You are currently viewing Exceptionnel Stephen Curry : 43 points pour climatiser le TD Garden !

Exceptionnel Stephen Curry : 43 points pour climatiser le TD Garden !

Le record des Warriors se poursuit ! C’est la 27e série consécutive où ils gagnent au moins un match à l’extérieur. Pour aller chercher cette victoire, ils ont dû compter sur un Stephen Curry d’une autre planète, un Andrew Wiggins immense, et une défense qui a étouffé Boston.

Les Warriors débutent le Game 4 avec Otto Porter Jr. dans le cinq à la place de Kevon Looney pour essayer de jouer plus vite et de mettre la pression sur Robert Williams. Si leur défense provoque trois pertes de balles, Williams prend deux rebonds offensifs et les Celtics prennent sept points d’avance (11-4).

Après un 2/10 initial, les Warriors confirment cependant leur ename sérieuse. Leur défense limitée Boston à 1/8 aux tirs lors des sept minutes suivantes alors que quatre tirs primés de Stephen Curry et Andrew Wiggins terminent un 19-7 (23-18). Les Celtics virent cependant en tête grâce à 12 points de Jayson Tatum et un tir au buzzer de Grant Williams pour couronner une superbe possession de Boston (28-27).

Andrew Wiggins omniprésent, Draymond Green transparent

Les deux défenses augmentent alors le ton. Les balles perdues s’enchaînent côté Celtics, les fautes s’accumulent côté Warriors, y compris une faute technique pour Steve Kerr. Jordan Poole et le duo Tatum – Brown se répondent à 3 points mais les deux équipes ne marquent que 12 et 11 points en six minutes (39-39). Alors que l’adresse fuit les Warriors malgré de nombreux tirs ouverts, Boston sévit. Jaylen Brown et Derrick White lancent un 10-0 qui fait exploser le TD Garden (49-42). La paire Curry – Wiggins finit par répondre mais les Celtics rentrent aux vestiaires à +5 (54-49).

Golden State entamait le troisième quart temps sur un 5-0 mais les Celtics répondaient immédiatement. Cette fois c’est Marcus Smart, jusqu’ici en dedans offensivement, qui prend ses responsabilités alors que Jayson Tatum force. Les Warriors continuent de vendanger à 3 points alors que Smart et Derrick White font mouche de loin. Seul le poignet de Stephen Curry garde les Warriors en embuscade. Malgré la bonne défense de Boston sur pick & roll avec des grands beaucoup plus haut, le double MVP décide alors de dégainer de plus loin. Il commence à 8 mètres, ficelle. Il passe à 10 mètres, ficelle, pour mettre les deux équipes dos à dos. Il passe dans le coin, ficelle, pour donner l’avantage à son équipe (79-78).

Les « Splash Brothers » en action

La tension monte de plusieurs crans dans le TD Garden et les équipes se répondent coup pour coup lors des cinq premières minutes du dernier quart-temps. Les Warriors lâchent les premiers, commettant deux ballons perdus, qui accordent six points de suite à un Jaylen Brown ultra agressif vers le cercle (91-86). Tant bien que mal, les Warriors laissent passer l’orage, malgré un tir primé au buzzer des 24 secondes de Marcus Smart, et repartent de l’avant. Un tir primé de Klay Thompson et un floater de Stephen Curry terminent un 11-3 qui leur donnent trois points d’avance avec quatre minutes à jouer (97-94).

Le score ne bouge pas pendant plus de deux minutes avant que Stephen Curry ne vienne claquer son septième 3 points du match pour mettre les Warriors à +6 (100-94) ! Al Horford lui répond pour garder espoir mais sur l’action suivante, Draymond Green va chercher un rebond offensif décisif pour garder Boston à deux possessions. Dans la foulée, Klay Thompson provoque un ballon perdu de Jaylen Brown, et la messe est dite.

Les Warriors appliquent leur contrat en reprenant l’avantage du terrain. La série revient à San Francisco à deux partout et devient un sprint au meilleur des trois manches !

CE QU’IL FAUT RETENIR

– La défense de Golden State est de retour. En faisant ses débuts Otto Porter Jr à la place de Kevon Looney, Steve Kerr a opté pour un cinq défensif plus actif, plus agressif et plus à même de switcher. Son pari n’a pas porté ses fruits puisque Kevon Looneyt a très vite repris sa place, mais les Warriors ont été plus agressifs sur le porteur et les aides étaient plus présentés, forçant les Celtics à tenter des passes au-dessus de plusieurs bras . À la pause, Boston comptait d’ailleurs 10 ballons perdus et leur réussite au cercle était revenu au niveau des deux premiers matchs. Le choix de Steve Kerr a toutefois permis à Robert Williams de prendre 4 rebonds offensifs mais aucun autre Celtic ne prévoyait de rebond offensif.

– L’adresse à 3 points de changement de camp. Malgré la bonne défense de Golden State, les Celtics étaient devant à la mi-temps grâce à 57% d’adresse de loin (8/14). Les Warriors, qui s’étaient pourtant procurés une flopée de tirs ouverts, n’étaient qu’à 7/24 ! Et puis Stephen Curry a fait privilégier l’équilibre pour son équipe. Il fait 4/5 à 3 points en troisième quart temps alors que les Celtics sont à 3/11. Klay Thompson lui emboite le pas en dernière période avec deux tirs de suite juste après des « F… Klay Thompson » du TD Garden. À eux deux, les Splash Brothers ont marqué un panier à 3 points de plus (8/13) que toute l’équipe de Boston (7/24) en deuxième mi-temps ! Sans adresse, l’attaque de Boston a pris l’eau alors que Stephen Curry a fait tomber la pluie !

