You are currently viewing FC Nantes – Stade Rennais : Inquiétude avant le PSG pour les Nantais ?

FC Nantes – Stade Rennais : Inquiétude avant le PSG pour les Nantais ?

Opposés aux Rennais de Bruno Génésio, les joueurs du FC Nantes ont dû s’incliner ce mercredi soir en match amical à Saint-Nazaire. Presque incapables de porter le danger auprès du portier Rouge et Noir durant 90 minutes, les Jaune et Vert ne se rassurent pas avant d’affronter le Paris Saint-Germain. Si ce résultat n’est pas gage de défaite face au champion de France, il permet de pointer du doigt quelques défaillances encore bien présentes.

© Site officiel du FC Nantes

Un derby n’est jamais vraiment amical. Ce mercredi, Nantes n’a pas pu tenir tête à son voisin rennais, et subit là une défaite sur le score de 1 mais à 0 qui aurait même pu être plus lourde encore. Souvent reclus dans leurs camps, les partenaires d’Alban Lafont n’ont pas aidé leur capitaine à se sortir de certaines situations compliquées, jusqu’à le laisser encaisser un mais en seconde période sur coup franc. Peu rassurants, les joueurs de Kombouaré se répartissent de cette partie avec de nombreuses questions à résoudre avant d’affronter Paris à Tel-Aviv.

Une défense inquiétante ?

En fin de partie, les Nantais n’ont pas hésité à mener de véritables phases de pressing afin d’empêcher les Rennais de développer leur jeu. Malgré plusieurs tentatives et une ébauche d’énergie certaine, cela n’a pas suffi pour revenir au score à temps. Plus tôt dans le match, les Canaris semblaient déjà les graines de leur inquiétude. Dès la première occasion, après cinq minutes, Matthis Abline a directement porté le danger dans la surface d’Alban Lafont, sollicité dès l’entame du match. Lovro Majer a ensuite fait trembler les filets, mais ce mais a été refusé pour une faute au départ de l’action jugé par l’arbitre.

En seconde période, le match a repris avec un coup franc indirect, parfaitement frappé par Majer à la baguette, déposé sur la tête de Guirassy. L’avant-centre entré à la pause un tout de suite permis aux siens de faire trembler le FC Nantes, visiblement trop fébrile sur cette phase arrêtée. Si la suite du match s’est nettement rééquilibrée, permettant à Ludovic Blas et ses partenaires d’amener davantage d’occasions dans le camp rennais, la défense nantaise a tout de même failli provoqué unty après l’heure de jeu, après une série de dribbles venant de la droite pour Rennes.

Samedi, Paris attendra Nantes, au même titre que les supporters des Canaris, désireux de retrouver leur équipe avec un visage plus attrayant que lors de ce dernier match amical.

Leave a Reply