Guerre en Ukraine : Lidl, Aldi, Carrefour… Ces enseignes de la grande distribution qui rationnent déjà certains produits en Europe

Guerre en Ukraine : Lidl, Aldi, Carrefour... Ces enseignes de la grande distribution qui rationnent déjà certains produits en Europe
Written by admin

La semaine dernière, la combinaison de la “guerre en Ukraine” et de la “grève des transporteurs” a provoqué la fermeture de deux magasins Lidl en Espagne. En Belgique, ce sont désormais les problèmes d’approvisionnement qui obligent les enseignes de la grande distribution à prendre des mesures de restrictions sur certains produits.

En Belgique, la situation devient de plus en plus tendue dans les rayons des supermarchés. La semaine dernière, Colruyt, la principale chaîne de supermarchés du pays, avait été la première à annoncer des limites sur la vente de certains produits, avec un maximum de deux bouteilles d’huile et deux de farine par client.

Une consommation qui n’est “plus normale”

Il n’y a pas de pénurie, avait assuré l’enseigne, constatant cependant une consommation qui n’est “plus normal”, relève de l’agence Belga. Lidl avait également annoncé des restrictions sur l’huile, les légumes en conserve et le papier toilette.

Aldi a ainsi introduit une règle pour tous ses magasins : les clients peuvent acheter un maximum de trois pièces d’huiles, de farine de blé et de préparations pour pain par ticket de caisse. L’entreprise informera la clientèle grâce à des affiches dans les magasins. “Notre fournisseur est actuellement capable de faire face à la production mais, en raison du pic soudain des ventes de ces produits, la chaîne logistique ne peut malheureusement pas suivre la cadence”justifie-t-elle.

Selon l’agence Belga, l’enseigne Carrefour a de son côté indiqué analyseur”la situation magasin par magasin“.La situation a évolué”. “Grâce aux messages qu’ils ont captés, un certain nombre de consommateurs ont modifié leur comportement et nous avons remarqué une augmentation de la demande pour certains produits.” Il revient à chaque directeur de magasin de décider pour quels produits des restrictions peuvent être imposées.

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : Huile de tournesol, blé… faut-il craindre des pénuries de certains produits alimentaires ?

À Gijon, dans le nord-ouest de l’Espagne, la chaîne allemande Lidl avait en effet annoncé la semaine dernière la fermeture complète de deux supermarchés faute de produits suffisants à mettre en rayon, à cause de grève dans les transports.

Mais ce sont désormais les conséquences de la guerre en Ukraine qui font craindre des problèmes d’approvisionnement, partout en Europe.

Leave a Comment