Des combats à base de sortilèges… et pas que

Hogwarts Legacy étant un action-RPG, il comportera de nombreuses phases de combats qui ont, elles aussi, bénéficié d’une mise en lumière. On apprendra donc des sorts progressivement (oui, l’Expelliarmus sera bien entendu au programme) que l’on pourra lancer et combiner avec d’autres pour réaliser des combos. Avec des petites vibes de beat them all, notre héros ou notre héroïne sera ainsi capable d’esquiver avec une roulade ou une petite téléportation pour prendre ses ennemis à revers et réaliser de véritables enchaînements.

De ce qu’il a été possible d’apercevoir dans le State of Play, certains combats seront même effrénés avec une multitude d’ennemis entourant le sorcier ou la sorcière, certains possédant des boucliers d’énergie qu’il faudra désactiver d’une façon que l’on imagine bien précise. Quant au bestiaire, on compte des créatures fantastiques comme des gobelins, des animaux ou des sortes de goules et, donc, des sorciers en chair et en os. Certains duels seront même faisables, avec la classique confrontation de sortilèges à laquelle Harry Potter et Voldemort nous ont déjà habitué.

L’autre mécanique intéressante et qui nous rappelle certains gros jeux d’action de la génération, c’est la possibilité d’user de l’environnement pour arriver à ses fins. On pourra alors soulever des barils, des épées ou certains éléments pour les projeter violemment sur ses ennemis, ou encore envoûter des petits êtres pour les faire attaquer. De même, l’utilisation d’une Mandragore (et de son cri toujours aussi insupportable) sera d’une franche utilité lors des rixes trop encombrées.

De véritables possibilités d’évolution

Un focus fut également fait sur la progression du héros ou de l’héroïne, comme tout bon jeu de rôle qui se respecte. Premièrement, il faut savoir qu’il existe plusieurs leviers de progression, comme celui directement lié à l’exploration. Des coffres disséminés dans l’open world permettront littéralement de looter des équipements tandis que des plantes spécifiques pourront être cueillies et accumulées pour préparer des potions manuellement. Ces dernières permettront un avantage stratégique, par exemple en combat en rendant sa peau dure comme la pierre, ou dans la furtivité ou se rendant invisible.

Le State of Play a également présenté la Salle sur Demande (que les fans connaissent déjà bien) et qui servira de hub pour la préparation d’équipements magiques. Moyennant des ressources et un temps d’attente pour la préparation, on récupérera alors des objets aux fonctions spécifiques et des améliorations pour notre magie, ce qui ne devrait pas être négligeable. L’une des surprises croustillantes fut également la possibilité d’avoir sa propre parcelle de terrain verdoyant et d’y construire une véritable maison !

Enfin, notons quelques jolis clins d’œil aux Animaux Fantastiques puisqu’on pourra choisir de les attraper dans notre sacoche magique ; la mythique (et agaçante) séquence du rail du tout premier jeu Harry Potter sera également revisitée ici, ce que certains pourront considérer comme une sympathique référence.

Sortie prévue en fin d’année

Enfin, une dernière information fut lâchée et pas des moindres : Hogwarts Legacy est prévu fin 2022, à l’occasion des fêtes de fin d’année. Si toute la présentation fut capturée sur PlayStation 5, le jeu est aussi prévu sur PS4, Xbox Series, Xbox One et PC pour convenir au plus large public possible. Hélas, aucune date de sortie précise n’a été donnée mais cela ne saura tarder, certainement dans les mois à venir.

Sachez au passage qu’il est d’ores et déjà possible de précommander le soft chez les revendeurs habituels. Voici les liens et les prix de chaque plateforme concernée par une sortie physique, à moins que vous ne préfériez vous orienter vers une édition numérique. On vous laisse les pleins pouvoirs à ce niveau-là

  • Précommander Hogwarts Legacy sur PS5 à 79,99€ sur la Fnac
  • Précommander Hogwarts Legacy sur PS4 à 69,99€ sur la Fnac
  • Précommander Hogwarts Legacy sur Xbox Series à 79,99€ sur la Fnac
  • Précommander Hogwarts Legacy sur Xbox One à 69,99€ sur la Fnac


A propos de Hogwarts Legacy : l’Héritage de Poudlard

Leave a Comment