– Chaque Warrior a fourni sa pièce à l’édifice en fin de match. Après trois quart-temps, les Warriors étaient devant au score d’une courte tête grâce à un Stephen Curry incandescent et une défense étouffante. Les coéquipiers du double MVP étaient toujours en raté de réussite. Avec Curry sur le banc pour démarrer la dernière période, on pouvait craindre le pire mais les Warriors ont répondu présents. Andrew Wiggins a éteint Jayson Tatum et pris deux rebonds offensifs importants. Klay Thompson a marqué huit points capitaux pour lancer le retour de Golden State alors à -5. Draymond Green, maladroit, a pris 5 rebonds, dont 3 déterminants offensifs, et a délivré 3 caviars. Stephen Curry a pu terminer le boulot avec ses 10 unités mais c’est bien la force collective de Golden State qui est allé chercher cette victoire dans le « money time ».

TOPS/FLOPS

✅ Stephen Curry. Les superlatifs manquent pour décrire la performance du double MVP. 43 points, à 14/26 aux tirs, 7/14 à 3 points, 10 rebonds, 4 passes, et 5 ballons perdus. La star des Warriors a été exceptionnelle, marquant 24 de ses 43 points en deuxième mi-temps pour aller chercher une victoire capitale.

✅ Andrew Wiggins. Le « Monsieur Propre » de ces Finals pour Golden State a été égal à lui-même avec 17 points et une défense étouffante sur Jayson Tatum. Il a également pris 16 rebonds ! Derrière Stephen Curry, il est le joueur le plus constant de Golden State.

✅ ⛔Klay Thompson. Avec 10 points à 4/13 au tir pendant trois quart-temps, l’autre « Splash Brother » était en souffrance. Mais ses 8 points à 3/4, dont 2/3 de loin, dans le dernier quart-temps, ont été précieux pour seconder Stephen Curry. Et permettre à Golden State de finalement faire la différence. Il a aussi haussé le ton défensivement face à Jaylen Brown dans le « money-time ».

⛔ Vert Draymond. Certes, il a défendu et été utile dans le « money time » mais son incapacité à peser en attaque (2 points, 1/7) continue de plomber les Warriors, et a obligé Steve Kerr à l’utiliser avec parcimonie dans le quatrième quart -temps. Il finit tout de même avec 9 rebonds, 8 passes, et 4 interceptions.

⛔ Jayson Tatum. La star des Celtics n’a pas eu l’impact qu’on attend d’un « franchise player ». Il a pourtant bien commencé la rencontre mais beaucoup forcé face à Andrew Wiggins et aux aides de Golden State. Il a marqué 23 points à 8/23 aux tirs, tout en perdant 6 ballons.

LA SUITE

Jeu 5 : dans la nuit de lundi à mardi à San Francisco.

Boston / 97 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O J Pd ETP Int pb CT +/- Points Éval
J. Tatum 43 8/23 4/8 3/5 3 8 11 6 3 1 6 3 +1 23 21
A.Horford 28 2/6 2/6 2/2 0 6 6 4 3 0 1 1 -11 8 14
R.Williams III 31 3/3 0/0 1/2 4 8 12 4 0 1 0 2 +6 sept 25
M. intelligent 40 7/18 3/9 1/1 2 2 4 5 2 4 2 0 -17 18 18
J.Brown 40 19/09 2/6 1/2 2 4 6 2 5 1 2 0 0 21 17
G.Williams 13 1/2 1/2 0/0 0 1 1 0 4 0 0 0 -dix 3 3
D. Blanc 36 4/12 3/5 5/5 0 1 1 1 0 1 3 0 -19 16 8
P.Pritchard dix 0/2 0/2 1/2 0 1 1 0 0 0 1 0 0 1 -2
34/85 15/38 14/19 11 31 42 22 17 8 15 6 97 104
État d’or / 107 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O J Pd ETP Int pb CT +/- Points Éval
D. Vert 33 1/7 0/2 0/0 5 4 9 8 3 4 2 0 0 2 15
O.Porter Jr. 15 0/2 0/2 2/2 0 1 1 1 1 0 0 0 -1 2 2
A. Wiggins 43 7/17 2/6 1/2 3 13 16 2 2 1 2 0 +20 17 23
S.Curry 41 14/26 7/14 8/9 2 8 dix 4 3 0 5 0 +11 43 39
K.Thompson 41 7/17 4/10 0/0 1 1 2 1 4 1 1 2 +2 18 13
N.Bjelica 9 0/2 0/1 0/0 0 1 1 0 0 1 1 0 -4 0 -1
K.Looney 28 3/4 0/0 0/0 4 sept 11 2 3 1 3 1 +21 6 17
G. Payton II dix 2/3 0/1 1/2 1 3 4 1 1 1 1 1 -1 5 9
J. Poole 21 6/13 2/7 0/0 0 1 1 1 4 1 1 1 +2 14 dix
40/91 15/43 12/15 16 39 55 20 21 dix 16 5 107 127

Leave a Reply