Guerre en Ukraine : ce que l’on sait des vidéos montrant des personnes ligotées et frappées en public

Guerre en Ukraine : ce que l'on sait des vidéos montrant des personnes ligotées et frappées en public
Written by admin

l’essentiel
Des photos et vidéos montrant des Ukrainiens attachés puis frappées en pleine rue circulent depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. Selon les agresseurs, ces humiliations visaient à punir “des pilleurs”. Explications.

En Ukraine, des hommes et des femmes à moitié nus, humiliés en pleine rue, parfois battus et attachés avec du ruban adhésif. Ces vidéos mises en ligne sur les réseaux sociaux et relayées par des comptes pro-russes, se comptent par dizaines. Selon certains internautes, ces civils seraient victimes de représailles, après avoir tenu des discours pro-russes. Pour la plupart, ils sont en réalité accusés de pillages.

Ce que montrent ces vidéos

Ces dizaines de photos et vidéos laissent entrevoir plusieurs civils dénudés, le pantalon baissé. Certains se font frapper en public, sans que l’on sache pourquoi. D’autres, enfin, sont attachées à des arbres ou à des poteaux à l’aide de ruban adhésif.

C’est notamment le cas en pleine rue d’un couple humilié, attaché à un arbre le pantalon baissé, criant sous les coups de bâton que lui inflige une femme en colère. D’autres images montrent encore un homme attaché à un panneau, avec une feuille accrochée à son dos où l’on peut lire la traduction ukrainienne en langue russe et du mot “pilleur”.

Les personnes portant les coups apparaissent en tenue civile ou en treillis militaire, selon les vidéos. Les victimes filmées sont la plupart du temps des hommes, bien que quelques femmes apparaissent sur certaines images.

“? Dans un village du district de #Korostendans la région de #Jytomyrles habitants ont attrapé les voleurs à chaud et les ont punis à la manière traditionnelle des #talibans. ” ?#Russie #Ukraine #Poutine #Zelenski #Armee #soldats #militaire #nazisinukraine #pillard pic.twitter.com/6Wd3TsnOGk

— CANAL D’ACTU FRANCO-RUSSE SUR LE MONDE (@PresseMondial) 20 mars 2022

D’où viennent-elles ?

La plupart de ces vidéos proviendront de canaux Telegram ukrainiens, liés à plusieurs villes du pays (Krementchouk, Saltovkan, Kherson..) et de forces armées relayant des informations sur la guerre. Plusieurs photos datant du 28 février dernier et provenant d’une chaîne des “forces armées ukrainiennes” ont montré un homme agenouillé, attaché à un poteau, le visage ensanglanté, rapporte Le Parisien.

Si l’endroit exact où se sont tenus ces sévices reste difficile à préciser, certains éléments urbains ont permis de déterminer leur localisation. La plupart de ces vidéos d’humiliation publique ont été tournées en plein cœur de villes ukrainiennes. C’est le cas par exemple d’une scène montrant un homme ligoté à un panneau, se déroulant entre un centre commercial et une église à Irpin, à 20 kilomètres de Kiev, rapport de son côté Infos France.

Une autre vidéo montrant un homme ligoté non loin d’une artère commerçante, a été localisée dans la ville de Poltava, au centre du pays, selon les informations de Libération. La légende décrit en ukrainien “un pilier surprise en train de voler au marché”.

Pourquoi de tels services ?

L’hypothèse principale reste celle mise en scène des pilleurs condamnés publiquement par des citoyens sur place, alors que rien ne permet d’assurer pour l’instant, que ces victimes soient condamnées pour leur soutien et leur discours en faveur de la Russie.

Pour autant, les personnes attachées et présentes dans ces vidéos ne sont pas toutes accusées d’être des pilleurs. Un commerçant de Dubno a également été humilié en voiture publique il aurait, selon un média ukrainien, vendu de l’alcool, ce que la loi martiale interdit. Il s’agit en tout cas de punitions pratiquées hors de tout cadre légal.

Leave a Comment